Janvier 2011
 
 

 

 


Vraiment tout sur le chat

Ces dernières années, dans la littérature animalière, les chats ont la cote. Question de temps et surtout faute de moyens, même si vous adorez nos gentils félins, vous n’aurez peut-être pas le loisir de passer à travers tous ces ouvrages. C’est la raison pour laquelle nous recommandons L’enchatclopédie. Néologisme et contraction des mots chat et encyclopédie. Qui porte la signature d’un amoureux de ces bêtes, Robert de Laroche. Vous avez là une mine de renseignements qui au sortir de sa lecture, vous feront passer pour un érudit en la matière.

L’enchatclopédie. Robert de Laroche. L’Archipel 160p.  www.editionsarchipel.com


 
 

 

 


Laissez les morts en paix

Nous sommes à Barcelone. Oscar qui a quinze ans fait des escapades de son collège croise la jeune Marina. Qui l’entraînera par la suite dans un cimetière à l’abandon. Ils découvriront le rituel d’une femme voilée et un symbole, un papillon noir. Cette histoire très complexe ayant pour titre Marina permet à l’auteur de faire surgir des fantômes, des créatures qui auraient mérités qu’on les laisse se reposer en paix. Carlos Ruiz Zafon signe ici un roman qui pou lequel il s’était donné une sacrée commande de faire dans le mystère. Il triomphe de l’exercice qu’il maîtrise parfaitement.

Marina. Carlos Ruiz Zafon. Robert Laffont 304p.   www.laffont.fr


 
 

 

 


Tout connaître de l’arthrite

La maison d’édition poursuit sa publication des ouvrages rédigés par l’équipe des professionnels de la réputée clinique Mayo aux États-Unis. On réédite l’ouvrage consacré à l’arthrite. D’abord l’identification de la maladie et ses pathologies. C’est ce qui se fait de plus complet. Également des exercices pour soulager la douleur.

L’arthrite. Clinique Mayo. Broquet 247p.  


 
 

 

 


Un joyau dérangeant

On peut construire un thriller à partir de n’importe quoi. Prenez L’ombre des Romanov de Franck Ferrand. Ça commence comme suit. Un type reçoit dans une boîte aux lettres un paquet qui renferme une broche faites de pierres précieuses. Il y en a une semblable, jumelle devrait-on dire, que porte la reine d’Angleterre. Ce n’est pas rien. Son avocat alerté, celui-ci va être mené sur la piste d’un joyau du trésor des Romanov que l’on croyait à jamais perdu. De là une odyssée qui va le mener un peu partout dont en Russie bien sûr. Ça fonctionne rondement.

L’ombre des Romanov. Franck Bertrand . X0 366p.  


 
 

 

 


600 ans d’une dynastie européenne

Ce sont les Habsbourg. Qui ont régné sur une bonne partie de l’Europe du XIème siècle mais plus réellement en 1273 avec la proclamation du comte Rodolphe à titre d’empereur du Saint Empire romain germanique. Et qui prendra fin tragiquement le 11 novembre 1918 avec l’abdication de Charles 1er.  Jean des Cars qui a consacré des ouvrages sur l’empire austro-hongrois. Vous ne pourrez passer à côté de l’empereur François-Joseph et de Sissi bien sûr. C’est une très riche histoire.

La saga des Habsbourg. Jean des Cars. Perrin 513p.   www.editions-perrin.fr


 
 

 

 


Le Pilates chez soi

Abby Ellsworth a un centre d’entraînement selon la technique du Pilates à New York. Elle a la générosité de faire partager ses connaissances au moyen d’un livre abondamment illustré. Où vous pourrez reprendre les exercices qui sont démontrés. Vous saurez mieux avec les vignettes explicatives, comprendre les mouvements du corps.

Pilates. Anatomie et mouvement. Dr. Abby Ellsworth. Broquet 160p.    www.broquetqc.ca

 
 

 

 


Saint-Denys Garneau dans tous ses états

Hector de Saint-Denys-Garneau (1912-1943) parent d’Anne Hébert, est une des grandes figures mythiques de la littérature québécoise au même titre qu’un Émile Nelligan. Les deux ont en commun d’avoir eu une fin de vie tragique. Les Presses de l’Université du Québec en association avec la seule revue consacrée à la littérature québécoise « Voix et images » publient une anthologie de textes de diverses provenances, d’analystes de l’œuvre de Saint-Denys Garneau. Il est décrypté dans la moindre ligne. C’est un travail de recherche de très haut niveau.

Saint-Denys Garneau en revue. Les Presses de l’Université du Québec et Voix et images 184p.


 
 

 

 


Qu’est-ce que les américains pensent du Canada

Résumons en partant qu’ils n’en pensent pas grand-chose. Repliés qu’il sont face au monde, ils ignorent tout de notre pays, sinon qu’ils le considèrent comme una arrière-cour des États-Unis. Un pays ennuyeux, tout juste bon à attraper un rhume. La journaliste Chantal Allan qui a beaucoup travaillé pour la CBC et qui vit à Los Angeles, a produit ce petit essai décapant sur la manière dont les américains nous perçoivent depuis le début du XIXème siècle. Ç’est trop court et surtout très choquant pour nous. C’est à se demander pour les canadiens sont si entichés des américains quand on sait le peu de considérations que ce derniers ont pour nous. A lire sans faute.

Bombardons le Canada! Et autres propos désobligeants relevés dans les médias américains. Chantal Allan. Les Presses de l’Université Laval 162p.    www.pulaval.com


 
 

 

 


L’apprentissage du jugement

Michael Schleifer est professeur au Département d’éducation et pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Il s’est entouré d’un grand nombre de collaborateurs pour plancher sur ce qu’est le jugement, qui en passant n’a pas la même connotation que le raisonnement. Comment s’acquiert t’il ? Qu’est-ce qui fait obstacle à son développement à l’école ? On souligne surtout que l’école doit davantage favoriser le jugement de jeunes plutôt que l’absorption massive de données.

La formation du jugement. Collectif. Les Presses de l’Université du Québec 213p.    www.puq.ca


 
 

 

 


Un professeur dénonce la rentabilité en éducation

Pierre Demers pourrait se la couler douce comme professeur retraité de l’Université de Sherbrooke. Mais il voit des choses qui l’indignent n éducation, telle l’obsession de la rentabilité issue de l’économie de marché. Et il n’aime pas ça du tout. Le capitalisme à ses yeux aurait trop investi le champ de l’éducation. On prépare nos jeunes à une mentalité axée sur le fric, alors que l’humanité devrait être plus présente. Parfois, petit bémol, les commentaires de M. Demers vont dans plusieurs directions. Mais c’est un péché véniel au regard du sérieux du propos visé.

L’humanité. De l’obscurité à lumière. Pierre Demers. Les Presses de l’Université du Québec 176p.    www.puq.ca

 
 

 

 


D’autres conseils en alimentation

Alain Paquette a l’aube de la vingtaine s’est retrouvée avec une kyrielle de maladies. Il aurait été le candidat idéal pour la grande pharmacopée, mais il a plutôt pris le parti de bien s’alimenter. Alors en autodidacte il a lu tout ce qu’il fallait. Pour en arriver à sa proposition d’une saine alimentation de sorte de pouvoir vivre le plus vieux possible. Il nous propose un modèle alimentaire bien à lui.

Le guide alimentaire rajeunissant. Alain Paquette. Broquet 247p.   www.broquet.qc.ca


 
 

 

 


Les tueurs aux cartes postales

Nous le savons avec les recherches, que les tueurs en série, opèrent généralement de telle manière qu’ils laissent en sorte leur signature. C’est le cas de ceux qui dans le thriller Bons baisers du tueur sont nommés les tueurs aux cartes postales. James Patterson le romancier aux 189 millions de copies vendues, va faire un tabac avec ce thriller policier enlevant au possible, coécrit avec la journaliste suédoise Liza Marklund. Et qui met en scène Jacob Kanon, inspecteur de police de New York. Il se rendra en suède pour élucider un crime qui s’ajoute à d’autres et perpétré selon un rituel immeuble. On soupçonne très fort un couple de jeunes californiens. Qui se sentant suspectés iront d’eux-mêmes à la police avec des alibis en béton. Mais Kanon n’est pas convaincu.

Il utilisera des moyens peu orthodoxes que l’on enseigne rarement à l’Institut de police de Nicolet.

Bons baisers du tueur. James Patterson et Liza Marklund. L’Archipel 330p.   www.editionsarchipel.com


 
 

 

 


Merveille du chlorure de magnésium

Dans la recherche effrénée de produits pouvant nous assurer un capital, le Chlorure de magnésium se positionne très bien. Un peu comme le bicarbonate de soude, ses utilisations sont multiples. Vous en saupoudrez dans votre verre d’eau et cela augmente votre tonus sensiblement. Tout comme en cuisine il accélère la cuisson. Cette petite plaquette vous dit tout de ses usages.

Le chlorure magnésium malin. Alix Lefief-Delcourt. Leduc éditions 158p.  

 
 

 

 


Le code Lacan décrypté

Le belge Serge André n’avait pas peur des défis lorsqu’il a choisi de vulgariser le langage de Lacan sans doute le théoricien de la pensée le plus hermétique qui soit. Même qu’il en est l’archétype. André nous donne des pistes de compréhension. C’est comme s’il braquait une lampe de poche dans l’obscurité de cette pensée volontairement loin de la compréhension des hommes. Les choses s’éclairent donc. Nous vous invitons donc à se saisir de cette initiation au langage lacanien.

Lacan : point de repère. Serge andré. Éditions La Muette BDL 255p.  www.editionsbdl.com

 
 

 

 


Accompagner les morts…

Le Dr. Raymond Moody demeurera à jamais l’auteur de ce livre qui bouleversa les connaissances que nous avions sur l’Au-delà, « La vie après la vie ». Qui s’est vendu à des millions d’exemplaires. Le message qui restera à jamais gravé entourant la théorie avancée alors, c’est que le défunt traversait un tunnel de lumière pour se rendre dans sa nouvelle vie de sérénité. Que c’était pour ceux qui était revenu d’une expérience de mort clinique, un souvenir merveilleux. L’annonce d’une nouvelle théorie, des années après venant du même auteur avait de quoi susciter bien des attentes. Baptisé « Les expériences de morts partagée » le concept se résume à ceci : c’est qu’au moment où la personne quitte son corps physique pour entreprendre le grand voyage, il peut y avoir des personnes dans l’entourage immédiat, qui vont être invités à accompagner par l’esprit la personne mourante jusqu’à sa nouvelle demeure. Il faut lire cet ouvrage qui devient ici une pure question de Foi personnelle.

Témoins de la vie après la vie. Dr. Raymond Moody et Paul Perry. Robert Laffont 219p.    www.laffont.fr


 
 

 

 


Un portrait de Joe Dassin

Robert Toutan a été l’attaché de presse de Joe Dassin durant treize ans. Il a donc partagé l’intimité de cette idole de la chanson. Un être de lumière mais d’ombre aussi. Et Toutant ne fait pas mystère que l’artiste était doté d’un ego, mais en même temps comme un grand enfant. C’est un hommage qui s’ajoute à ceux déjà publiés. Intéressera surtout les fans de l’interprète populaire au sens premier du terme.

Joe Dassin derniers secrets. Robert Toutan. Éditions du Rocher 232p.     www.editionsdurocher.fr


 
 

 

 


Ces pauvres femmes victimes de l’intégrisme

A lire ces histoires d’horreurs on voit bien lé,interprétation que l,on fait des préceptes coraniques qui autorise des islamistes à asservir leurs femmes et surtout à en faire des martyres. Et la litanie des supplices est longue : brûlure du visage, nez tranché, excision, enterrées vivantes et quoi encore. Patrick Banon a écrit ce long reportage dans pays dont on a peine à imaginer que de telles pratiques puissent encore exister à l’ère de la mondialisation. Âmes sensibles s’abstenir.

Ces femmes martyres de l’intégrisme. Patrick Banon. Armand Colin 255p.   www.armand-colin.fr


 
 

 

 


Globe-trotter sur mer

Amateurs de littérature marine, tournez vos regards vers l’écrivain Roger Faligot qui nous ramène quatre siècles en arrière à la découverte de cet explorateur breton Pierre Malherbe qui passera à l’histoire pour avoir fait son tour du monde en longeant les continents, de 1593 à 1610. En dix-sept ans, ce marin parcourut l’Espagne, la Bolivie, la Chine, le Sri Lanka et l’Inde. Faligot reprend le tout sous forme romancée, ce qui ajoute à l’aventure.

Les sept portes du monde. Roger Faligot. Plon 428p.   www.plon.fr


 
 

 

 


Adolescente à Tunis au temps de la libération

C’est étrange. Au moment où la Tunisie vit sa révolution du jasmin, initié par toute la jeunesse en place, les éditions du Sémaphore lancent Bleu azreq de Magali Sauves une montréalaise d’origine tunisienne qui raconte le vécu d’une jeune adolescente de 15 ans, Sarah Ouzari, à Tunis au moment de la libération par les alliés du joug de l’occupation allemande. C’est une fille vachement débrouillarde, polyglotte et qui va se colleter aux forces libératrices. Ah! la découverte des hamburgers, les vrais! Quelqu’un, c’est Charles Aznavour, croyons-nous, qui a dit un jour que dans toute production artistique, ce sont les toutes premières minutes qui sont déterminantes. C’est le cas de ce livre où dès les premières lignes le décor est campé. A suivre cette Magali Sauves qui promet énormément. On sent que l’écriture a été précédée d’un travail de recherche historique pour bien situer le contexte de l’époque. La romancière s’est fondée sur des faits authentiques. Du grand style.

Bleu azreq. Magali Sauves. Les éditions Sémaphore 291p.  


 
 

 

 


Exil et création au féminin

Sous la direction de Dominique Bourque et Nellie Hogikyan des collaborateurs ont planché sur le thème Femmes et exils où comment se traduit dans la création visuelle, littéraire, ou toute autre forme d’expression artistique la marque du déracinement.

Femmes et exils. Collectif. Les Presses de l’Université Laval 314p.   www.pulaval.com

 
 

 

 


Radiographie des droits des homosexuels

Si l’homosexualité est entrée dans bien des pays occidentaux dans l’ère de la tolérance, on est encore bien loin de l’acceptation. Les mises en garde faites aux gays sous couverts de les protéger des dangers des amours multiples, ne sont-elles pas en fait des reproches dissimulés ? Dans La régulation sociale des minorités sexuelles on traite de la problématique qui a toujours cours de l’inquiétude de la différence. Un essai pertinent qui traite aussi des enjeux de l’homoparentalité.

La régulation sociale des minorités sexuelles. Sous la direction de Patrick Corriveau et Valérie Daoust. Les Presses de l’Université du Québec 258p.   www.puq.ca


 
 

 

 


L’éducation au-delà des programmes

On s’est rendu compte avec le temps, qu’au-delà des programmes scolaires prévus par le ministère de l’éducation, les propres connaissances de l’enseignant faisait toute la différence. D’où la nécessité que les enseignants soient mis au courant des informations de pointe. C’est en gros ce que nous disent une équipe de chercheurs placé sous la direction de Caroline Bouchard et Nathalie Fréchette. En neuf chapitres on jette un regard sur l’évolution scolaire de l’enfant entre 6 et 12 ans.

Le développement global de l’enfant de 6 à 12 ans en contextes éducatifs. Collectif. Les Presses de l’Université du Québec 554p.  www.puq.ca

 
 

 

 


Une première francophone sur la dotation

On croyait ou presque tout avait été écrit. Mais non. La preuve ? En matière de dotation du personnel, on ne trouvait aucun titre valable dans la langue de Molière. Le vide est comblé avec François Bernard professeur agrégé au Département des relations industrielles de l’Université Laval. Il est de plus le président-fondateur d’Icare Ressources Humaines, un cabinet de spécialistes en recrutement. Il nous livre son coffre à outils pour développer les bonnes techniques en ce qui concerne le recrutement, la sélection et l’accueil du personnel. Un must!

Le recrutement, la sélection et l’accueil du personnel. François Bernard Malo. Les Presses de l’Université du Québec 349p.   www.puq.ca


 
 

 

 


Construire des maisons bios

Dans la collection « Maison magazine » aux éditions Dunod, deux nouveaux titres qui mettent l’accent sur la construction de maisons qui ne sont pas énergivores. D’abord Rénovez votre maison : des solutions écologiques de MM. Mohamed Amjahdi et Jean Lemale et Construire une maison à énergie positive d’Alain Ricaud et Ismaël Lokhat. Ces deux ouvrages abondent en illustrations qui viennent appuyer les nombreux conseils pratiques.


 
 

 

 


Une vie tragique d’écrivain

Gilles Sebhan a entrepris la biographie de l’écrivain Tony Duvert militant homosexuel qui remporta en 1973 le prix Medicis. Une vie faite d’amours clandestines. Mais il y aura au départ une relation tumultueuse avec sa mère, au point qu’il déclarera que s’il devait y avoir un procès de Nuremberg de la paix, les mères devraient êtres convoquées majoritairement à la barre, accusées de castration psychologique. L’homme moura dans des conditions épouvantables en août 2008. C’est cette trajectoire raconté avec un style relevant du reportage.

Tony Duvert. L’enfant silencieux. Gilles Sebhan. Denoël 135p.


 
 

 

 


Vieillir en pleine forme

Le docteur Jean Drouin est bien au fait de par sa situation professionnelle, du phénomène du vieillissement. Au lieu de voir celui-ci en terme de déclin, il prétend que l’on peut Vieillir en jeunesse comme l’indique le titre de son livre. Il propose un programme en six facettes à observer : la génétique, le stress, l’alimentation, le mouvement, l’environnement et la spiritualité.

Il appelle son programme « Guérir sa vie ». Autrement dit, ne pas traîner son boulet psychologique.

Vieillir en jeunesse. Dr. Jean Drouin. Le Dauphin Blanc 116p.  www.dauphinblanc.com

 
 

 

 


Se retrouver dans la nature

Durant vingt-cinq ans, un millier de personnes ont participé à des ateliers ou laboratoires en écologie humaine offerts par LUQAM au Centre écologique de Saint-Michel-des-Saints. De ces séjours ont été recueillis des témoignages que Serge Rochon psychosociologue et chargé de cours en communication à l’Université du Québec à Montréal analyse en s’inspirant de la théorie de l’écologie des profondeurs du philosophe Arne Naess. En somme c’est de retrouver le religieux en soi au contact de la nature. Sorte d’animisme.

Solitudes en nature. Regards sur les quêtes contemporaines de vision. Serge Rochon. Les Presses de l’Université du Québec 261p.   www.puq.ca

 
 

 

 


Pour que les tout petits expriment leurs états d’âme

Comment ressentent les enfants de ce qu’ils vivent en service de garde dans les centres de la petite enfance ou dans leurs familles respectives ? Même si un dialogue s’installe, tout n’est pas souvent exprimé. Chantal Thériault qui est psychoéducatrice, a travaillé longuement dans des services de garde. Elle a élaboré un programme d’interventions, fait de jeux pour ceux qui sont en contact avec les enfants afin de que leur vérité soit traduite.

Programme d’interventions auprès des enfants. Chantal Thériault. Les éditions Quebecor 195p.   www.quebecoeditions.com


 
 

 

 


Faire du citron une limonade

Cette expression dit bien que d’un produit amer on peut le transformer en une chose délicieuse. Édouard Finn a soixante-dix ans et s’en est assez bien sorti jusqu’à présent. Ce psychothérapeute a pour credo d’une part qu’il ne faut pas se laisser submerger par la peur et deuzio, qu’on doit chercher à transformer des événements négatifs en autre chose que purement négatif. Et on appréciera surtout son franc-parler. Il ne veut surtout pas passer pour un énième gourou à la mode. C’est ce qui donne de la crédibilité à son essai.

Finir de souffrir, un art de l’éveil. Édouard Finn. Les éditions Quebecor 172p.   www.quebecoreditions.com


 
 

 

 


Deux enfants paumés à la conquête de New York

Parmi les duos célèbres de la contre-culture il y a sans contredit, celui formé par la performeuse Patti Smith et le photographe Robert Mapplethorpe qui mourra du sida. Ce dernier tenait absolument comme une idée fixe à se rapprocher d’Andy Warhol dont il voulait qu’il le reconnaisse comme son égal. Le couple crèchera un petit bout au célèbre hôtel Chelsea dont Patti Smith dans ses mémoires « Just kids » qui paraissent maintenant en français, raconte avec amusement qui formaient la faune particulière des locataires. C’est un bijou de lecture sur l’Amérique en marge des années 60 et 70.

Just kids. Patti Smith. Denoël 324p.   www.denoel.fr


 
 



 

 


Moments de poésie

Nos poètes qu’ils soient en vers ou en prose, ne sont pas en reste. Voici leurs dernières révélations. D’abord au Noroît, deux titres. Le premier au titre assez abrupt Les mouches, la viande d’Alexandre L’Archevêque. Dali aurait aimé car c’est très surréaliste. Extrait : « le médecin légiste sectionne le crâne de l’homme mort. Les yeux  déflagrations grises ».  Suivi de L’épreuve de la distance de Denise Brassard qui mêle poésie en prose et celle en vers. Si vous voulez avoir une idée de la profondeur de sa réflexion feuilletez en page 78 ce qu’elle a à dire sur ce que la main inspire. Sublime. Aux éditions L’Interligne, une tonalité tout à fait différente avec Le Roi Lézard de Jean-Denis Boileau. Sur la photo du communiqué de presse joint, on le voit avec un bon gros masque rude. C’est trompeur. L’homme a une sensibilité inouïe. Extrait : « Nu sur une plage de sang figé, la marée d’un peuple éteint, m’éloigne de ma chair. Nous hurlons pour qu’elle m’oublie, dans l’ombre d’une parole que je déplierai pour la faire mienne. »  Chez carte blanche, Claire Pelletier. Grande voyageuse, elle sait s’arrêter pour contempler autour d’elle. Extrait de son recueil en prose Le voleur de sourires « Mes larmes accompagnaient le torrent, traçant la ligne d’horizon au soleil couchant, qui me rappelait ses premiers regards sur le monde ». Enfin, deux opus chez Triptyque : Le temps malhabile d’Olivier Bourque. Les thèmes exploités, la vie, la mort, le couple. Extrait « Ce matin mon ventre n’est qu’un signe. La fiole s’abîme à vouloir parler. Mon cœur de sépia ne voit plus, s’éteint ». Et de Robert Giroux, une jolie sculpture de mots intitulée comme la chanson d’Aznavour Et pourtant. Intérêts variés servis par une facture classique. Extrait : « Le violoncelle grince sa tristesse telle une chaloupe abandonnée. Étrange démonition que ces épaves sous le vent ».


 
 

 

 


Vivre à cent à l’heure, et désabusés  

Saluons les premiers pas en littérature du franco-ontarien David Ménard qui nous offre Nous aurons vécu nous non plus qui comme le décrit le communiqué de presse est une recherche de l’absolu dans l’ici. Bien dit. Trois personnes bien de notre temps qui recherchent des plaisirs éphémères dont ils en mesurent la vacuité. Ils s’écrivent et leur vide transparaît. Pas mal pour un débutant dans le monde des lettres.

Nous aurons vécu nous non plus. David Ménard. L’Interligne 73p.    www.interligne.ca

 
 

 

 


Livret du Requiem pour un trompettiste

Inspiré par le scandale de l’eau contaminé de Walkerton, Claude Guilmain a conçu une pièce de théâtre Requiem pour un trompettiste. Qui a été créée à l’occasion du Festival Zones théâtrales en 2005. Ce sont des édiles municipaux d’une petite ville en 1958. Ils ont joué aussi par négligence criminelle avec la santé de la population. C’est d’une troublante actualité à l’heure des interrogations sur les explorations du gaz de schiste. Le texte de la pièce est maintenant disponible, avec scène d’alcôve en prime. Que vient faire le trompettiste la dedans ? C’est que la mise en scène fait appel en cours d’histoire à la sonorité d’une trompette en toile de fond pour rappeler de sinistres présages.

Requiem pour un trompettiste. Claude Guilmain. Les éditions L’Interligne 160p.    www.interligne.ca

 
 

 

 


Homicide à Three Pines

Vous vous êtes ennuyé des enquêtes de l’inspecteur-chef Armand Gamache ? Vous ne perdez rien pour apprendre. Il nous revient plus futé que jamais sous la plume de sa créatrice Louise Penny dans une enquête retentissante intitulé Sous la glace. Une fervente de curling a été soudainement électrocuté dans la petite localité anglophone de Three Pines. Comme il est en délicatesse avec la Sûreté du Québec, le limier ne devra compter que sur lui-même. Et il en découvrira de bien bonnes, tant sur la victime que ce qui se tramait autour d’elles. Dans le genre c’est du dessert.

Sous la glace. Louise Penny. Flammarion Québec 383p.  www.louisepenny.com


 
 

 

 


Québécois ou américains parlant français

Mesdames et messieurs qui vous souciez de l’avenir du Québec, vous n’avez qu’un essai à lire cette année et c’est le suivant Le destin américain du Québec qui démontre noir sur blanc notre fascination pour notre puissant voisin. Au point d’être non pas des québécois de souche francophone, ni des canadiens-français mais bien des américains parlant français. C’est le livre attendu qui fait la somme de ce que nous sommes en ce moment. Une véritable radiographie en dépit de notre supposé attachement à notre culture.

Le destin américain du Québec. Collectif sous la direction de Guy Lachapelle. Les Presses de l’Université Laval 344p.   www.pulaval.com


 
 

 

 


Bio du parrain du showbiz français

Si en musique aux États-Unis, c’est David Foster qui règne sans partage comme auteur-compositeur et producteur de musique, son pendant français c’est sans contredit Jean-Jacques Goldman. Au passage les deux supportent à plein Céline Dion. Bernard Violet à qui l’on doit une excellente biographie d’Alain Delon et combien d’autres (jusqu’à l’Abbé Pierre) s’attaque à saisir la figure du personnage qui est très discret. Et ce multimillionnaire de son art ne l’a pas eu facile, avec un frère assassiné, militant d’extrême-gauche. C’est un portrait sans complaisance et qui est très complète.

Jean-Jacques Goldman. Bernard Violet. Flammarion 401p.  


 
 

 

 


Pour décrypter nos petits Picasso

Brigitte Langevin a à cœur le sort de nos tout petits. On lui doit des titres comme »Comment aider mon enfant à mieux dormir » et « Une discipline sans douleur ». Cette fois elle nous entraîne à la découverte des dessins des enfants. Est-ce que les gribouillages de ces Gauguin en bas âge ont nécessairement une signification ? D’abord elle nous met en garde de ne jamais juger sur un seul dessin. Ensuite vous découvrirez des thèmes liés à la sexualité. Oui, oui. Comme quoi on apprend toujours. Ici on apprend énormément.

Comprendre les dessins de mon enfant. Brigitte Langevin. Éditions de Mortagne 137p.   www.editionsdemortagne.com


 
 

 

 


Haïti un an après

On ne l’oubliera pas de sitôt ce fameux 12 janvier 2010. En moins d’une minute Haïti a été secoué par le pire séisme possible. Un an plus tard, triste constat, rien n’est fait. Un collectif de personnes très au fait de la situation là-bas, a décidé de réunir des textes de témoignages. La démarche est doublée d’une noble intention, car les recettes de la vente du bouquin seront envoyés en Haïti, modeste contribution, mais essentielle car tout est à faire.

Haïti pour ne pas oublier. Collectif. Les Presses de l’Université Laval 90p.  www.pulaval.com


 
 

 

 


L’éthique au pluriel

Le maire de Saguenay considérait ne pas déranger personne en imposant sa petite prière catholique de 21 secondes avant chaque assemblée municipale. D’autres considéraient que dans une société laïcisée, ces manifestations confessionnelles n’avaient plus leur place. Voici un sujet relevant de l’éthique. Mais qu’et-ce au juste que l’éthique. Et laquelle doit avoir la préséance sur toutes les autres ? Michel Métayer fait le tour de la question avec des opinions variées à ce propos. Un guide merveilleux du domaine.

Petit guide d’argumentation éthique. Michel Métayer. Les Presses de l’Université Laval 154p.   www.pulaval.com


 
 

 

 


400 ans de présence littéraire française en Ontario

Le fait français en Ontario remonte à 400 ans. Pour souligner le coup l’Université Laurentienne de Sudbury a entrepris depuis 1982 un projet audacieux, à savoir de réunir tous les écrits autonomes parus en français depuis tout ce temps sous forme d’un dictionnaire. Que nous avons entre les mains. Un pavé qui répertorie 2537 ouvrages de toutes sortes. A titre d’exemple, vous trouverez la recension d’un ouvrage touchant sur l’influence grégorien dans l’œuvre de Vincent d’Indy écrit par Fernand Biron en 1941! Rien n’a été négligé. Ici on peut réellement parler d’un travail de bénédiction. Les notices sont assez longues merci, de sorte que la simple consultation au hasard nous garde captif.

Dictionnaire des écrits de l’Ontario français. 1613-1993. Sous la direction de Gaétan Gervais et Jean-Pierre Pichette. Les Presses de l’Université d’Ottawa 1097p.     www.presses.uottawa.ca


 
 

 

 


Après s’être jetée devant le métro

Même si le personnage de Marie-Ève après s’être jetée devant une rame de métro avec des séquelles effrayantes s’achève sur une note d’espoir, c’est quand même une triste tonalité que cette Dernière station de Linda Corbo. Le père de la protagoniste meurt, sa seule âme sœur. Ensuite elle a avec sa mère un rapport conflictuel. Et son petit ami ne semble pas être sur la même longueur d’ondes de compréhension. C’est en fréquentant le centre de réadaptation Lucie-Bruneau qu’elle croira enfin à l’existence d’êtres de lumière. C’est un roman beau et triste en même temps. Mais une réalité qu’on ne peut évacuer, celle de la détresse adolescente.

Dernière station. Linda Corbo. Édition de Mortagne 170p.  www.editionsdemortagne.com


 
 

 

 


Juliette seize ans a le VIH

Quelle fatalité! C’était la première nuit d’amour de Juliette. Et elle en sera hypothéquée à tout jamais car son ami de cœur lui refilera le VIH. Comment vivre avec cette bombe à retardement. Une vie chamboulée à jamais pour s’être donnée en toute confiance. Juliette sera traversée par différents états d’âme allant de la honte à l’idée de vengeance. Mais la raison finira par l’emporter. L’amour à mort fait partie de cette merveilleuse collection baptisée « tabou » aux éditions de Mortagne qui expose une problématique de notre temps à travers un personnage de roman. Ici c’est Corinne De Vailly qui traduit le désarroi de cette fille candide et maintenant acculée face à son terrible destin.

L’amour à mort. Corinne De Vailly. Éditions de Mortagne 226p.   www.editonsdemortagne.com


 
 

 

 


Les signes du cœur

Là nous sommes dans l’astrologie. Mais avec cette particularité du fait que la néo zélandaise Linda George qui est familière depuis vingt ans avec les signes du zodiaque, nous les fait voir sous l’angle des correspondances affectives. Avec quels signes sommes- nous à même de mieux nous épancher sentimentalement ? Les signes qui présentent les meilleures compatibilités etc.

Signes astrologiques et âme sœurs. Linda George. AdA 298p.  www.AdA-inc.com


 
 

 

 


Maria et la pierre mystérieuse

C’est le tome 2 du Pouvoir des fées de Christelle Verhoest. On retrouve la gentille Maria qui piaffe d’impatience de mettre à contribution ses dons de fée. Il lui faudra prendre son mal en patience. Pendant ce temps, se nuits sont peuplés de rêves dont un récurrent où elle voit une pierre étrange au cœur en fusion. On avance toutes sortes de théories à propos de cette dernière dont la possibilité est qu’elle soit cette fameuse pierre de Thulé recherchée par les nazis. Au final notre Maria sera faite captive. Bref, comme vous le voyez, elle a un calendrier fort chargé en ce mois d’août 1944. Un très bon roman d’anticipation fidèle à l’esprit du premier tome.

Le pouvoir des fées Tome 2 Christelle Verhoest. Ada 211p.  www.AdA-inc.com


 
 

 

 


Un nerd cherche sa prof préférée

C’est pourtant vrai. Il s’appelle Pierre-Antoine Gravel-Laroche. Un nerd de son état. Sa prof de sciences, Mme Maheu est portée disparue. Il aurait bien d’autres chats à fouetter, dont saliver devant les belles filles, mais non. Il va se transformer en limier. Bon voilà pour la trame de fond de La revanche du myope. Très distrayant et aussi fou qu’une BD déjantée. On doit ce délire à Marc-André Pilon. C’est totalement dingo.

La revanche du myope. Marc-André Pilon. Éditions de Mortagne 310p.    www.editionsdemortagne.com


 
 

 

 


Trucs pour parents écolo

On ne s’en rend pas compte, mais la vie de parents ne fait pas de nous nécessairement des adeptes de la protection de l’environnement. Soit que ce soit nous le adultes, ou les enfants qui sommes entraînés à gaspiller nos ressources. Un cahier nous fournit 100 tucs pour assainir notre mode de vie et se montrer plus respectueux de la biosphère.

100 trucs pour devenir un parent plus écolo. Sophie Rondeau. Avec la collaboration de Marie-Hélène Talleyrand. Éditions de Mortagne 88p.   www.editionsdemortagne.com


 
 

 

 


Fantasy québécoise

Le marché québécois de la littérature fantasy n’est pas trop contingenté. De sorte qu’il faut saluer la démarche de Michel Fréchette qui publie le troisième tome d’une saga qui nous promène un peu partout aux quatre coins de la planète. On retrouve Nadia, Caroline et Steven qui découvrent des quatrains de Nostradamus. Ce qui va les amener dans les catacombes de Paris. La suite est une multiplication d’aventures. Heureusement ici, Fréchette n’entremêle pas cinq histoires en même temps. Et le ton est enlevé.

Le cordon d’argent. A la recherche du grand monarque. Michel Fréchette. Les publication L’Avantage 317p.   www.publicationslavantage.com


 
 

 

 


Un prof de littérature en questionnement

Il s’appelle Ben et enseigne la littérature française dans une université anglophone montréalaise. Il a une petite vie de famille qui lui pèse. Et la flamme est éteinte entre lui et sa femme qu’il aimerait bien reconquérir. Entretemps une chargée de communication, Carla traverse son existence. Il cédera à des pulsions proprement masculines, vous voyez le genre. Et elle, la Carla n’est pas non plus un modèle d’équilibre, fréquentant l’Institut Pinel de son propre gré. Il y a beaucoup de névroses autour du prof. Et ce dernier analysera même le comportement du médecin traitant de Carla. C’est la trame du dernier opus de David Homel, « Le droit chemin ». Homel est un peu le fils spirituel de Mordecai Richler. Ce qui ici est un très grand compliment.

Le droit chemin. David Homel. Leméac/Actes Sud 404p.  www.actes-sud.fr


 
 

 

 


La télé en mode danger

On méconnaît les effets négatifs de l’écoute suivie de la télévision. Qui conditionne certes les comportements par le fait que des informations en boucle, finissent par avoir des accents de vérité. L’annonce au conditionnel d’un député corrompu peut prendre le chemin d’une certitude. Le neurobiologiste Sébastien Bohler rend compte des dernières études effectuées sur notre rapport à la télévision. Vous apprendrez entre autres pourquoi on passe son temps à zapper et pourquoi on arrive difficilement à quitter l’appareil.

La télé nuit-elle à votre santé ? Sébastien Bohler. Dunod 243p.   www.dunod.com

 
 

 

 


Interrogation sur la profession de psy

Patrick Lemoine est psychiatre en milieu hospitalier. Il est plein d’humour et il est méritant d’autant plus qu’il ne tient jamais rien pour acquis. C’est ainsi qu’il s’interroge à voix haute sur sa profession et répond à des questions que lui posent des gens qu’il croise, genre « est-ce que nous ne sommes pas tous un peu fou ? » Et il nous dit que la profession n’est pas homogène, car il y a diverses factions au plan des méthodes. C’est un livre essentiel pur savoir à quoi sert ou ne sert pas un psychiatre.

A quoi sert vraiment un psy. Patrick Lemoine. Armand Colin 191p.  


 
 

 

 


L’art d’être une maman surtout pas parfaite

C’est une déformation des mamans de vouloir tout orchestrer, frisant la perfection. Comme s’il ne fallait jamais les prendre en défaut. Annie Carpentier a un message pour les mamans : il est possible de bien élever sa famille tout en s’accordant des espaces pour décompresser et entretenir l’amour avec son conjoint.

Quel bonheur d’être une mère heureuse! Annie Carpentier. Les éditions Quebecor 184p.    www.quebecoreditions.com

 
 

 

 


Énosiens et apprentissage de l’humanité

Nous sommes ici en pleine fiction. Larochelle nous fait découvrir, les Énosiens, une civilisation dotée de pouvoirs. Et parmi ces derniers vous avez le clan des Eldils. Ils sont sept qui devront passer par des étapes initiatiques pour atteindre à l’idéal humain. Et en même temps ils seront confrontés à des mondes étranges, des créatures qui le sont tout autant. Le propos qui sous-tend la démarche est d’opposer les forces du bien et du mal. Vous avez deux tomes de cette saga « L’Ordre des Eldils ». Un premier tome intitulé « La Renaissance » et l’autre « Entre deux mondes ». Vous aimerez à coup sût cette fantasy.

L’Ordre des Eldils. Larochelle. Les éditions Quebecor.


 
 

 

 


Maurice Richard pour les jeunes

Les éditions Michel Quintin publient dans la petite collection jeunesse « Connais-tu » une biographie en résumé du rocket, nous avons nommé Maurice Richard. L’essentiel de ce qu’il faut savoir s’y trouve. Et c’est tout à l’honneur de mettre à la disposition des jeunes des biographies du genre très instructives et qui incitent à attiser le goût d’en connaître davantage. Puis dans l’autre collection bien connue, toujours chez le même éditeur « Savais-tu ? » consacrée aux petites et grandes bêtes, deux nouveaux opus : les hiboux et les rhinocéros.

www.editionsmichelquintin.ca

 
 

 

 


Divagation sur un individu hors norme

Comment décrire Alchimie de brocante ? Signé Charles Simic il s’inspire de la vie réelle de l’artiste américain Charles Cornell (1903-1972) sorte d’excentrique qui vivait en compagnie de son frère handicapé dans sa résidence d’Utopia Parkway. Il parcourait les brocantes à la recherche d’objets insolites. Puis à partir de certains matériaux il confectionnait d’autres objets qu’il transformait en autant de trucs bizarres. Simic y va donc de chapitres sur des considérations de l’artiste. Réflexions fort amusantes sur cette vie surréaliste.

Alchimie de brocante. Charles Simic. Éditons du Noroît 118p.  www.lenoroit.com

 
 

 

 


Rupture en sociologie

Un docte essai De la science de la société au travail de terrain, contribution à une histoire critique de la sociologie. Son auteur le sociologue Rémi de Villeneuve. Il analyse « l’aliénation originelle de la sociologie comme science positive et son opérationnalisation contemporaine comme science tout-terrain ».

De la science de la société au travail de terrain. Rémi Villeneuve. Liber 192p.


 
 

 

 


D’excellents tucs pour bien maigrir

Le mois de janvier est celui par excellence des culpabilités après avoir fait bombance au temps des Fêtes. Le mot d’ordre, il faut maigrir. Ça tombe bien, les éditions Guy Saint-Jean lance 101 trucs pour bien maigrir en stimulant votre métabolisme. Avec des suggestions comme de prendre des mets épicés car les épices apprend-on agissent sur la combustion des graisses. Que de rire entre autres choses, améliore la circulation et la digestion. Souvent des conseils qui ne requiert qu’un gros dix minutes quotidiennement.

101 trucs pour bien maigrir en stimulant votre métabolisme. Cynthia Philipps, Pierre Manfroy et Shana Priwer. Guy saint-Jean éditeur 240p.    www.saint-jeanediteur.com


 
 

 

 


Les québécois très bien décrits par la BD

Ce qu’il est marrant le bédéiste Yoh. Il consacre une BD aux québécois. Si jadis le père de la publicité québécoise Jacques Bouchard avait analysé en détails ce que nous étions au plan sociologique, Yoh nous donne la tonalité de 2011. Un dessin comique entre autres, un gros gars bedonnant qui apostrophe une belle fille en bikini sur la plage, lui demandant si elle n’avait pas honte de s’afficher de la sorte. Et on ne parle pas de la mentalité de ceux qui recourent à l’aide sociale. Crampant.

Les québécois. Yo. Boomerang 48p.   www.boomerang.com


 
 

 

 


Le Québec économique 2010

Signalons au passage la sortie de l’édition 2010 du Québec économique. Sous la direction de Marcelin Joanis et Luc Godbout cette radiographie économique complète pour l’année précédente au Québec est constituée de deux parties regroupant 50 thématiques. Une première faite d’analyse des tendances et la seconde des statistiques qui viennent appuyer ces dernières.

Le Québec économique 2010. Collectif. Les Presses de l’Université Laval 421p.  www.pulaval.com


 
 

 

 


Pour tout savoir de la dendroécologie

Lorsque nous avons reçu ce pavé à la rédaction de Culturehebdo, on s’est amusé à poser la question à nos collègues, pourtant assez avertis au plan intellectuel, qu’est-ce que la dendoécologie ? Personne n’a pu répondre sinon que retrouvant le mot écologie dans sa composante, certains se sont avancés à parler d’une science de la biosphère. Cette définition la voici : un champ de recherche qui met à profit les précieuses informations que recèlent les cernes de croissance des arbres et des arbustes. Sous la direction de Serge Payette et Louise Filion on a rassemblé 46 auteurs qui oeuvrent dans ce domaine. Les plantes ligneuses de par leur formation en bois et cernes annuels de croissance deviennent des archives environnementales. Voici l’ouvrage de référence maintenant disponible.

La dendroécologie. Collectif. Les Presses de l’Université Laval 758p.  www.pulaval.com


 
 

 

 


L’Islande au temps de la christianisation

La saga de Njall le Brûlé est un écrit islandais remontant au XIIIème siècle. L’auteur est inconnu. Ce récit est en deux parties. La première parle de Gunnar un héros qui meurt à la fin et la seconde tourne autour de Njall, autre héros et sage qui meurt de façon tragique. Le récit se transporte en l’an 1000, civilisation viking bien sûr et qui voit l’arrivée du christianisme. Vous raconter cette histoire par le menu relève de l’impossible tant il y a de personnages, de lieux et d’action. A cet effet, le préfacier dit qu’en raison de cette complexité, deux lecteurs pourraient logiquement en arriver à des commentaires opposés. Mais c’est toute une épopée avec des noms qui sont étrangers à nos oreilles et qui font presque post-moderne.

La sage de Njall le Brûlé. Les Presses de l’Université Laval 301p.   www.pulaval.com


 
 

 

 


Gérer les politiques culturelles locales à l’ère de la mondialisation

Début mai 2008 se tenait à Québec dans le cadre du 76ème congrès de l’Association francophone pour l’avancement du savoir un colloque d’une actualité pertinente portant sur le thème des Tendances et défis des politiques culturelles dans les pays occidentaux. Car avec les mouvements migratoires, l’Internet, les échanges internationaux, les politiques culturelles ne se gèrent plus comme jadis. Voici que paraissent les actes de ce colloque pleins de nouveaux enjeux.

Tendances et défis des politiques culturelles. Analyses et témoignages. Sous la direction de Claudine Audet et Diane Saint-Pierre. Les Presses de l’Université Laval 255p.   www.pulaval.com


 
 

 

 


Qu’est-ce qui fait un texte de qualité ?

Une équipe de chercheurs didactiques en français s’est posée la question. Et au moyen d’une grille d’analyse multifonctionnelle on a passé quasi au scanner 300 textes de jeunes de niveau secondaire. Au départ on reconnaissait que l’exercice n’était pas facile. Et au final la conclusion est qu’un critère majeur de référence pour signifier la qualité du texte c’est l’accord et l’emploi du verbe.

La qualité du français écrit. Sous la direction de France H. Lemonnier et Odette Gagnon. Les Presses de l’Université Laval 245p.    www.pulaval.com


 
 

 

 


Mosaïque de la présence juive à Montréal

Il y a nombre de méconnaissances voire de préjugés entourant la communauté juive. En fait on devrait plutôt parler de communautés au pluriel, puisque le judaïsme n’est pas un bloc monolithique. Sous la direction de Pierre Anctil et Ira Robinson un collectif de collaborateurs trace le portrait de la présence juive à Montréal depuis 1768. On retiendra ce chapitre sur l’étrange communauté hassidique qui elle-même est divisée en factions.

Les communautés juives de Montréal. Collectif. Septentrion 275p.  www.septentrion.qc.ca


 
 

 

 


Les élixirs floraux curatifs

Nous sommes si centrés sur nous-mêmes que nous en oublions de regarder autour de nous. Saviez-vous entre autres les propriétés infinies des fleurs et des élixirs qu’on en tire. Grâce à un procédé d’infusion qui est décrit dans l’ouvrage S’émerveiller à la rencontre des fleurs de Jean-Pierre Drouet,  on obtient de petits gouttes que l’on place sous la langue et qui ont, selon la fleur choisie, des propriétés curatives.

S’émerveiller à la rencontre des fleurs. Jean-Pierre Drouet. Le souffle d’or 231p.   www.souffledor.fr


 
 

 

 


Mystère à la cour de Catherine de Médicis

En quatrième de couverture de son roman historique Catherine, Nostradamus et le triangle noir on laisse entendre de l’auteur Claude Mossé que « si tout n’est pas vrai dans ses fresques historiques, rien n’est faux ». Qu’en est-il alors de ce symbole du triangle noir qui hante Catherine de Médicis régente du trône de France et ce depuis sa Florence natale ? Habile conteur, Mossé multiplie les parenthèses sans jamais perdre le fil de son récit. On verra à quel point la noble dame est sous l’emprise de Michel de Nostre-Dame dit Nostradamus.

Catherine, Nostradamus et le triangle noir. Alphée 288p.   www.editions-alphee.com

 
 

 

 


Un vrai roman à clé

Vous connaissez le sens du mot roman à clé. En général on désigne de la sorte un ouvrage en apparence romancé mais qui est calqué sur une histoire vraie. Comme on dit, seuls les noms ont été changés. Dans le cas de L’homme qui ouvrit les yeux, Fabien Rodhain spécialiste en relation d’aide, nous offre un vrai roman à clés dans la définition première du mot au sens où tout au long de son histoire d’un homme qui traverse une période de remise en question, vous avez des clés numérotés qui vous permettent de revenir sur des passages, un peu comme les épîtres avec les versets, pour retracer la ou les solutions proposées par le signataire. Un procédé vraiment novateur.

L’homme qui ouvrit les yeux. Fabien Rodhain. Le souffle d’or 305p.   www.souffledor.fr

 
 



 

 


Cuisine simple et innovante

Ce sont les deux qualificatifs qui s’appliquent au Livre de cuisine 500 recettes simplissimes de Marie Gosset. Elle part du principe qu’il ne faut pas que cuisiner devienne un pensum. Elle présente donc des recettes basiques auxquelles elle a ajouté sa petite touche personnelle. Et puis il y a des gradations vers certains plats plus élaborés. Que diriez-vous d’une salade de pot-au-feu aux anchois ou encore le gigot à la bretonne. Une large place est faite aux desserts. Dans un même ordre d’idée La cuisine de la famille tournebroche de Vincent-Pierre Angouillant. C’est un bel amalgame de recettes faciles, de plats familiaux, de choix raffinés et des mets fins diététiques. Ce sont plus de cent recettes au total sous le signe de la diversité.

Le livre de cuisine 500 recettes simplissimes. Marie Gosset. De Vecchi 578p. 

La cuisine de la famille tournebroche. Vincent-Pierre Angouillant. Leduc éditions 191p.  


 
 

 

 


Peindre dragons et mondes perdus

En terme d’ouvrages didactiques en art visuels, avouons que Peindre les dragons et Peindre les mondes perdus tous deux signés de Follenn se veut en quelque sorte des techniques non pas pour apprendre à dessiner, mais plutôt s’adressant à des dessinateurs patentés qui veulent s’attacher à reproduire des univers oniriques destinés à la bande dessinée. Il y a plein de petits encadrés avec des indications du maître. Les deux albums paraissent chez Fleurus.

 
 

 

 


De quoi occuper les jeunes têtes

Nous avons craqué à la rédaction de Culturehebdo pour 10 histoires fantastiques. Attention, le titre est trompeur. C’est beaucoup plus que des contes et comptines. Vous avez des jeux de l’esprit et des arts plastiques. De quoi tenir occupé votre petit monde. Et l’éditeur a mis un soin à produire un bel album à la riche illustration.

10 histoires fantastiques. Fleurus 191p.   www.fleuruseditions.com

 
 

 

 


A notre tour de materner

La vie est ainsi bizarrement faite, qu’il vient un temps où une fois nos parents entrés dans le grand âge, c’est à nous enfants qu’incombent de nous en occuper comme si inversement ils devenaient nos enfants. Voilà en clair ce dont traite Christine Orban dans Le pays de l’absence. Une thématique rarement exploitée en littérature. Peut-être parce que ce n’est pas un sujet sexy. C’est souvent exigeant comme ici dans le lien unissant une fille à sa mère. Christine Orban aborde le sujet avec une exquise délicatesse servi par une plume qui tutoie l’excellence. Un livre incontournable qui nous prépare à un rôle pour lequel nous ne sommes justement pas préparé.

Le pays de l’absence. Christine Orban. Albin Michel 169p.  

 
 

 

 


Une nouvelle lecture des guerres de religion

Michel De Waele professeur au département d’histoire de l’Université Laval s’intéresse depuis belle lurette à la figure d’Henri IV qui plus encore, que sa réputation de coureur de jupons qui lui a valu son surnom de Vert-Galant, se distingue par une rare qualité chez un homme de pouvoir, d’en arriver à réconcilier les belligérants d’un guerre de religion. Les forces en opposition ici sont les tenants de la Ligue face au pouvoir royal. En même temps que le sujet central c’est toute l’époque de la France de la fin du XVIème siècle que décrit avec érudition cet historien respectable. Son propos est une relecture des guerres de religion du temps d’Henri IV. Mission réussie qui n’a pas d’équivalent à ce jour chez ses collègues.

Réconcilier les français. Henri IV et la fin des troubles de religion (1589-1598). Michel De Waele. Les Presses de l’Université Laval 285p.. www.pulaval.com


 
 

 

 


Exploiter la créativité de son personnel

Dans une entreprise vous avez en général une grande carence, c’est-à-dire du personnel en manque de reconnaissance. En même temps que le patron ou le cadres ne prêtent pas l’attention voulue aux idées souvent formidables qui émanent de la base. Et si la créativité a une première connotation attachée au monde des arts, il peut y avoir aussi de la créativité en entreprise. Comment repérer les talents, comment stimuler ses troupes. Autant de défis qui attendent le gestionnaire d’aujourd’hui. Camille Carrier professeure à l’Université du Québec à Trois-Rivières et Sylvie Gélinas consultante en créativité et en leadership du changement ont rassemblé les dernières idées à la mode pour accroître la productivité à partir de la matière première, à savoir le capital humain.

Créativité et gestion. Camille Carrier et Sylvie Gélinas. Les Presses de l’Université du Québec 347p.   www.puq.ca


 
 

 

 


La bénédiction au-delà de l’eau bénite

La conférencière Madeleen DuBois a intégré la spiritualité dans sa vie au moyen de la bénédiction. Mais attention, pas au sens premier où nous l’entendons généralement, signe de croix et eau bénite, comme nous l’a montré l’Église catholique. Non ici, le mot est  prendre sous une deuxième acception qui est une pensée émanant de nous-même. Pensée qui est évident positive. C’est-à-dire que nous pouvons, face à un événement contrariant, le bénir comme une étape à franchir. Et non s’arrêter à l’acte mauvais tel qu’il se présente.

Le pouvoir de la bénédiction. Madeleen DuBois. Les éditions Quebecor 176p.    www.quebecoeditins.com

 
 

 

 


Cerner l’anxiété chez le petit

On réédite l’excellent ouvrage de la psychothérapeute Louise Reed « Guérir l’anxiété de nos enfants ». Un livre qui trouve encore toute sa pertinence au moment où, c’est dommage, des enfants ont à vivre dans un climat de dysfonctionnement total. Avec de lourdes conséquences comme des manifestations de colère à un âge aussi précoce que quatre ans! Sans médicament, ni thérapie, l’auteure offre des alternatives pour mener à la sérénité chez le futur adulte.

Guérir l’anxiété de nos enfants. Louise Reed Les éditions Quebecor 140p.   www.quebecoreditions.com

 
 

 

 


L’âme de Port-au-Prince

Beaucoup se demandent depuis les événements tragiques de janvier 2010 en Haïti, comment se fait-il qu’on en soit encore à faire du sur-place. Mais qui sont haïtiens ? Leurs valeurs ? Le climat qui règne ? On peut bien lire de doctes ouvrages de sociologie sur ce pays corrompu jusqu’à la moelle. Mais il y a aussi à travers le regard de Jean-Marc Beausoleil qui a déjà été prof de français dans la capitale haïtienne. Ce dernier se fend d’un roman Blanc Bonsoir qui narre les tribulations d’un paumé, Frédéric Latouche, drogué et tout ce qui s’ensuit et qui décide de mettre le cap sur Port-au-Prince. En sa compagnie vous découvrirez le pays de l’intérieur. Un bijou du genre. Vous saurez pourquoi ça ne tourne pas rond au pays du vaudou.

Blanc Bonsoir. Jean-Marc Beausoleil. Triptyque 183p.   www.triptyque.qc.ca


 
 

 

 


Des petites miniatures de vie

L’éditeur Marchand de feuilles célèbre cette nouvelle année 2011 son dixième anniversaire d’existence. L’équipe de Culturehebdo souhaite à celle de la maison d’édition d’autres belles années et de beaux auteurs à publier. En tout cas la cuvée 2011 commence en grand avec Les enfants moroses. On fait référence ici aux grands enfants que nous sommes. Ce sont des petites nouvelles très courtes, l’éditeur parle lui de miniatures.  Il n’en demeure pas moins que ces petits textes nous montrent la fragilité de l’humanité comme le décrit si bien l’auteure Fannie Loiselle qui use de mots simples pour décrire de grands pans de vie. Vous tomberez en amour avec ses personnages.

Les enfants moroses. Fannie Loiselle. Marchand de feuilles 148p.   www.marchanddefeuilles.com


 
 

 

 


Patrimoine et demande de racines

On assiste à un engouement qui n’est pas passager à vouloir favoriser la préservation et la connaissance du patrimoine. Comme si par ce moyen on voulait retrouver ces racines. Mais la notion de patrimoine, du moins en Amérique du Nord, n’a rien d’homogène. Un collectif de chercheurs font la démonstration qu’il n’y a pas un, mais des patrimoines avec autant d’identités.

Patrimoines et identités en Amérique française. Collectif. Les Presses de l’Université Laval 316p.   www.pulaval.com


 
 

 

 


8000 baises, l’nnivers de la porno

Richard Allan est bien placé pour parler de la pornographie car il en a été non seulement un acteur de premier plan et dont la rigidité du membre masculin qui faisait tant plaisir à ses partenaires féminines, lui a valu le surnom de « queue de béton ». C’est tout dire. Il a été ensuite directeur de casting, producteur. Il a commencé par faire de la photo osée dans des genres photos-romans, puis la porno est venue avec des parenthèses dans les clubs échangistes. Et en parallèle il a eu une vie conjugale. Fallait que madame soit compréhensive. Il parle sans détours ce comment ça se passe devant et derrière les plateaux. Le SIDA a freiné au propre comme au figuré ses ardeurs. C’est un livre écrit intelligemment, sans complaisances. On découvrira aussi que les femmes aiment bien aussi la chose.

8000 femmes. Mémoires d’un Casanova du cinéma. Richard Allan. Éditions Jacob-Duvernet 406p.  

 
 

 

 


Les nouvelles voix émergentes en littérature

Le groupe Interligne (à ne pas confondre avec la maison d’édition du même nom) est formé d’écrivains chercheurs qui enseignent la création au département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Il a produit un ouvrage regroupant des textes produits par des étudiants dans le cadre de la maîtrise en création littéraire. L’opportunité de découvrir les écrivains de la relève. Pour avoir parcouru ces textes en diagonale, il faut bien l’avouer, nous pouvons vous dire que l’avenir est prometteur. Que de prosateurs doués en si peu de pages!

L’atelier de l’écrivain 2. Collectif. Les Presses de l’Université du Québec à Montréal 214p.   www.figura.uqam.ca

 
 

 

 


Bio d’un truand français

Ici le nom d’Ange Saliceti ne dira rien à la majorité des québécois, mais pour les français c’est l’incarnation du truand typique. Qui a commencé par être ce qu’on appelle une petite frappe et finir par devenir un des parrains du milieu, roitelet de Pigalle. Christian Chatillon est un as de la biographie. Il adore les marginaux. Avec Saliceti vous êtes vraiment dans le monde dialogué jadis par Michel Audiard. Vous allez adorer cette bio d’un caïd brillant de mille feux.

Le séminariste. L’empereur de Pigalle. Christian Chatillon. Les portes du soleil éditeur 371p.   www.multimed-publishing.com

 
 

 

 


Pour les crac de la musique

Jérôme Bloch a choisi de nous occuper de belle façon avec un quiz fait de dizaines de questions portant sur toutes les formes musicales, souvent sous forme de choix de réponses. D’un côté vous avez la liste des questions, et un chapitre plus loin les réponses détaillées. C’est ludique et instructif à la fois. Le créateur du quiz élaboré a été inspecteur conseiller en France au département de musique du ministère de la Culture. En ce moment il est directeur de l’Institut français à Marrakech. De Puccini à Bill Evans, le maître du jeu ratisse large.

Music’quiz. Jérôme Bloch. Res Publica 228p.   www.multimed-publishing.com


 
 

 

 


Quatrième opus cochon

En matière de savoir faire au lit, Maud Thomas est d’une imagination débordante. Tellement qu’elle en est rendue au quatrième ouvrage érotique à être publié aux éditions Quebecor qui en redemande, tellement son style dépareillé plaît aux érotomanes. Dans Plaisirs sous haute tension rien n’est tabou. Et elle a une connaissance de tous les synonymes pour décrire la chose. Elle nous donne même le goût de vous savez quoi ?

Plaisirs sous haute tension. Maud Thomas. Les éditions Quebecor 216p.   www.quebecoreditions.com

 
 

 

 


La recette du bonheur des gens ordinaires

Il ne suffit pas de chercher longtemps dans de nombreux livres de croissance personnelle pour trouver les recettes du bonheur simple. Il se trouve souvent autour de soi, à travers de petites gens qui ne sont des théoriciens de rien, mais dont la manière de vivre parle par elle-même. La psychologue Lucie Mandeville met à notre portée des éléments qui vont faire en sorte de mieux apprécier les petits moments de tous les jours. C’est une invitation à l’humilité. On dit de Madame Mandeville qu’elle est la psychologue du positif.

Le bonheur extraordinaire des gens ordinaires. Lucie Mandeville. Les éditions de l’Homme 298p.  www.edhomme.com


 
 

 

 


L’acte de manger

La pédiatre Jan Chozen Bays nous apporte le fruit de ses réflexions sur l’acte de manger. Ce n’est pas un livre sur les régimes, contrairement à ce que pourrait laisser croire la jaquette du livre. C’est presque un essai anthropologique sur notre rapport à la nourriture. Ainsi elle rappelle pourquoi tout le monde a un faible pour le sucre, c’est que tout simplement le lait maternel a un fond en sucre et que c’est une des premières impressions reçue et sécurisante. Super instructif.

Manger en pleine conscience. Dr. Jan Chozen Bays, Le jour 208p. 

 
 

 

 


Comment Guy Corneau a passé à travers le cancer

C’était en 2007. On annonce à Guy Corneau qu’il est atteint d’un cancer en phase 4, le plus virulent. Tout un coup de massue pour le célèbre auteur de « Père manquant, fils manqué ». Il va entreprendre une démarche qu’il détaille par le menu dans Revivre. Il lira tout ce qui peut se faire comme médecine alternative. Et c’est en faisant entrer la joie dans sa vie qu’il surmontera avec succès l’épreuve. Entretemps sa compagne d’âme comme il l’appelle, succombera, elle, au terrible cancer. Tout un récit à parcourir. Le seul hic, et est-ce par économie d’encre, mais les caractères sont si pâles qu’ils découragent la lecture. Dommage.

Revivre! Guy Corneau. Les éditions de l’Homme 320p.  www.edhomme.com

 
 

 

 


Carnet de route en photos

Jean Rey est un grand reporter français qui a trottiné appareil photo et caméra en bandoulière. Ce globe-trotter impénitent a plusieurs milliers de kilomètres de routes à son actif et a bourlingué de par le vaste monde, de la Pologne au Québec en passant par le Vietnam. Il a retenu ce qu’il considère comme ses clichés les plus inspirants pour en tirer un album photo éloquent. On retiendra ses images du Montréal des quartiers populaires dans les années soixante. De quoi avait l’air les dépanneurs entre autres, ces années-là.

Retour sur images. Jean Rey. Éditions désiris   www.adverbum.fr


 

ARTICLES ANTÉRIEURES


2011 :
janvier
2010 :
janvier - février - mars - avril - mai - juin - juillet et août - septembre - octobre - novembre - décembre