Décembre 2010
 
 

 

 


La découverte de l’Unité en 40 leçons

James Twyman reprenant l’idée avancée par les saints et les mystiques, à avoir que nous ne sommes pas des êtres séparés mais formant un tout, une unicité quoi, il a repris l’expérience. Pour se rendre compte qu’il y a entre nous une ou des pensées qui nous unit en mode communication. C’est cette découverte qu’il nous fait partager. Que nous sommes Un.

La preuve. James F. Twyman. Avec Anakha Coman. Ada 314p.  www.AdA-inc.com


 
 

 

 


Reprogrammer son cerveau pour le meilleur

Sonia Choquette a sa façon nous invite à nous débarrasser psychiquement des ondes négatives pour pouvoir reprogrammer notre cerveau en mode positif et comme elle le dit être en mesure de « voyager à la vitesse de l’amour ».  Surtout elle s’attache à ce qu’on puisse se départir de son sentiment de culpabilité.

Voyager à la vitesse de l’amour. Sonia Choquette. AdA 352p.   www.AdA-inc.com


 
 

 

 


Quand Gérard Filion et André Laurendeau dénonçaient les coquins

Dans la foulée des événements entourant le centième anniversaire de la fondation du Devoir, les éditions du Septentrion apportent une contribution fort intéressante en regroupant 60 éditoriaux de MM. Gérard Filion et André Laurendeau. Des textes qui s’échelonnent de 1947 à 1961 qui correspondent à une étape de maturation du Québec qui passe de l’ère canadienne française à l’ère québécoise. Ces deux là formaient un tandem d’enfer, le directeur et son adjoint ne pratiquaient pas la langue de bois. A notre époque ou l’on réclame à grands cris une commission d’enquête sur la construction, vous verrez que parfois on répète en réalité l’Histoire. Lisez à cet effet l’éditorial de M. Laurendeau daté du  1er juin 1950 sur une possible enquête sur le vice ou collusion de gros intérêts est le maître mot. Plus ça change…

A la hache et au scalpel. 70 éditoriaux pour comprendre le Devoir sous Gérard Filion. Septentrion 438p.   www.septentrion.qc.ca


 
 

 

 


La propriété foncière de Tadoussac, le Domaine du roi

Michel Lavoie est professeur d’histoire à l’Université de Sherbrooke. Il rappelle l’arrivée en France du chef Donnacona qui a été présenté au roi François 1er. Il lui parle du royaume du Saguenay. Qui va aussitôt attirer les convoitises. C’est ensuite l’histoire de l’appropriation d’un grand territoire par les coloniaux, jusqu’à la création des réserves.

Le Domaine du roi 1652-1859. Michel Lavoie. Septentrion 276p.  www.septentrion.qc.ca


 
 

 

 


Fatigué de la pizza all-dressed ?

C’est que vous ignorez que la pizza peut avoir des composantes infinies. Carla Bardi nous présente 50 recettes différentes. Imaginez une pizza au fromage, noix, pommes et oignons. Ou encore celle aux artichauts et à la pancetta. Le bouquin est rond comme une pizza et à côté de la recette, la photo de la pizza en question. Un véritable kaléidoscope de couleurs savoureuses. C’est un bel hommage au plat le plus universellement démocratique et santé.

Pizza. Carla Bardi. www.broquet.qc.ca

 
 

 

 


Le Boréal Express 1810-1841

Nous signalons au passage la parution du Boréal Express ce journal d’histoire du Canada qui couvre les années 1810-1841. Le trio formé par les Gilles Boulet, Jacques Lacoursière et Denis Vaugeois avaient réussi de dynamiser l’enseignement de notre histoire par des reproductions de journaux ou d’articles de l’époque concerné. Au final c’est l’album d’un passé qui revit sous nos yeux.

Le Boréal Express. Journal d’hitoire du Canada. 1810-1841. Gilles Boulet, Jacques Lacoursière, Denis Vaugeois. Septentrion 188p.  www.septentrion.qc.ca

 
 

 

 


Le surréalisme en héritage

En mai 2009 se tenait à Montréal un colloque sur le thème « Héritages du surréalisme » à l’occasion de la 10ème édition du Marché de la poésie. Divers participants ont discuté de l’influence du surréalisme et particulièrement chez nous au Québec. On verra de belles correspondances entre le surréalisme européen et le mouvement automatiste à Montréal.

Héritges du surréalisme. Actes du colloque organisé par la Maison de la poésie sous la direction de Claude Beausoleil. Éditions du Noroît 149p.   www.lenoroit.com


 
 

 

 


Corno peintre et quelle auteure!

Corno la peintre est maintenant Corno l’auteure. En effet, notre célèbre peintre s’est fendu d’un livre Cornographie qui est le rappel de son installation à New York. Franchement qu’elle est drôle. C’est une écriture très vivante qui tiens presque du journal. Et elle a un sens aigu de l,observation ou d’associations d’images qui nous font vite comprendre. On la découvre aussi très crue. Quand elle dit sa découverte du hard sex ou on s’étrangle pour jouir ou quand un loft a une odeur qu’elle associe à vingt livres de bacon cuit à haute densité. Non, vraiment c’est une révélation. Et qu’elle poursuivre sur sa lancée.

Cornographie. Chroniques d’une peintre à New York. Joanne Corneau. La Presse 192p.

 
 

 

 


La rivalité au hockey, ce n’est pas de la politique

Au hockey les rivalités n’ont rien à voir avec celles en politique. Car si les politiciens s’engueulent en Chambre, ils fraternisent souvent après au restaurant. Mais les joueurs de hockey eux se cognent dessus et vous ont la rancœur durable. Ryan Kennedy du magazine The Hockey News commémore des rivalités légendaires. Qui rappelleront de bons souvenirs aux partisans de notre sport national.

Ennemis jurés. The Hockey News. Ryan Kennedy. Les editions Tanscontinental 144p.  www.livres.transcontinental.ca

 
 

 

 


Résilience et maîtrise de l’improvisation

Si les temps sont troubles, est-ce à dire qu,on doit se laisser emporter par le marasme et déprimer du monde présent. Joan Borysenko nous enseigne dans Ce n’est pas la fin du monde comment développer une attitude résiliente et qui requiert aussi une faculté d’improvisation pour faire face aux imprévus. Dans un même ordre d’esprit chez le même éditeur AdA, c’est au tour de Robert Ohotto qui nous amène à analyser nos traits de personnalités en vue de voir ce qui fait obstacle à la sagesse. Soit de Transformer la fatalité en destinée.

Ce n’est pas la fin du monde. Joan Borysenko. AdA 158p. 

Transformer la fatalité en destinée. Robert Ohotto. AdA 235p.

www.AdA-inc.com


 
 

 

 


Ramtha le sage de l’espérance

Le gourou Ramtha s’était avancé il y a vingt ans à faire des prophéties sur l’avenir du monde, qui s’avèreront par après véridiques. L’ouvrage La dernière valse des tyrans reprend ces enseignements et vous pourrez constater la véracité de ce qu’il annonçait alors. Bien que conscient du monde trouble actuel, il voit plus loin et annonce un univers de grande humanité.

La dernière valse des tyrans. Ramtha. AdA 191p.   www.AdA-inc.com

 
 

 

 


Prévenir l’Alzheimer en se nourrissant

La nutritionniste Judith Blucheau qui a à cœur le bien-être des gens, a imaginé des recettes spécifiques à la prévention de l’Alzheimer. On n’a pas encore trouvé de remèdes contre cette maladie dégénérescente. Cela dit, il semble qu’une alimentation adaptée aiderait à circonscrire l’apparition de ce mal dévastateur.

Et quand bien même ce ne serait pas pour l’Alzheimer, il n’en demeure pas moins que ces recettes sont savoureuses en diable, telles les crostinis de poisson, les pétoncles enrobés d’amandes ou bien la cocotte de moules au safran.

Alzheimer. Recettes de vie. Judith Blucheau. Éditions La Semaine 173p.  


 
 

 

 


Quelques grands mystères de ce monde

Le journaliste S. Mayorca reprend pour nous quelques grand mystères qui ont travaillé l’imagination populaire, que ce soient les pyramides, le Triangle des Bermudes, l’existence des fonds marins et quoi encore. Il les passe en revue en départageant les mythes de la réalité. Et même après lecture certains mystères perdurent.

Chroniques du mystère. S. Mayorca. De Vecchi 190p.  

 
 

 

 


Justicier à 13 ans

L’adage voulant que la valeur n’attend pas le nombre des années. C’est ce que croit John Grisham le maître du thriller. Il met en scène Theodore Boone un jeune garçon féru de droit. Il est toujours là à donner de grandes leçons issues du code juridique. Sa passion ira même jusqu’à le mener à s’intéresser au procès d’un notable accusé du meurtre de son épouse. Theodore sait des choses. Original n’est-ce pas ?

Theodore Boone. Enfant et justicier. Oh! Éditions 268p.  www.oheditions.com

 
 

 

 


Vos cadeaux vous trahissent

La psychothérapeute Sylvie Tenenbaum aborde un volet de la psyché humaine rarement exploré. Le rituel de la remise de cadeaux. Si les cartes à jouer, le tarot, les feuilles de thé et quoi encore sont révélateurs de votre personnalité, le choix de vos cadeaux est aussi un indicateur de ce que vous êtes, généreux, peu imaginatif ou radin.

Ce que disent nos cadeaux. Syvlie Tenenbaum. Leduc éditions 184p.  

 
 

 

 


La nécessité du savoir-vivre au travail

Tout comme on déplore la perte des bonnes manières dans la société, il en est de même en entreprise, ou on déplore de nombreux retards à des rendez-vous, aucune lettre de remerciement. Mais il y a une volonté manifeste à modifier les comportements qui finiront par avoir des incidences positives sur les affaires.

Toutes les clés du savoir-vivre en entreprise. Yves Maire du Poset et Olivier de Clermont-Tonnerre. Leduc éditions 198p. 


 
 

 

 


Un traité de séduction

Attention, L’Art de la séduction de Robert Greene n’est pas le petit traité magique qui en quelques leçons va faire de vous un séducteur patenté. Mais à travers une sélection d’exemples historiques reprend des éléments qui ont permis à la séduction de modifier la relation entre des êtres. C’est une recherche très sérieuse qui passe par l’incontournable Casanova jusqu’à D.H. Lawrence.

L’Art de la séduction. Robert Greene. A contre courant 476p.


 
 

 

 


Le volet ésotérique d’Hergé

Hergé le père d’un Tintin s’intéressait aux sciences occultes, à la franc-maçonnerie et à la théosophie. Des biographies antérieures y faisaient quelquefois référence. Mais jamais le sujet n’avait été fouillé à fond. Olivier Reibel explore cet aspect méconnu dans une biographie inattendue. Et vous verrez dans l’œuvre de Tintin, cet intérêt pour les mondes parallèles est illustré à travers les différents récits.

La vie secrète d’Hergé. Olivier Reibel. Dervy 484p.  

 
 

 

 


La plus belle conquête de l’homme

C’est ainsi qu’on a baptisé le cheval. Qu’ils sont beaux ces nobles chevaux que vous pouvez voir dans toute leur majesté dans cette Encyclopédie mondiale des chevaux. Il y en a 150 races de répertoriés. Avec un texte descriptif pour chacun.

L’encyclopédie mondiale des chevaux. G. Ravazzi. De Vecchi 236p.  


 
 

 

 


Tout sur le diabète

Qu’on vous l’annonce ou que ça arrive à un de vos proches, le diagnostic du diabète n’est jamais quelque chose d’agréable. Et on dit qu’il va en augmentant. Mais qu’est-ce que le diabète ? Les types de diabètes ? Leurs conséquences. Pour ce faire consultez Le diabète pour les nuls dans une édition québécoise préfacé par le Dr. Daniel Caron qui est endocrinologue attaché à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Le diabète pour les nuls. First 292p.   www.pourlesnul.fr


 
 

 

 


Le massage expliqué

Plus que jamais, la rythmique infernale du monde moderne nous oblige à trouver des palliatifs pour se ressourcer, évacuer surtout le stress accumulé, insidieux. Et le massage devient un outil économique pour ce faire. Il ne réclame qu’un partenaire au fait des différentes techniques. José M. Sanz Mengibar passe en revue les différents types de massages. Toutes les manipulations sont illustrées et simplement expliquées.

Massage bien être. José M. Sanz Mengibar. Vigot 160p.   www.vigot.fr


 
 

 

 


Les secrets de l’atelier du Père Noël

Chers parents qui avez à expliquer le mystère du Père Noël. Voici un album mignon comme tout qui dévoile les secrets de ce qui se passe dans l’atelier du Père Noël. En tournant les pages on nous invite à soulever des volets, lire des lettres, décacheter des enveloppes. Et puis le bon personnage s’est fait une petite amie.

Souricette et le Père Noël. Gründ  www.grund.fr


 
 

 

 


Vie du Caravage

Si on vous nomme Michelangelo Merisi cela ne vous dira probablement rien. Mais si on vous dit Le Caravage alors là c’est une toute autre affaire. Né en 1571 et mort en 1610, il ne mena pas une vie de tout repos. Comme bien des peintres de son époque, il mena une vie dissolue, connu la prison. C’était un pédophile, assassin d’un partenaire de jeu, on retrouva son corps sur une plage au nord de Rome. On pense à un assassinat. Il n’avait pas quarante ans. Voyez que ces seuls éléments en font un être hors norme, génie de la peinture qui en annonça d’autres. Il peignait directement sur toile à une grande vitesse, sans faire de croquis préliminaires. Gilles Lambert raconte cette existence météorite mais qui émerveilla les amateurs de peinture.

Caravage. Gilles Lambert. Taschen 96p.   www.taschen.com


 
 

 

 


Un bateau de pirate à assembler et une histoire

Voilà un beau cadeau à offrir à un jeune enfant qui a autour de quatre à cinq ans. C’est un joli coffret contenant 12 pièces à assembler pour former un bateau de pirate. Et en prime vous avez une histoire de pirates à lire. Ingénieux.

Le bateau des pirates. Gründ.


 
 


 

 


Du côté de la BD

De jolies bandes dessinées viennent agrémenter ce mois de décembre. A commencer par le troisième tome de Cosmos café de notre compatriote québécois Tristan Demers. Un café galactique qui offre des menus! Les proprios ne sont pas toujours réglos quand vient le temps de promouvoir leur établissement. C’est chez Boomerang. Et chez Gründ, du tandem Jean-Luc Bizien et Didier Graffet « La forêt aux 100 sortilèges » ou l’on voit le jeune Timon qui va retrouver le vieux druide Erwan. La petite trotte sera toutefois parsemée d’embûches. Et selon Paul Bright et Jane Chapman « Les monstres, ça n’existe pas! » cette histoire abracadabrante qui sort chez le même éditeur. C’est papa ours qui nargue ces deux oursons parce qu’ils ont peur de l’orage. On se rendra compte qu’il n’est pas plus brave. Aux éditions Boomerang, Achdé nous emmène faire un tour du côté de notre sport national, le hockey avec Les canayens de Monroyal. Si le hockey professionnel se comporterait comme on le fait dans cette équipe, ça ne mènerait pas loin. Et si jadis nous avions des téléromans sur papier, cette fois c’est un bédéroman dont il s’agit Limonade, il était 3 fois, de Richard Petit. On est dans le monde des adolescentes qui font tout en leur pouvoir pour que leur groupe musical préféré n’annule pas. C’est aux éditions Boomerang. Et à la même enseigne, deux aventures de Bibop le  canard dingue  « Ça roule et ça déboule » et « Ça passe et ça casse ».  Encore une fois, Raymond Parent vise juste et il n’y en a pas d’autres comme Bibop pour se mettre les pieds dans les plats.

Repères pour illustration : bibop   hockey

 

ARTICLES ANTÉRIEURES


2010 :
janvier - février - mars - avril - mai - juin - juillet et août - septembre - octobre - novembre
2009
: janvier - février - mars - avril - mai - été 09 - septembre - octobre - novembre - décembre