Juin 2010
 
 

 

 


Le Bréviaire de Marie Girard

Marie Girard coiffe plusieurs casquettes. Elle est écrivaine, juriste de formation, traductrice et journaliste. Et à travers cette diversité on pourrait ajouter aussi spiritualiste puisqu’elle nous gratifie de deux ouvrages qui sont des réflexions à teneur spirituelle qui lui ont été inspirées par des verbes. C’est comme un bréviaire dans lequel on peut puiser quotidienement.

50 verbes d’allégresse.  Marie Girard Novalis 95p.

50 verbes d’amour. Marie Girard Novalis 95p  www.novalis.ca


 
 

 

 


Réflexions sur l’obéissance

Jadis tout était motif à obéissance. On se soumettait à ses parents qui eux-mêmes obéissaient à l’Église etc. Sans compter les autorités qui en imposaient. On a tout fait sauter au profit de l’affirmation du « je ». Mais ne sommes nous pas allé trop loin à l’opposé ? Françoise Le Corre qui est philosophe et qui, le précise a du caractère et de l’indépendance d’esprit à revendre, a réfléchi sur la notion d’obéissance à notre époque. Et comment obéir également à notre époque ou les élites sont si peu respectables.

Les jardins oubliés de l’obéissance. Françoise Le Corre. Bayard 139p.    www.editions-bayard.com


 
 

 

 


Les genres journalistiques

Sous la direction de Robert Maltais, directeur du programme de journalisme à l’Université de Montréal, Yvan Asselin, Pierre Brisson et André Parent analysent l’écriture journalistique sous toutes ses formes. Un petit vade mecum à l’usage des aspirants journalistes et des curieux de la profession.

L’écriture journalistique sous toutes ses formes. Collectif. Les Presses de l’Université de Montréal 132p.   www.pum.umontreal.ca


 
 

 

 


La représentation capillaire et poilue

Christian Bromberger anthropologue et professeur à l’Université de Provence a réussi l’exploit d’accoucher d’un essai portant sur la symbolique des cheveux et des poils dans nos sociétés. Cela arrive à point nommé au moment ou surgit sur les écrans le film « Le barbu » qui raconte l’histoire d’un homme qui du jour au lendemain se laisse pousser la barbe et des réactions positives que cela suscite autant dans son travail que chez ses proches. C’est comme il est dit en sous-titre une anthropologie des cheveux et des poils.

Trichologiques. Christian Bromberger. Bayard 253p. 


 
 

 

 


Des dieux à un seul

Dans le Deutéronome il y a un passage qui est comme une effrayante sentence : « Tu n’auras pas d’autres dieux face à moi ».

Cela ne laisse place à aucune autre présence divine. Le Dieu unique seulement. Mais il n’en a pas été facile d’en arriver historiquement de plusieurs dieux à un seul. Un collectif raconte la naissance du monothéisme, qui même aujourd’hui est fortement contesté et accablé d’être la source de bien des violences.

Enquête sur le dieu unique. Bayard 208p. 


 
 

 

 


Troquer la sécurité pour la curiosité

Alain Samson fait figure de gourou québécois de la gestion. On ne compte plus les livres qu’il consacre à l’Homme et l’entreprise. Maintenant, petite diversion, il se fait philosophe sur la notion de bonheur. Il y en a qui ont bien réussi, réussir dans la vie s’entend, mais qui n’ont pas réussi leur vie. Il propose une réflexion sur la direction à prendre en conformité avec ses aspirations profondes.

Pourquoi vous contenter d’être heureux. Alain Samson. Béliveau éditeur 168p.  www.beliveauediteur.com


 
 

 

 


Pour contrer le « bitchage »

En entreprise comme dans la vie privée, le bitchage est une forme mesquine du comportement humain. Il se fait en face des individus touchés par le phénomène ou dans leur dos. Marthe Saint-Laurent qui nous a donné « Les femmes qui détruisent les femmes » complète un peu son propos avec Le bitchage. Qui peut empoisonner l’environnement. En somme elle a rédigé un guide de survie pour faire face. Personne n’aime pas l’objet de piques de la part d’un autre, mais souvent on est démuni côté réaction. Si elle a enchaîné de la sorte avec un deuxième tome en sorte, c’est que les réactions au premier ont été très vives. Preuve de la trop grande place que prend le bitchage au quotidien.

Le bitchage. Guide de survie. Marthe Saint-Laurent. Béliveau éditeur 120p.   www.beliveauediteur.com


 
 

 

 


Pour parler en pro de la Coupe du monde de football

Les éditions De Vecchi ont eu cette excellente idée de publier un espèce de vade mecum répertoriant tout ce qu’il faut savoir sur les enjeux de la Coupe du monde de football 2010. Quelles sont les équipes à suivre, les joueurs qui doivent retenir l’attention, les palmarès inhérents etc. Après lecture et assimilation des données vous pourrez méduser votre entourage par vos connaissances, tel un commentateur sportif.

Coupe du monde de football 2010. François Laforge. De Vecchi 105p.  


 
 

 

 


Historique des référendums de souveraineté

Le Québec, du moins une certaine partie de sa population, encore minoritaire, attend sa souveraineté. En attendant, on peut toujours voir ce qui s’est fait ailleurs. Jean Laponce a analysé pour 190 référendums dans le monde entier. Il s’attache en particulier aux référendums qui se sont déroulés après les deux grandes guerres mondiales du XXème siècle.

Le référendum de souveraineté. Jean Laponce. Les Presses de l’Université Laval 195p.   www.pulaval.com


 
 

 

 


1918 à Saint-Paul-lees-Prés

Michel David poursuit sa fresque humaine avec les tome 3 « Les épreuves » d’Un bonheur si fragile. On retrouve Corinne en 1918. Elle a cinq enfants. Aux prises avec un mari inconséquent et porté sur la dive bouteille. En plus, un malheur ne venant jamais seul, les conscrits qui reviennent des champs de bataille amènent avec eux dans leurs bagages, la grippe espagnole. Comme vous le voyez, la tonalité de cet ouvrage n’est pas de couleur rose. Mais on appréciera la volonté de Corinne de surmonter l’adversité. C’est la leçon ultime du livre écrit de main de maître.

Un bonheur si fragile. Tome 3 Les épreuves. Michel David. Hurtubise 512p.   www.editionshurtubise.com


 
 

 

 


L’épuisante Charlotte

L’une c’est Charlotte Marin auteure, comédienne, chanteuse et écrivaine puisqu’elle nous sert son double Charlotte Malène dans Apocalipstick. La Malène mène une vie qui nous laisserait tous sur le carreau. Ce qu’elle peut vivre intensément cette femme dans la trentaine. Juste pour vous donner une idée, une scène forte du récit, c’est lorsqu’elle s’échappe, alors qu’elle était attachée nue dans le lit de son main, et se retrouve à la rue en fuite…en tenue d’Ève toujours. Et ce n’est qu’un des éléments de cette vie singulière. A défaut de rire, ce livre nous fait largement sourire.

Apocalipstick. Charlotte Marin. X0 éditions 187p.   www.xoeditions.com  


 
 

 

 


Une amie diabolique

La machine publicitaire qui s’est installée autour de Rebecca James fait de cette dernière rien de moins que la J.K. Rowling australienne. C’est le public qui en décidera. Mais chose sçure, son premier roman La beauté du mal cartonne énormément déjà lancé dans 39 pays. Il faut dire que l’histoire est attrayante. Celle de Katherine, une introvertie, qui a eu la douleur de voir sa jeune sœur assassinée sous ses yeux par une gang d’ados. Traumatisée, elle a toujours gardée son drame pour elle. Sauf quand apparaîtra dans sa vie une charmante copine, Alice. Qui va s’immiscer graduellement dans son existence. Mais elle est bizarre l’Alice. Avec des retournements d’humeur forts étranges. Et savez-vous pourquoi ? C’est qu’Alice est en réalité le diable. Brrrr!!!

La beauté du mal. Rebecca James. Oh! Éditions 287p.   www.oheditions.com


 
 

 

 


Le caractère universalisant de la culture québécoise

Un silence universitaire assez étonnant a été constaté autour du thème du caractère universalisant de la culture québécoise. Tellement qu’un groupe de chercheurs autant d’ici que de l’étranger a voulu explorer ce champ vierge de la recherche intellectuelle. On a débusqué dans les formes d’expressions diverses de notre culture ce qui peut s’apparenter aux valeurs universelles.

Culture québécoise et valeurs universelles. Sous la direction d’Yvan Lamonde et Jonathan Livernois. Les Presses de l’Université Laval 451p.   www.pulaval.com


 
 

 

 


Des tissus, un peu de couture et pan, un sac!

On aime bien ces sacs en bandoulière, un peu fourre-tout. On les achète généralement tout fait. Mais savez-vous que comme hobby, on peut les confectionner soi-même dans tous les tissus inimaginables, l’important étant qu’ils soient résistants. Clare Young nous offre 35 modèles à réaliser chez soi. Juste un peu de notion de couture et le tour est joué. Avec au final, une de ses créations au bras.

Mes sacs et moi. Clare Youngs. Fleurus 127p.   www.fleuruseditions.com


 
 

 

 


La mort vue par un psychanalyste mort du sida

François Peraldi (1938-1993) est un psychanalyste établi au Québec. Disciple de Lacan, il a répandu avec ferveur la pensée lacanienne là ou il le pouvait. Mais surtout il y a ses séminaires, dont nous avons le libellé et édités chez Liber. Le dernier des séminaires en question porte sur la mort. Un thème pour lequel il a engagé une intense réflexion car il mourra lui-même du sida et voyait venir sa fin de façon inexorable. Ces séminaires sont un héritage précieux.

La mort. Séminaire 1985-1988. François Peraldi. Liber 430p.  


 
 

 

 


Dans la peau d’une femme

Elle s’appelle Marie Soucy. C’est la créature, protagoniste du roman de Maxime Roussy, « Agoramania ». Une femme d’une très grande sensibilité mais qui va devenir lutteuse. Il se fait plaisir le Maxime car c’est un passionné de lutte et dédie son roman à celui qu’il considère comme son idole, Jacques Rougeau. Le grand talent de Roussy réside dans sa capacité de s’emparer du corps et des émotions de son héroïne. En chanson il y a Aznavour qui a ce talent de prendre la peau d’un autre et la traduire. Roussy c’est son pendant en littérature. A suivre le mec.

Agoramania. Maxime Roussy. Éditions La Semaine 372p.  


 
 

 

 


Le médicament, l’affaire de plusieurs

Jadis le médicament liait deux seules personnes, le médecin et le patient à qui il l’administrait. Aujourd’hui on parle de la chaîne des médicaments. A quoi vient se greffer des notions d’éthiques. Et ça se complique quand les politiques s’en mêlent. Rappelez-vous le doute installé dans la population quand à une possible pandémie ou non du virus H1N1. Puis il y a maintenant la génétique qui bouleverse les façons de faire. Bref, un collectif de penseurs traite des Turbulences dans la chaîne des médicaments. Il est question aussi des médicaments mal administrés et qui sont la face sombre de l’histoire de la pharmacopée.  

Turbulences dans la chaîne des médicaments. Sous la direction de Catherine Garnier et Anne-Laure Saives. Liber 279p.  


 
 

 

 


Élevé un enfant méthode Naouri

Le Dr. Aldo Naouri est ce réputé pédiatre qui a des divergences marquées avec Françoise Dolto, bien qu’il l’a respecta. Il est le nouveau Dr. Spock français et a tenu à consigner son savoir, fort de quatre décennies de pratique. La grande question, comment doit-on idéalement élevé un bébé puis un enfant ? Il y a tellement de théories qui se recoupent. Lui a le mérite d’écrire en termes simples. C’est devenu mine de rien un livre de référence qui fait l’unanimité.

L’enfant bien portant. Les fondamentaux. Dr. Aldo Naouri. Odile Jacob 665p.   www.odilejacob.fr


 
 

 

 

Autour de Francine

La patience des fans de Louise Tremblay-D’Essiambre est récompensée. Cette dernière lance le tome 6 des Mémoires d’un quartier qui a pour titre Francine. C’est d’ailleurs cette dernière qui est la figure centrale, elle qui vient d’accoucher d’un fils qu’elle tient maintenant à garder. Puis il y a toute la smala, des gens que l’on retrouvent et qui deviennent nos proches, tant la romancière les décrit comme le ferait une portraitiste.

Mémoires d’un quartier. Tome 6 Francine. Guy Saint-Jean éditeur 280p.    www.saint-jeanediteur.com


 
 

 

 


Des repas gourmands pour prévenir la prostate

C’est chez les hommes que l’on retrouve le plus de cas de cancer de la prostate. Et on croit qu’à titre préventif, l’absorption de certains aliments pourrait le prévenir. Une biochimiste, une spécialiste en nutrition et une diététiste ont joint leur savoir pour concocter un livre de 100 recettes qui sont toutes, sauf austères. On parle même de plats très goûteux à réaliser en toute simplicité.

Et en même temps, par extension, ces dames sont invitées à faire bombance de même.

Les meilleures recettes pour prévenir le cancer de la prostate. Margaret Rayman, Ray Dilley, Ray Gibbons. Guy Saint-Jean éditeur 176p.  www.saint-jeanediteur.com


 
 

 

 


Il était une fois Charlevoix

Sur sa lancée, la maison d’édition GID poursuit son inlassable zèle à nous faire redécouvrir notre passé régional. Cette fois c’est la région de Charlevoix qui a les honneurs. Nous sommes au pays de Mgr. Félix-Antoine Savard et de l’influente communauté des Petites Franciscaines de Marie. Côté patrimoine religieux vous avez l’église Saint-Irénée qui a servi de lieu de tournage pour l’émission « Le temps d’une paix ». Vous n’avez pas fini de découvrir ce coin de pays vers lequel de riches pointures se faisaient construire des villas impressionnantes. Nous devons la recherche et les commentaires à Rosaire Tremblay d’abord journaliste puis enseignant et qui a cofondé le Centre d’archives régional de Charlevoix.

Charlevoix des secrets bien gardés. Rosaire Tremblay. Éditions GID 205p.   www.leseditionsgid.com


 
 

 

 


Le Vert-Galant

Ainsi surnomma t’on le roi Henri IV qui aimait bien cumuler les conquêtes. Mais la légende s’est emparée de lui et on a peut-être déformé la réalité de ce que fut sa personnalité. Il passera à l’Histoire pour la proclamation de l’Édit de Nantes qui mettra autorisera la liberté du culte protestant et mettra ainsi fin aux guerres de religion. Il mourra assassiné le 14 mai 1610 aux mains de Ravaillac. On l’a vu nimbé de gentillesse, mais en réalité, tel du moins comme nous le présente Philippe Delorme journaliste à Point de Vue, il avait moult défauts dont des gestes calculés, grevant les petits d’impôts, égoïste avec les femmes etc. Presque un satyre.

Henri IV démasqué. Philippe Delorme. L’Archipel 288p.  www.editionsarchipel.com


 
 

 

 


Le Machiavel chinois

Nous n’avions pas encore parcouru le communiqué de presse annonçant la publication de L’art de gouverner de Han Fei Zi qu’il nous apparaissait à la lecture, que ce traité était en parenté directe avec le Prince de Machiavel. Or c’est précisément le parallèle que l’éditeur établit! Han Fei Zi s’est enlevé la vie en tôle. Il était un aristocrate de la lignée de la famille royale de la province du Han. Il était un très grand connaisseur de la nature humaine, surtout ses faiblesses et comment les utiliser à son profit.

L’art de gouverner. Han Fei Zi. Presses du Châtelet 96p.  www.pressesduchatelet.com


 
 

 

 


Un monde parallèle

Il serait impératif de remettre les contes à la mode. Avant l’âge scolaire, ils préparent l’enfant aux forces du bien et du mal qu’il rencontrera tout au long de sa vie. Voici un conte qui n’ose dire son nom Le livre des choses perdues de John Connolly. David est âgé de 12 ans et a eu la douleur de perdre sa mère. Une plaie à l’âme qui ne cicatrise pas. Comme dérivatif à sa trop grande douleur il se réfugie dans l’imaginaire. Mais la réalité le rattrape qui le ramène là ou il a toujours voulu être, Au fond de son jardin il va découvrir un mystérieux passage. Il s’y engouffre pour se retrouver entouré de personnages fantasmagoriques et qui l’ont aidé à mieux vivre. Il y a un forte symbolique dans cette histoire hors de l’ordinaire.

Le livre des choses perdues. John Connolly. L’Archipel 440p.  www.editionsarchipel.com


 
 

 

 

Comment les fruits et légumes nous nuisent

On le savait que fruits et légumes sont aspergés d’insecticides qui s’infiltrent à travers les interstices de leurs pelures. Mais ce qu’on ne savait pas, c’était l’ampleur du problème. Gérard Pouradier est un journaliste qui aime bien s’attaquer à des sujets fondateurs de la société. Cette fois avec Vous prendrez bien un peu de pesticides ? Il enquête sur l’utilisation des pesticides en agriculture. Il nous apprend et c’est la question que nous posons en mode de quiz « Combien y a-t-il de produits chimiques recensés dans une pomme ? Ne cherchez pas longtemps, vous ne trouverez pas. Pas moins de 27 produits nocifs quand pris ensemble et de façon répétitive. Ces insecticides sont une des causes du cancer. En conclusion il se demande si nos ancêtres n’étaient-ils pas en meilleure santé que nous ?

Vous prendrez bien un peu de pesticides. Gérard Pouradier avec la collaborationdu Pr. Dominique Belpomme. L’Archipel 240p. www.editionsarchipel.com


 
 

 

 


La foi en soi

Le manque de confiance est un une caractéristique à bien des gens. Tellement d’ailleurs que le secteur des livres en croissance personnelle est celui qui se vend le plus en librairie. Shaun Robinson a eu une brillante idée, à savoir de demander à des célébrités de s’exprimer sur la confiance en soi. En a-t-il toujours été pour les Julianne Moore, Helen Mirren, Céline Dion, Sharon Stone etc. C’est riche d’enseignement.

Croire en soi! Shaun Robinson. Music entertainment books 186p.   www.musicbooks.fr


 
 

 

 


Une macabre découverte

Les duettistes Douglas Preston et Lincoln Child frappe dans le mille avec le dernier récit des aventures de l’inspecteur Pendergast. Ce dernier aura l’horreur de découvrir le cadavre de son ami journaliste au New York Times. Il a été retrouvé plusieurs jours après la commission du crime, poignardé dans son appartement de Manhattan. Dès lors, et parce que c’est un proche, le limier va tout mettre en œuvre pour découvrir l’auteur du crime. Il ne sera pas au bout de ses surprises. Encore une fois le duo cartonne avec cette histoire ficelé rondement.

Valse macabre. Preston & Child. L’Archipel 473p.   www.editionsarchipel.com


 
 

 

 


Ce qu’il faut savoir

Il ne fallait pas être chose qu’enseignant comme Jean-Pierre Caparros proviseur au lycée Camille-Pissarro de Pontoise pour accoucher d’un livre si amusant et surtout instructif tel Ça je l’ai su! En réalité il y a là dedans une sorte d’encyclopédie en réduction. Ce qu’il faut savoir sur le pétrole, le chocolat, l’ossature etc. Si on enseignait réellement ces choses en classe, il y aurait assurément moins de décrochage.

Ça je l’ai su! Jean-Pierre Caparros. L’Archipel 200p.  www.editionsarchipel.com


 
 

 

 


Deux titres pour les gars, dépareillés

Dans la pile d’ouvrage arrivée notre attention est retenue par deux bouquins reliés de la même façon, mais une jaquette très 1950. Le premier titre Le manuel des explorateurs et le second Le manuel des voyageurs du temps. Ils sont difficiles à décrire pou leur contenu. Mais sachez qu’ils proposent aux gars à qui ils sont destinés (mais au final pourquoi pas aux filles ?) des situations et des aventures qui confrontent notre jugement. Ce peut-être une chevauchée en Mongolie, tout comme une analyse de l’incendie de Londres. Ce que nous avons appréciés de ces deux titres c’est l’appel interactif à la finesse du jugement. Les ados et plus jeunes aussi vont adorer.

Le manuel des explorateurs. Anita Ganeri. Illustrations Dusan Pavlic. Presse aventure 128p.

Le manuel des voyageurs du temps. Lottie Stride. Illustrations Dusan Pavlic. Presse aventure 125p.  


 
 

 

 


Le défi tibétain d’Élodie Bernard

Vous voulez un livre magnifique qui vous tiendra captif tout au long de sa lecture ? En voici un. Le vol du paon mène à Lhassa. Saviez-vous que depuis les émeutes d’il y a deux ans à Lhassa, le Tibet est verrouillé à triple tour par les autorités chinoises. Et les étrangers n’y sont surtout pas admis. A moins de rares exceptions après contrôle étroit. Élodie Bernard est passée outre et s’est rendue au Tibet en défiant les autorités. Il faut un sacré culot. Elle en a rapporté un reportage de première main. Vous en apprendrez sur la consommation d’alcool, les prostituées, toutes des choses hors clichés sur le Tibet. Ce livre mérite tous les prix.

Le vol du paon mène à Lhassa. Élodie Bernard. Gallimard 205pé 


 
 

 

 


Ingérence américaine à Cuba

Au volet thriller politique vous êtes servi avec Une affaire de conscience de Jacqueline Lessard (qui a vécu trois ans à Cuba) qui centre son histoire sur des attentats qui ont pour cible le régime castriste. Nous sommes en 2002. Washington et La Havane s’invectivent mutuellement comme toujours. En marge de ces altercations de toujours, vous avez un journaliste canadien qui va bientôt révéler dans des articles, l’ingérence réelle des américains en territoire cubain. Mais il sera freiné et vous saurez pourquoi en le lisant. Peter Grove, le journaliste en question sera amené à rencontrer un directeur d’usine et en lien avec la mafia cubaine à Miami. Tout ça est raconté dans un style enlevé. Ce livre mérite une audience internationale.

Une affaire de conscience. Jacqueline Lessard. Hurtubise 417p. 

www.editionshurtubise.com


 
 

 

 


Rencontres spectrales

Amusez-vous à vous faire peur. Car s’il faut en croire Paul Roland les entités sont partout. Activités paranormales est une longue enquête basée sur des histoires absolument authentiques (c’est ça qui est le pire) sur les fantômes de notre siècle. Les esprits des morts sont autour de nous. Il y a des passages assez sidérants qui nous montrent que nous sommes à l’aurore de la connaissance du monde, alors que l’on croît presque tout savoir.

Activités paranormale. Paul Roland. Music entertainment books 240p.    www.musicbooks.fr


 
 

 

 


 Un journal au temps de l’Holocauste

Laura à douze ans et c’est le moment de sa Bat Mitsvah. Comme cadeau on lui remet le journal d’une jeune juive comme elle, Sara.

Cette dernière se trouvait dans le ghetto de Varsovie en 1943, dans des conditions terribles. Elle a tenu son journal, un peu comme le faisait Anne Frank. Elle l’a caché ce journal, il a été découvert et c’est maintenant Laura qui en a la possession. Sa lecture va bouleverser son existence. C’est un livre magnifique de Kathy Kacer qui s’est faite une spécialité de raconter la Shoah sous l’angle de vue des enfants.

Le journal de Sara. Kathy Kacer. La court échelle 226p. 

www.lacourteechelle.com


 
 

 

 


Yann Queffelec raconte son père

Bien que le titre du premier tome de son autobiographie a pour titre Le piano de ma mère c’est la figure du père qui hante le récit des souvenirs Yann Queffelec. Son père, romancier, petit bourgeois avait des idées arrêtées sur tout. Et une figure d’autorité comme on déplore qu’il n’y en a plus de nos jours. Mais la gouverne du père c’est le défi du fils qui adore son paternel mais qui fait souvent fi des diktats. On lit cela avec un rare bonheur. Tout coule source.

Le piano de ma mère. Yann Queffelec. L’Archipel 260p.   www.editionsarchipel.com


 
 

 

 


Le triomphe de la volonté

Oscar Pistorius est parti dans la vie avec un handicap sérieux, l’amputation de ses deux jambes pour cause de malformation congénitale. Eh bien vous savez qu’elle sera sa hantise dans ce bas monde ? Devenir sprinter. Et il le deviendra grâce à l’utilisation de palettes en carbone. Il triomphera aux jeux paralympiques, quoique il ait été qualifié pour courir auprès des athlètes « normaux ». Une vie de détermination sans faille.

Courir après un rêve. Oscar Pistorius. L’Archipel 216p.  www.editionsarchipel.com


 
 

 

 


Hommage à Édimbourg

Édimbourg est la ville d’adoption de J.K. Rowling la mère de Harry Potter. Elle s’y est fixée après une longue vie nomade. Elle a adhéré à la fondation One City qui lutte contre l’exclusion dans cette ville. D’où la naissance d’un livre hommage à cette ville écossaise par trois auteurs, Alexander McCall Smith, Ian Rankin et Irvine Welsh. Mme Rowling complète avec ses impressions de la cité. En bout de piste on a le goût de prendre le premier avion et de s’y rendre.

One City. Collectif. Music entertainment books 166p.   www.musicbooks.fr


 
 

 

 


Dans l’antre des traders

Ils ont provoqué la chute de l’économie mondiale par leur cupidité insatiable. Ce sont les traders. Au moment ou se joue le procès en France de Jérôme Kerviel (qui a lui-même publié chez Flammarion)ssion, voici que John Sussex considéré comme le plus performant de la profession en Angleterre, raconte comment ça se passair sur le parquet de la Bourse. Il est aujourd’hui retiré. Pleins de révélations dans ce monde ou l’appât du gain est une notion à réinventer, tant elle est en dessous de la vérité.

Trader. John Sussex. Music entertainment books 256p.   www.musicbooks.fr


 
 

 

 


Un privé raconte ses enquêtes

Tout est possible quand on veut piéger quelqu’un. Et une méthode classique entre toutes, demeure l’emploi d’un appât au féminin ou masculin parfois. Un détective privé raconte des faits saillant de son métier qui en disent long sur la nature humaine. C’est absolument renversant. Et on ne parle pas des écoutes, des filatures et quoi encore pour faire chuter l’autre.

Sexpionnage et guet-apens. Richard Martinez. Music entertainment books 256p.  www.musicbooks.fr


 
 

 

 


L’allaitement de A à Z

A notre connaissance c’est la première fois que l’on édite un livre aussi complet sur le sujet de l’allaitement. On ne peut pas demander mieux pour quiconque se demande s’il vaut mieux allaiter ou pas. Les co-auteures Madeleine Allard et Annie Desrochers n’esquive aucun tabou, dont celui d’une possible excitation de la femme lorsqu’elle donne le sein. Le livre de référence quoi.

Bien vivre l’allaitement. Madeleine Allard et Annie Desrochers. Hurtubise 316p.  www.editionshurtubise.com


 
 

 

 


Le légume dans tous ses états

Parmi les livres de recettes sur le marché en voici un qui célèbre les vertus des légumes. Il est signé Francine Bélanger qui telle une magicienne redonne aux légumes leurs lettres de noblesse à travers des recettes souvent originales qui nous sortent de la routine. En même temps elle nous livre les teneurs nutritionnelles de chacun et comment les congeler.

Légume. Francine Bélanger. Modus Vivendi 207p.  www.modusaventure.com


 
 

 

 


La citoyenneté au travail

Il y a beau y avoir des droits inscrits pour la protection contre les discriminations, jamais des inégalités n’ont jamais été aussi criantes dans le monde du travail à l’ère de la mondialisation. L’insécurité économique a maintenu les discriminations qui sont grandissantes. Une étude publiée aux Presses de l’Université Laval rend compte de la radiographie des malaises qui affligent le citoyen dans le monde du travail.

Travail et citoyenneté. Quel avenir ? Sous la direction de Michel Coutu et Gregor Murray. Les Presses de l’Université Laval 475p.  www.pulaval.com


 
 

 

 


La gymnastique de la mémoire

Il faut éviter les clichés qui soutiennent que le grand âge est étroitement associé aux pertes de facultés dont la mémoire. C’est souvent que les gens n’ont pas entretenu cette mémoire. C’est aussi une question de conditionnement. Colette Bizouard nous communique des exercices à faire chez soi pour maintenir l’acuité, le sens de l’observation, etc.

Cultiver sa mémoire. Colette Bizouard. Les Presses de l’Université Laval 170p.   www.pulaval.com


 
 

 

 


Jardiner au-delà du jardinage

Michael J. Roads n’a pas la même vision du jardinage comme monsieur Tout-le-monde. Il y a ajoute une dimension spirituelle, sorte de communion avec la Nature. On réussirait mieux un jardin selon lui si on connaissait mieux le lien entre la nature et le bien-être. Ce qui ne l’empêche pas de nous livrer des techniques acquises avec l’expérience. Allez le parcourir en librairie et vous comprendrez mieux de quoi il s’agit. Ici c’est de l’horticulture de haut niveau.

Jardiner en conscience. Michael J. Roads. Éditions Quintessence 286p.    www.editions-quintessence.com


 
 

 

 


Les clés de contacts avec notre ange gardien

Il n’y a pas que Doreen Virtue qui est la grande messagère des anges. Françoise Naud a également reçue la visite d’un ange qui, en un instant lui a livré toutes les règles de la communication angélique. Elle publie donc Communiquez avec votre ange gardien. Mais ne vous y méprenez pas, c’est tout simplement la réédition de « Trouvez votre ange gardien » publié en 2003 aux éditions du Rocher.

Communiquez avec votre ange gardien. Françoise Naud. Éditions Alphée.Jean-Paul Bertrand 424p.   www.editions-alphee.com


 
 

 

 


Des objets précieux subtilisés

De D.J. MacHale et Walter Sorrefells qui nous on donné la saga Pendragon. Voici le tome 3 de Pendragon avant la guerre « Les voyageurs » centré sur deux événements : une hache sacrée subtilisée appartenant au royaume de Khalek et aussi la célèbre Bible de Gutenberg également subtilisée à la Grande bibliothèque de New York. Et tous nos petits amis mêlés à ces aventures d’enquête.

Pendragon avant la guerre. Tome 3 Les voyageurs. D.J. MacHale et Walter Sorrells. Éditions du Rocher 238p.   www.editionsdurocher.fr


 
 

 

 


Blog et papillons

Aurore est une adolescente de 14 ans qui a une passion pour les papillons. Comme toutes les jeunes filles de son âge de l’ère internet, elle a créée son blog. Et elle s’est trouvée un correspondant australien qui partage comme elle sa folie des papillons. La jeune fille vit chez sa grand-mère, ses parents s’étant séparés. Ces derniers d’ailleurs participent à des émissions de téléréalité et sont déçus des coulisses de ce genre d’émission.

Un roman adolescent charmant avec le soupçon de candeur nécessaire.

Reality Girl. Lorris Murail. L’Archipel 200p.  www.editionsarchipel.com


 
 

 

 


Vitalité des territoires francophones au Canada

Comment se porte le rêve d’un Pierre-Elliott Trudeau pour un Canada bilingue. Seulement l’état du français dans le reste du Canada. Pour en avoir le cœur net, Madame Anne Gilbert qui dirige le Centre de recherche en civilisation canadienne-française à l’Université d’Ottawa a supervisé une recherche approfondie sur le degré de vitalité des communautés francophones au pays.

Territoires francophones. Sous la direction d’Anne Gilbert. Septentrion 412p.    www.septentrion.qc.ca


 
 

 

 


Vérité et légende au sujet du chien d’Or

A Québec on peut voir sur le fronton du porche d’une maison, une plaque représentant un chien rongeant un os. Elle aurait été placée là par la veuve du commerçant assassiné, Nicolas Jacquin Philibert. C’est un des lieux visité par les touristes et les guides se font fort d’alimenter la mythologie. Marie-Françoise Michel et Jean-François Michel ont pris partie de départager le vrai du faux. On n’a pas toute la vérité, mais la légende s’étiole au profit des faits.

Le chien d’Or. Marie-Françoise Michel et Jean-François Michel. Septentrion 194p.   www.septentrion.qc.ca


 
 

 

 


L’indépendance d’esprit

Colleen McCullough est une écrivaine renommée, ne serait-ce que pour son roman à succès « Les oiseaux se cachent pour mourir ». Avec Les caprices de Mary elle raconte l’épopée de son héroïne qui profite de la mort de sa mère pour fuir un milieu familial. Attirée par le journalisme, Mary veut décrire les piètres conditions de travail des ouvriers du nord. La marque de commerce de McCullough est de faire se croiser l’Histoire et des histoires d’amour. La passion est donc ici encore au rendeza-vous.

Les caprices de Miss Mary. Colleen McCullough. L’Archipel 400p.   www.editionsarchipel.com


 
 

 

 


En poche cette semaine

Chez Folio un essai de John Dewey (1859-1952) sur L’art comme expérience ou il aborde les questions morales et esthétiques dans un but d’expérimentation et non comme la philosophie traite habituellement ces questions. Dans la Bibliothèque québécoise (BQ) de Marie-Christine Bernard son « Monsieur Julot » dans lequel une femme tente de rapprocher le Monsieur Julot en question de sa tante cancéreuse. Un travail d’insistance. Puis chez Odile Jacob de Patrick Pageat « L’Homme et le chien » . On croirait le titre d’un roman quasi philosophique. Mais non il s’agit d’un guide du rapport du maître à son chien, dressage propreté et tutti quanti. Amateur de roman historique, voici de quoi vous repaître pour quelques jours, les tribulations romancées de Louise de la Vallière dans La Maîtresse du Soleil de Sandra Gulland. Ce garçon manqué se retrouvera dans le lit de Louis XIV. C’est chez Hurtubise.


 
 

 

 


En poche cette semaine (suite)

Dans un registre inédit c’est une femme, Rosamond qui est décédée. Mais elle a laissé deux documents qui font qu’on ne peut plus l’oublier. D’abord un enregistrement accompagné de vingt photos qu’elle commente sur la bande audio. Elle s’interroge ainsi sur le sens de la vie. Cela donne La pluie avant qu’elle tombe de Jonanthan Coe. Chez Folio. Vous trouvez le monde trop étroit et vous avez besoin de grandiose, d’inspiration ? Pourquoi pas ne pas lire la biographie en résumé de Sarah Bernhardt la grande tragédienne. Rédigée par Sophie-Aude Picon, elle livre l’essentiel de cette tragédienne, véritable mythe vivant. Chez Folio collection biographies. Côté livre pratique, un petit guide qui nous dit tout sur la façon de faire disparaître les taches. C’est Tout détacher au naturel de Michel Droulhiole chez Leduc éditions. Les fans qui veulent tout savoir de Michael Jackson ne rateront pour rien au monde La chute de l’ange de Stéphane Koechlin chez Archipoche. Une édition déjà publiée mais augmentée des faits subséquents dont son décès. Chez le même éditeur deux tomes de la saga immortelle d’Angélique d’Anne Golon. D’abord le premier tome qui l’a rendue célèbre Marquise des Anges et La Fiancée vendue. L’auteure s’est réappropriée ainsi son œuvre spolié aux mains d’un autre éditeur. Enfin, Les anti-Lumières de Zeev Sternhell un essai sérieux et dont la quatrième de couverture donne la tonalité « Preuve est donc faite que les maux contre lesquels ont combattu les Lumières sont de toutes les époques. Soyons vigilants. Chez Folio collection histoire.


 
 

 

 


Un pamphlet sur la médiocrité québécoise

Ne vous attardez pas trop au titre. Manifeste d’un surtaxé ne se limite pas aux récriminations d’un payeur de taxes qui en a ras le bol. Le juriste Robert Deschamps en profite pour régler ses comptes avec un système à la sauce québécoise qui ne fait que favoriser la médiocrité, la fainéantise et l’hédonisme parasitaire comme il est souligné en quatrième de couverture.. Et pour appuyer son propos il nous sert des exemples à l’infini,

C’est un livre qui ose dire la vérité. Saviez-vous par exemple qu’en achetant un CD vous le payez deux fois. Une première fois à travers les subventions versées aux artistes à même nos taxes, puis l’achat en tant quel et les taxes assorties. A lire sans faute.

Manifeste d’un surtaxé. Robert Deschamps. Carte blanche 122p.   www.carteblanche.qc.ca


 
 

 

 


Portait intime de l’impératrice Eugénie

Eugénie de Montijo (1826-1920) a été l’épouse de Napoléon III et à ce titre elle a été l’impératrice de France de 1853 à 1870. Elle suivra son mari en exil en Angleterre. Si on connaît bien les hauts faits de la vie de son mari l’empereur, en revanche sa vie privée a été sous le sceau de la discrétion. Ce n’était pas une femme à faire grand tapage. Elle n’en était pas inintéressante pour autant. Pour la raison entre autre, que pour certaines idées elle se montrait nettement avant-gardiste. Comme sa croyance en l’égalité des hommes et des femmes. C’était une femme éprise de justice. Les éditions Jacques-Marie Laffont rééditent L’inconnue de Lucien Daudet qui était le fils du célèbre Alphonse Daudet. Il a également été l’amant de Marcel Proust. Il nous livre une biographie à la fois historique mais surtout intime. C’est écrit dans un style coulant. Le biographe avait de qui tenir.

L’inconnue. Lucien Daudet. Jacques-Marie Laffont éditeur 235p. 


 
 

 

 


Des Anges déchus vers la Lumière

Gabriel Beaulieu a une disposition bien particulière : il purifie des lieux hantés par des âmes errantes, dont celles des Anges déchus pour les convoyer vers la Lumière. Étonnant. Voilà bientôt trois ans qu’il met ses dons au service de personnes aux prises avec des propriétés hantées. Mieux que ça, et généreux de sa personne, il livre ses techniques. Avec cette lecture, vous entrez dans un monde parallèle. Autant vous prévenir. L’essentiel est invisible aux yeux des Hommes disait l’Autre.

Le reotur des anges déchus. Gabriel Beaulieu. Carte blanche 235p.    www.carteblanche.qc.ca


 
 

 

 


Disparition inexpliquée

A surveiller cette Charlotte Link qui est entrain de s’imposer comme une reine du suspense. Elle triomphe dans cet art avec La dernière trace. C’est une fille, Elaine, qui  fait le projet d’assister au mariage de sa meilleure amie Rosanne à Gibraltar. Pour ce faire elle décide de prendre son vol à Heathrow mais pour son malheur, les vols sont reportés pour cause de brouillard. Elle prend son mal en patience en acceptant de passer la nuit à l’aéroport. Se présente alors un bon Samaritain qui lui offre le gîte. Il la met en confiance. On ne reverra plus Elaine. Cinq ans plus tard, pour le compte d’un magazine, l’amie Rosanne décide d’enquêter sur des disparitions mystérieuses. Cette curiosité va lui attirer bien des ennuis, mettant même sa vie en danger. Cette histoire est rythmée en diable.

La dernière trace. Charlotte Link. Presses de la Cité 451p.   www.pressesdelacie.com


 
 

 

 


Déchirure dans la savane

Mara est native de Tasmanie. Elle est sous la coupe d’un père très autoritaire. C’est pourquoi, lorsque son regard croisera celui de John un chasseur professionnel et propriétaire d’un lodge en Tanzanie, elle décidera de quitter le foyer familial pour l’épouser. Tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes, si ce n’est que le climat social va se détériorer. Les beaux safaris d’antan vont se détériorer virant au massacre. Le mari s’absente la laissant esseulée. Débarque alors une équipe cinématographique. Elle va craquer pour le bel acteur vedette de la distribution. Son cœur et son esprit sont désormais partagés. Que va-t-elle faire ? Voilà l’essentiel du dernier roman de Katherine Scholes.

Les amants de la terre sauvage. Katherine Scholes. Belfond 331p.    www.belfond.fr


 
 

 

 


Petits jeux pour des déplacements

Parents, au lieu de vous laisser assaillir par vos mômes avec leurs sempiternelles questions, pourquoi ne pas les prendre de court avec des petites histoires à leur raconter ou des devinettes. Ces textes et jeux de l’esprit sont destinés a priori aux tout-petits. Une attention a été apportée aux illustrations mignonnes comme tout.

Histoires pour attendre et petits jeux pour patienter en voyage. Collectif. Fleurus 119p.  


 
 

 

 


Gabrielle dans la toile d’Alexandre

Alexandre est, dans l’imaginaire de Chrystine Brouillet comme une araignée qui tisse sa toile. C’est parfaitement illustré dans sa rencontre de Gabrielle revenue vivre dans la Ville de Québec après dix ans d’absence. Elle a un secret dans le placard et reçoit des lettres anonymes qui la rappelle à son passé. Alexandre de son côté, éternel déçu des femmes qui ne sont pas à la hauteur, croit avoir trouvé en Gabrielle sa perle rare. Tellement qu’il l’encercle pour ne pas qu’elle lui file entre les doigts. Possessif au point d’être dangereux. Prêt à tuer en guise d’appropriation. Heureusement pour Gabrielle, l’enquêteuse Maud Graham n’est pas bien loin. Un thriller de plus au compte de Chrystine Brouillet qui excelle là aussi.

Sous surveillance. Chrystine Brouillet. La courte echelle 331p.   www.courteechelle.com


 
 

 

 


A ajouter à votre bibliothèque photographique

Nous en connaissons qui collectionnent pleins d’ouvrages techniques dans divers domaines. Des bibliothèques spécialisées quoi. En photographie, deux titres chez Dunod. D’abord de Jérôme Geoffroy « L’art de photographier avec un bridge numérique ». Il y a trois volets dans son livre, les fonctions et réglages, les compositions et prise de vue et enfin les accessoires et le traitement numérique. Et comme la photo parle par elle-même, des exemples illustrés qui témoignent plus que tout des enseignements. Puis, du même auteur ce qu’on peut tirer de mieux avec le Nikon D300s. C’est très détaillé avec 65 fiches thématiques! C’est le guide par excellence pour ce joujou qui capte de merveilleux moments pour l’éternité.


 
 

 

 


Vol de cellier

Parce qu’il s’est trop vanté dans un média important de posséder une très importante cave à vin, un riche californien s’est vu cambrioler ses précieuses bouteilles quelque temps après. La compagnie d’assurances serait en devoir de verser des indemnités comme conséquence du larcin, mais elle a des doutes que ce soit une affaire organisée et met un enquêteur sur l’affaire. Ce dernier est un fin gourmet et amateur de jolies femmes. Il va devoir se rendre en France pour son travail de limier. Beau mandat à travers, bonne tables de l’Hexagone, grands crus et jolies demoiselles. C’est le décor planté par Peter Mayle dans son dernier roman. Jouissif.

Château l’Arnaque. Peter Mayle. Nil 252p.   www.nil-editions.fr


 
 

 

 


Jean Faucher et l’après-guerre

Jean Faucher a été un réalisateur brillant, voire un des fleurons de la télévision de Radio-Canada. Quand on faisait de la grande télévision. Français il s’est exilé au Québec en compagnie de sa femme Françoise, la comédienne bien connue pour sa classe folle. Les parents de Sophie Faucher aussi. Dans Aimée et Léonard il puise à travers la correspondance qu’il a entretenu avec ses parents (qui forment le titre du livre). Pour se rappeler comment étaient leurs conditions mutuelles immédiatement après la guerre. C’est de l’ordre du document avec des anecdotes qui foisonnent. Un livre passionnant à lire de bout en bout. Comme découvrir aussi une autre civilisation avec des valeurs qui hélas pour beaucoup se sont perdues.

Aimée et Léonard. Jean Faucher. Marcel Broquet 202p.  www.marcelbroquet.com

 
 

 

 


La figure du père dans la littérature québécoise

On sait qu’au plan social le Québec est un véritable matriarcat pur et dur ou la femme a succédé à l’Église dans le rôle de la régence. Au point de se demander que fait l’Homme. Ou se trouve t’il ? Qui a fait la gloire du livre de Guy Corneau « Père absent, fils manqué ». Bref, la grande question, ou est le père ? Lori Saint-Martin professeure au Département d’études littéraires de l’UQAM nous avait gratifié de la présence au féminin dans notre littérature avec « Le Nom de la Mère ». Elle fait le contrepoids en s’attachant ici à la présence ou l’absence c’est selon du père dans notre littérature. D’entrée de jeu, elle rappelle que le père, fort heureusement est plus présent dans nos vies. Un grand progrès. Est-ce que cette évolution se lit chez nos littérateurs ? Voilà le propos de cette thèse fouillée.

Au-delà du nom. La question du père dans la littérature québécoise actuelle. Lori Saint-Martin. Les Presses de l’Université de Montréal 428p.  www.pum.umontreal.ca


 
 

 

 


Final de la saga Terra incognita

Avec La reine de lumière, Mireille Calmel met fin à son épopée historique. On verra dans ce tome de conclusion que la duchesse Hélène quitte le Vatican et ses intrigues à la suite de la mort du prince Djem, décès qui la chavire. En même temps se trame un crime au château des Sassenage. Parviendra t’elle à conjurer l’esprit du mal. Car en somme ce qui constitue la trame du roman historique en question, c’est l’opposition entre les forces du bien et du mal. De ce point de vue c’est très réussi.

La reine de lumière. Mireille Calmel. X0 éditions 443p.   www.xoeditions.com


 
 

 

 


L’esprit communautariste à l’ONF

Voici un docte ouvrage de Marion Froger professeure adjointe au Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques de l’Université de Montréal. Pour son premier essai en solo elle montre comment est né le cinéma québécois de proximité au sein de l’Office National du Film. Son champ de recherche s’étend de 1960 à 1985. Elle souligne Pierre Perreault comme figure de ce tournant à l’ONF. De ce qu’on a appelé le cinéma vérité.

Le cinéma à l’épreuve de la communauté. Marion Froger. Les Presses de l’Université de Montréal 291p.   www.pum.umonreal.ca


 
 

 

 


Un maître sous observation

La décoration de l’église Notre-Dame-de-la-Présentation à Shawinigan représente le testament du peintre Ozias Leduc. Il s’attela à ce travail en 1941. Qui lui demanda treize ans de sa vie jusqu’àsa mort à 90 ans. Il fut secondé par Gabrielle Messier qui grimpa sur les échafaudages pour appliquer les couleurs. Lévis Martin nous offre un magnifique album haut en couleurs qui raconte par le menu tout le travail que cela a requis. Des études préliminaires jusqu’aux applications concrètes. C’est émouvant de voir l’évolution de ce travail exigeant pour un homme plus très jeune. L’iconographie est remarquable.

Ozias Leduc. Pour un ultime chef-d’œuvre. Levis Martin. Les Presses de l’Université Laval 178p.   www.pulaval.com


 
 

 

 


Pour une réglementation intelligente en recherche

La réglementation est partout soumise aux impératifs de nouveaux codes d’éthique. Une problématique qui a échappé aux analystes est le trop grand nombre de lois qui régissent la recherche. Y aurait-il une errance à ce sujet. La malréglementation est le titre d’un essai en collectif ou l’on assiste aux dérives en ce domaine. Les chercheurs doivent avoir le champ libre, comme l’un d’eux qui témoigne de son apport à la sauvegarde des vies pour les travailleurs de l’amiante à la suite de son travail de recherche exhaustif. 

La malréglementation. Sous la direction de Pierre Trudel et Michèle S. Jean. Les Presses de l’Université de Montréal 171p.   www.pum.umontreal.ca


 
 

 

 


La pensée japonaise de notre temps

Que sait-on de la pensée japonaise d’abord, et ensuite de celle des intellectuels japonais de notre temps ? Pas grand-chose. Et pourtant. A la lecture de l’essai Philosophes japonais contemporains sous la direction de Jacynthe Tremblay on se rend compte qu’il n’y a pas une pensée uniforme. Certaines se rattachent aux penseurs anciens tandis que d’autres sont ouverts, voire inspirés par la pensée occidentale. Madame Tremblay est au faite des derniers courants en la matière puisqu’elle a entreprise des études post-doctorales à la faculté des lettres de l’Université de Tokyo. Tradition et modernité sont ici en perpétuelles interactions.

Philosophes japonais contemporains. Sous la direction de Jacynthe Tremblay. Les Presses de l’Université de Montréal 492p.  www.pum.umontreal.ca


 
 

 

 


Les lettres de Pierre Bergé à Yves Saint-Laurent

Des voix se font entendre en catimini bien entendu, qui laissent entendre que Pierre Bergé récupère à sa façon la légende d’Yves Saint-Laurent qui fut longtemps son compagnon de vie. On extrapole peut-être un peu trop vite. Bergé vit son veuvage à sa façon. Ce sont des lettres tardives qu’il adresse à Saint-Laurent, invoquant des impressions diverses, la visite d’une exposition, un concert entendu. Et souvent il se met dans la peau de l’autre, genre « si tu avais été là ». C’est surtout la pensée de Bergé qui est mise de l’avant. C’est un être autoritaire et qui a des opinions point à la ligne. Il agace autant qu’il suscite des admirations. Mais c’est très instructif sur le personnage.

Lettres à Yves. Pierre Bergé. Gallimard 108p.  


 
 

 

 


Théâtre montréalais d’un autre temps

A Montréal, le théâtre, dans la période comprise entre 1898 et 1914 connaît un essor sans précédent qui verra la naissance de la critique théâtrale. Et quelle critique! Rien à avoir avec les emportements complaisants de nos chroniqueurs de spectacles à la télé qui trouvent tout beau et tout formidable. Aux époques décrites plus haut, il y avait des prises de positions bien campées. Le mot opinion trouvait à se déployer dans l’écrit de façon superbe. Et il ne faut pas perdre de vue la censure exercée par l’Église et comment des touches de modernisme au niveau des idées pouvaient éclore dans un tel carcan. C’est un pan de notre culture totalement révélé que nous fait découvrir Hervé Guay qui est professeur à l’Université du Québec à Trois-Rivières après avoir été au Devoir durant vingt ans. Saluons le travail de recherche. Impressionnant.

L’éveil culturel. Hervé Guay. Les Presses de l’Université de Montréal 350p.    www.pum.umontreal.ca


 
 

 

 


Les grands mythes décryptés

Elles sont nombreuses les croyances qui ont alimentées et qui continuent de le faire, l’imaginaire des Hommes. Que l’on pense au monstre du Loch Ness, le triangle des Bermudes, les statues de l’île de Pâques. Comment départager le vrai du faux ? On sait que pour la plupart, nous n’aurons jamais de réponses. Et puis veut-on vraiment savoir ce qu’il en est ? Mais si vous êtes un tant soit peu curieux, vous prendrez un grand plaisir à lire ce qu’en disent MM. Dominique Lormier historien et écrivain et Massimo Centini anthropologue.

Croyances & légendes populaires. Dominique Lormier et Massimo Centini. De Vecchi 185p.   


 
 

 

 


Des angles de vues sur la créativité

On nomme Einstein, Mozart, Picasso et le qualificatif de génie nous vient immédiatement à l’esprit. Jean Cottraux est psychiatre et chargé de cours à l’Université de Lyon. Il a beaucoup réfléchi à l’acte créateur pour en arriver à penser que le travail et la persévérance valent davantage que le talent et le don. Et que pour beaucoup nous devrions nous consacrer à bien réussir notre vie, qui est un art en soi. Pas besoin d’être un Caravage. Il nous donne aussi des exemples d’être doués mais troublés. C’est le cas de l’écrivain Céline. Tous ceux qui curieux de l’âme des artistes devraient ouvrir ce livre. C’est une lecture qui donne du talent.

A chacun sa créativité. Jean Cottraux. Odile Jacob 304p.   www.odilejacob.fr


 
 

 

 


La fascination pour la célébrité

Rare sont les essais qui ont exploré comme l’a fait ici Catherine David les tenants et aboutissants de la célébrité. Tout tourne autour de l’ego. Elle avance l’hypothèse que lorsque nous sommes enfants, nous faisons l’objet de l’attention et de l’admiration de tous les instants et que ces premiers contacts marquent à jamais et influencent les désirs, le comportement. Chacun désormais veut devenir quelqu’un. Une histoire en terminant qui nous a été rapporté au sujet de l’égocentrisme des artistes. Il était une fois une actrice qui n’en finissait plus de parler d’elle. Tout à coup elle s’arrête et lance à son entourage « Bon assez parler de moi! Maintenant qu’est-ce que vous pensez de moi ».

Les violons sur le moi. Pourquoi la célébrité nous fascine. Denoël 198p.   


 
 

 

 


Fantasy espagnole

Laura Gallego Garcia est toute jeune, née en Espagne en 1977. Elle s’avère une étoile montante de la fantasy. Sa trilogie Idhun a cartonné. Dans sa traduction française nous avons le tome intitulé « La Résistance ». Dans lequel un dénommé Jack s’étonne que Kirtash, mi-homme mi-serpent, ne lui ait pas encore fait la peau.

Cela sent l’affrontement entre les sempiternelles forces du bien et du mal, thème récurrent dans ce type de littérature. Mais la Garcia a du style à revendre et on comprend à la lecture d’Idhun pourquoi les actes de reconnaissance pleuvent sur elle.

Idhun. La Résistance. Laura Gallego Garcia. Bayard jeunesse 512p.   www.irdhun.fr


 
 

 

 


La scandaleuse liberté d’être

Lou Andreas von Salomé était née aristocrate ruse d’ascendance germanique. Elle aura été la fière égérie de la Belle Époque, adulée d’un grand nombre se sommité des arts et des lettres. Elle connaîtra des drames à répétition, la première guerre mondiale, la révolution bolchévique, les troubles des années vingt et les premières heures du nazisme. Entre autres liaison Rainer Maria Rilke. Son idole était Freud. Une femme d’exception, épuisante par sa quête d’absolue. Lou attirait les hommes qui la laissaient tomber, épuisés qu’ils étaient par cette femme inépuisable. Michel Meyer nous sert une belle biographie de cette femme libre avant tout.

Lou Andreas von Salomé. La femme océan. Michel Meyer. Éditions du Rocher 325p.    www.editionsdurocher.fr


 
 

 

 


Parenté entre Saint-Denys Garneau et Samuel Beckett

Il fallait le trouver. Imaginez que Frédérique Bernier qui enseigne la littérature au cégep de Saint-Laurent a observé ce qui échappait aux autres, à savoir des correspondances dans les styles de notre Saint-Denys Garneau et Samuel Beckett que tout séparent au premier abord. Eh bien non. Et à la lecture de son essai rigoureux vous verrez en quoi ils ont une parenté littéraire.

La voix et l’os. Imaginaire de l’ascèse chez Saint-Denys Garneau et Samuel Beckett. Les Presses de l’Université de Montréal 256p.  www.pum.umontreal.ca


 
 

 

 


Un sens aux rêves

Ginette Blais y va à son tour d’un livre d’analyses des rêves sous le titre Rêves prémonitoires et coïncidences. Des livres de ce genre, il s’en est fait beaucoup, mais celui-ci a la particularité d’être complété par un alphabet sacré de son crû avec des définitions qui sont autant de clés pour donner un sens à ce qui peuplent vos nuits.

Rêves prémonitoires et coïncidences. Ginette Blais. Éditions La Semaine 189p.  


 
 

 

 


Après moi le déluge

Au créneau fantastique un « must » Le Souffle de Dune co-signé par Brian Herbert et Kevin J. Anderson. C’est le tome 2 des légendes de Dune. Paul perd la vue à la suite d’un attentat dans lequel il aura l’autre douleur de voir aussi périr Chani, l’amour de sa vie. Dépité il va laisser à sa sœur cadette Alia, le soin de diriger l’empire galactique à sa place. Va arriver ensuite une série de déveines dont une tempête de sable dévastatrice. A telle enseigne qu’on se demande si Paul n’est pas l’artisan de cette débâcle qui donne l’impression d’un après moi le déluge.

Le Souffle de Dune. Brian Herbert et Kevin J. Anderson. Robert Laffont 488p.   www.laffont.fr


 
 

 

 


Maturation de la criminalité

Un des pionniers de la sociologie criminelle, l’américain Edwin Sutherland, un brin provocateur ou du moins à rebours des autres, tenta de démontrer dans les années cinquante, que le délinquant trouvait des justificatifs pour se valoriser dans la commission de méfaits. Un peu comme le monsieur Verdoux de Chaplin assez cynique qui dit à son confesseur quelques minutes avant d’être éxécuté qu’il n’éprouve aucun remord parce que ses actions ont donné du travail à la justice ainsi qu’à l’aumônier lui-même. Pierre Tremblay examine les enjeux actuels de la criminalité. Comment se vit-elle présentement au plan social. Un portrait sidérant d’une société qui a perdu tous ses repères.

Le délinquant idéal. Pierre Tremblay. Liber 268p.   www.editionsliber.com


 
 

 

 


Une suite à Quatre filles et un jean

En littérature fleur bleue, on se souviendra du succès rencontré par Ann Brashares avec « Quatre filles et un jean ». Des amitiés estivales entre adolescentes. Du quatuor, elles sont maintenant tombées à trois : Ama, Polly et Jo. Elles envisagent l’avenir avec sérieux, mais les histoires sentimentales estivales viennent souvent tout chambarder le cœur de ces filles à fleur de peau. Une histoire rose comme la jaquette et attendrissante au possible.

Trois amies pour la vie. Ann Brashares. Gallimard jeunesse 295p. www.gallimard-jeunesse.fr


 
 

 

 


Code de survie aux USA

La franco-ukrainienne Tamarik est mariée à un américain, et incarne le diction qui veut que « qui prend mari, prend pays ». Dans ce cas sont les États-Unis d’Amérique. Dans un style pissant de rire, elle nous dit qu’Ils sont fous ces américains! En sous-titre « Guide de premiers secours pour survivre aux USA ». Vu comme cela ça donne à penser que ce ne doit pas être jojo de résider là-bas. Effectivement, le puritanisme hypocrite, des goûts culinaires limités et un tas d’autres singularités, font des États-Unis une contrée exotique par rapport aux mœurs européenne. Autant être prévenus.

Ils sont fous ces américains!Tamarik. Les carnets de l’info 172p.   www.lescarnetsdelinfo.com

 
 

 

 


Un récit d’illumination spirituelle

Le dieu Pan existe. Du moins s’il faut en croire Michael J. Roads. Et qui se présente sous la forme venue à nous telle une image d’Épinal : corps longiligne doré, sabots, petites cornes etc. Mais ce que la mythologie a occulté, c’est qu’il dispense des éléments de sagesse. Monsieur Roads est en contact avec Pan, comme une sorte de médium. Il nous livre les messages du dieu. Et il en a à communiquer puisqu’un deuxième tome est à venir.

Avec les yeux de l’amour. Michael J. Roads. Ariane367p.   www.ariane.qc.ca

a


 
 

 

 


Une soeurette mystique

Le décès de J.D. Salinger est l’occasion pour revoir son œuvre. Ainsi on réédite Franny et Zooey. Ce sont deux histoires publiées dans le New Yorker en 1961 et qui ont été réunies en un roman. C’est une sœur, Franny, et son frère aîné de cinq ans Zooey. Franny un peu dégoûtée du monde qui l’entoure, est atteinte par des élans de purification spirituelle. Son frère qui a les deux pieds bien campés sur Terre, trouve qu’elle en fait une tonne et tente de la ramener à la réalité. C’est un épisode de la famille Glass, famille qui revient souvent dans son œuvre. Comme pour tout autre livre de Salinger, c’est un véritable cours magistral de belle écriture, toujours dynamisé. Lui savait faire suivre un sujet, un verbe et un complément sans s’embarrasser de stylisation.

Franny et Zooey. J.D. Salinger. Coll. Pavillons poche Robert Laffont 256p.    www.laffont.fr


 
 

 

 


La Vème République française analysée

En 2008 la Vème République française, instituée sous De Gaulle voyait le jour dans la controverse. Depuis elle a franchi cinq décennies jusqu’à Nicols Sarkozy. Qu’en est-il de ce système présidentiel qui pour certains présidents, a pris l’allure d’une quasi monarchie. Un collectif de chercheurs analyse ce qu’il est advenu de La France depuis de Gaulle. En quatrième de couverture de cet essai on définit bien la France comme une puissance moyenne peu banale.

La France depuis De Gaulle. La Vème République en perspective. Sous la direction de Marc Chevrier et Isabelle Gusse. Les Presses de l’Université de Montréal 314p.   www.pum.umontreal.ca


 
 

 

 


Monographie de Dali

Pour qui veut se familiariser avec l’œuvre de Salvador Dali il y a de Fiorella Nicosia une monographie fort bien faite du peintre surréaliste catalan. Vous avez d’une part une biographie en résumé qui rappelle que Dali a peint sa première toile en 1910 alors à peine âgé de six ans. Puis des illustrations magnifiques de ces œuvres représentatives. Nous regrettons une seule d’autre que l’ouvrage paru chez Gründ dans la collection « Vie d’artiste » passe un peu vite sur la période académique qui nous montre qu’avant de s’orienter vers le surréalisme, Dali avait fait magistralement la preuve de ses dons de peintre dans la plus grande tradition.

Dali. Fiorella Nicosia. Coll. Vie d’artiste » Gründ 157p.  


 
 

 

 


La nature, une pharmacie naturelle

A ceux qui se plaignent de la hausse continuelle des médicaments et de leurs effets nocifs, il n’y a qu’une solution c’est de bien manger. Car les fruits et légumes, plantes et fleurs font figure de véritable pharmacie naturelle. Anne Dufour en fait la démonstration éclatante avec un pavé Ma Bible de la santé nature. Tout y est.

Ma Bible de la santé nature. Anne Dufour. Leduc éditions 606p. 


 
 

 

 


Le sort s’acharne sur le mannequin M

« M » c’est le surnom attribué à un grand mannequin, Emma Harte, d’origine anglaise, qui s’est exilée à New York et qui est la muse d’un grand couturier. Elle a fait même un beau mariage avec un acteur célèbre. Mais quand elle avait quitté l’Angleterre c’est qu’elle venait de subir une épreuve marquante. Et elle croyait que de traverser l’Atlantique l’éloignerait des soucis. Mais il y a un sort qui s’acharne sur la jeune femme. Elle devra se battre pour protéger les siens. Un autre opus réussi de Barbara Taylor Bradford qui nous emmène dans divers coins de la planète.

L’amour pour seule loi Barbara Taylor Bradford. Presses de la Cité 438p.   www.pressesdelacite.com


 
 

 

 


L’étalon nommé Alexandre Dumas

Michel de Decker nous livre un biographie d’Alexandre Dumas très légère en ce sens qu’il la teinte d’un style qui voisine avec le roman historique, avec des dialogues possibles des personnages principaux. Mais bon, pour quelqu’un qui ne veut pas s’embarrasser de dates, c’est un ouvrage qui survole ce que fut la vie de celui qui créa tenez-vous bien, et les statistiques figurent en quatrième de couverture : six cents livres, quatre mille personnages principaux, neuf mille secondaires et vingt-cinq mille appelés troisième couteaux. Mais surtout et cela fascine de Decker, la capacité virile de Dumas qui se vanta d’avoir probablement fait ciq cent enfants! Un démiurge, quoi!

Alexandre Dumas. Michel de Decker. Belfond 293p.  


 
 

 

 


La prostitution revisitée

Les bonnes consciences ont toujours empêché de considérer la prostitution avec objectivité. Et parce qu’on n’a jamais voulu considérer le plus vieux métier du monde comme un travail, impossible donc d’apprécier les femmes et les hommes qui tirent leur gagne-pain de la sorte comme des travailleurs du sexe. Un collectif revoit totalement la prostitution à l’aide d’une grille d’analyse autre que celle de la victimisation.

Mais oui c’est un travail! Collectif. Les Presses de l’Université du Québec 137p.   www.puq.ca


 
 

 

 


Retour à Sarajevo

C’est une mère et son fils qui retournent à Sarajevo seize ans plus tard. Le garçon n’a jamais connu son père mort à la guerre en Bosnie. La mère veut reconstituer un peu du puzzle de son passé. Elle lui parle bien de son père, mais son rejeton s’en fera une image bien à lui qui va émouvoir sa maman. C’est tout le propos de Venir au monde de Margaret Mazzantini. Jusqu’à présent le titre évoquait une belle chanson de notre auteur-compositeur-interprète, Sylvain Lelièvre. Maintenant on ajoutera ce roman écrit de main de maître avec une sensibilité qui à certains détours nous tire les larmes.

Venir au monde. Margaret Mazzantini. Robert Laffont 454p.  wwwlaffont.fr


 
 

 

 


Stefan Zweig, la cérémonie des adieux

L’écrivain autrichien Stefan Zweig incarnait l’européen par excellence de l’avant-guerre. C’était un humaniste, raffiné comme pas un. Quand il entendra le bruit des bottes nazis qui voudront mettre le monde au pas, il va s’enfuir avec sa femme Lotte à Pétropolis. Dégoûté de la marche du monde qu’il vit comme un chaos sans fin, il mettra fin à ses jours et sa femme l’accompagnera dans la mort comme pour incarner l’amour indissoluble. Laurent Seksik romance un peu les derniers instants de l’écrivain.

Les derniers jours de Stefan Zweig. Laurent Seksik. Flammarion 188p.  www.editions.flammarion.com


 
 

 

 


Deux écoles de pensée sur le partage des richesses

Les tenants du libre-échange planétaire se divisent en deux camps. D’un côté il y en a qui disent que le libre accès des biens favorisera la réduction des inégalités entre pauvres et richesses. Alors que qu’une école de pensée prétend le contraire, que le fossé va s’élargir davantage. Des chercheurs se sont demandés d’où viennent ces divergences de vues. Et qui penche plus du côté de la réalité. C’est toute la question de la libéralisation commerciale.

Libéralisation commerciale et pauvreté en Afrique. Sous la direction de John Cockburn, Bernard Decaluwé, Ismaël Fofana. Les Presses de l’Université Laval 297p.    www.pulaval.com


 
 

 

 


 L’éthique dans les relations Nord-Sud, ça dépend pour qui

L’éthique, les recherches le montrent, sont tributaires de l’Histoire et des cultures. Appliquer des codes d’éthiques dans les relations Nord-Sud n’est pas chose aisée, d’autant que ceux du Nord en ont une vision, diamétralement opposé à ceux du Sud. Dans ces conditions, que faire ? Un collectif a planché sur la question et au final nous livre un essai rigoureux sur les enjeux des deux moitiés du monde. Éclairant.

Éthique des rapports Nord-Sud. Regards croisés. Sous la direction de Gérard Verna et Florence Piron. Avec la collaboration de Corinne Béguerie. Les Presses de l’Université Laval 362p.   www.pulval.com


 
 

 

 


Un médecin analyse ses rêves

Le Dr. Jean-Michel Crabbé un généraliste, se passionne depuis 1984 pour le monde des rêves. Il nous apprend que dans une vie, en moyenne, nous rêvons l’équivalent de vingt jours par an, l’équivalent de trois à quatre années dans une vie. C’est assez substantiel. Pour son étude il a analysé ses propres rêves entre 1984 et 2005. Il en tire des conclusions dont certains vont vous étonner.

Le journal de mes nuits. Interpréter ses rêves pour mieux se connaître. Robert Laffont 303p.   www.laffont.fr


 
 

 

 


Le galion de la convoitise

Si vous aimez les aventures en mer, alors là Michael Crichton vous offre la totale. Avec un récit qui a pour cadre la Jamaïque. S’y trouve un capitaine anglais, Edward Hunter. Ce dernier vient à apprendre que dans le port de Matancros non loin se trouve amarré un galion bourré d’or. De quoi attiser bien des convoitises. Sans crier gare, il veut partir à l’abordage. Pour compagnon de route il y a une fille (comme dans les films d’Hollywood), un muet à la force Herculéenne, un vieillard plein de bibittes mais fort en explosif et un excellent barreur. Va-t-il mettre le grappin sur le magot ? Vous le saurez en le lisant. C’est très, très bon.

Pirates. Michael Crichton. Robert Laffont 302p.    www.laffont.fr


 
 

 

 


Les horreurs du management

Récemment au Québec, on a publié une statistique effarante dévoilant le très haut taux de détresse au travail. Attention, on ne parle pas de simple épuisement mais bien de détresse. Mais enfin, qu’est-ce qui ne va pas dans le monde du travail. Le mauvais exemple vient d’en haut. Chez les cadres qui modifient à tout propos les règles du jeu par soucis de productivité. Qui instaure continuellement la galère pour leurs subordonnés. Si vous voulez lire ce qui se passe dans les coulisses de la gestion lisez imoérativement Les maux du management de Michel Feynie. Il est anthropologue et psychologue du travail. Il s’est glissé dans une entreprise publique comme modèle à scruter pour les fins de son essai. Vous verrez tout de suite ce qui ne tourne pas rond.

Les maux du management. Michel Feynie. Le bord de l’eau éditeur 174p.   www.editionsbdl.com

 
 

 

 


Bilan de l’écotourisme après trente ans

Avant la naissance du concept de l’écotourisme voici trente ans déjà, le tourisme était essentiellement centré sur les formules hôtels avec le tout compris, ou s’approchant. Le touriste dans ce cas là est passif. L’écotourisme exige lui de la participation. Car il y a une mission d’éducation au développement durable. Après trois décennies d’écotourisme, peut-on parler de succès ou bien que la sauce n’a pas pris ? Des collaborateurs sous la direction de Christiane Gagnon analyse le phénomène avec des exemples pris un peu partout sur la planète.

L’écotourisme visité par les acteurs territoriaux. Christiane Gagnon. Les Presses de l’Université du Québec 259p.   www.puq.ca


 
 

 

 


Vingt types d’hommes analysés

A celles, et pourquoi pas à ceux qui sont à la recherche d’un homme. L’homme ce n’est pas un bloc monolithique. C’est pourquoi Kathy Bronson et John Friedman ont analysé vingt profils d’hommes parmi les plus courants. Afin de mieux les identifier et vous permettre de faire le cas échéant, le bon choix.

Harmonie et amour. Kathy Bronson et John Friedman. Les éditions Quebecor 168p.    www.quebecoreditions.com


 
 

 

 


La logique marchande à la télévision

Beaucoup sont nostalgiques des émissions de télévision de jadis qui étaient riches en contenu culturels. Mais à l’époque de la télévision naissante, publique pour l’essentiel, l’État soutenait la « grande télévision » qui produisait des émissions qui flattaient l’intelligence du téléspectateur. C’est au moment de l’avènement du privé que surgiront des émissions grand public qui flatteront l’instinct de consommation. Avec des dérives telles que maintenant on croirait écouter des publireportages. C’est la logique marchande. Camille Brachet est docteur en sciences de l’information et de la communicaiton et membre du GRIPIC le laboratoire de recherche du CELSA qui s’attache aux transformations médiatiques. Elle s’attache à montrer ce qu’est devenu la culture sur un plateau de télévision. Quel encadrement lui donne t’on présentement. Et preuve du sérieux de l’étude elle décrypte des émissions par le menu. Après lecture vous ne verrez plus la télévision de la même façon.

Peut-on penser à la télévision ? Camille Brachet. Le bord de l’eau/INA 290p.  www.editionsbdl.com


 
 

 

 


Quand des diagnostics diffèrent d’un médecin à l’autre

La difficulté de poser un bon diagnostic est telle chez les médecins, qu’elle oblige à référer d’un à l’autre pour avoir le fin mot. Avec à la clé des coûts de santé prohibitifs. Ou quand le médecin vous annonce qu’il ne peut rien faire. Sébastien Plante est phyiothérapeute et ostéopathe. Dans Brisons le silence il nous dit qu’il est possible de guérir autrement, exemples à l’appui.

Brisons le silence. Sébastien Plante. Les éditions Quebecor 230p.  www.quebecoeditions.com


 
 

 

 


Les lieux communs en matière de fiscalité

Dès qu’il est question des impôts les clichés abondent. D’un côté les travailleurs réclament des baisses d’imposition, en même temps que les riches s’abritent derrière des boucliers fiscaux. Vincent Drezet pour le compte de l’organisme ATTAC est allé voir de plus près. Oui, si les ponctions fiscales sont importantes elles reviennent quand même vers le contribuable sous la forme de services sociaux. Il reconnaît cependant que les impôt sont inadaptés et mal répartis, d’où sa proposition d’un big band fical.

Pour un big bang fiscal. Attac. Le bord de l’eau 157p.   www.editionsbdl.com


 
 

 

 


Les jus dans toutes leurs dimensions

Absorbés sous forme de jus, les fruits et légumes ajoutent en saveur. Sans compter qu’ils constituent une véritable pharmacie naturelle. Pour tout savoir de leur pouvoir curatif lisez ce qu’en dit Susan E. Charmine. Elle décrit d’abord l’apport vitaminique de chacun, propose des recettes de jus et enfin établit une liste de maux qui peuvent trouver un soulagement, voire une guérison par l’absorption de jus.

La santé par les jus. Susan E. Charmine. Les éditions Quebecor 165p.   www.quebecoreditions.com


 
 

 

 


Hommage à un grand artisan du Québec

Pierre Beaudet est un gestionnaire accompli et promoteur de notre patrimoine. Il a voulu rendre hommage à Robert Lamontagne cet artisan qui a construit, entre autres, nombre de propriétés de types ancestrales dans la région de Bellechasse. Il raconte ce que fut son labeur incessant. Cette biographie qui prend la forme d’un bel album richement illustré. L’intention de l’auteur est que ce savoir se perpétue comme un héritage. C’est très émouvant.

Robert Lamontagne artisan de Beaumont. Pierre Beaudet. Les éditions GID 142p.


 
 

 

 


Les amitiés nocives

Comme pour un couple, l’amitié évolue. Et comme dirait l’autre on connaît quelqu’un demain, et encore mieux le surlendemain. Et si la fréquentation d’un ami devenait source de problèmes. Doit-on subir ? Mireille Bourret aborde le sujet des amitiés toxiques. Quel est le niveau de compromis acceptable ?

Les amitiés toxiques. Mireille Bourret. Les éditions Quebecor 144p.   www.quebecoreditions.com


 
 

 

 


Rationaliser le paranormal

Avec les avancée de la science, bien des comportements qui étaient classés sous le vocable du paranormal, ne le sont plus. On en est venu à rationaliser des phénomènes qui hier encore nous dépassaient. Et chacun d’entre nous recelons une part de paranormal que nous pouvons développer. Alain J. Marillac nous montre comment les repérer.

Découvrir ses pouvoirs paranormaux. Alain J. Marillac. Les éditions Quebecor 136p.   www.quebecoredtions.com


 
 

 

 


Pour freiner la possession à tout prix

La consommation a ses travers, dont l’accumulation effrénée de biens dont on se demande au final, si tout cela est vraiment nécessaire. En quelque part ça relève presque de la compulsion maladive. Il y en a qui frétille dès qu’ils voient le mot nouveau apposer sur un emballage. Si vous êtes du genre à vous encombrer et que cela vous pèse prenez connaissance de ce qu’en pense Caroline Gauthier qui prône une consommation responsable, adapté à nos réels besoins.

Libérez-vous de l’inutile. Caroline Gauthier. Les éditions Quebecor 128p.  www.quebecoreditions.com


 
 

 

 


Les plus belles histoires commencent par un non

Rarement on démarre quelque chose en ce bas monde sur des chapeaux de roues. Les belles histoires en démarrage d’entreprises, en vente, en carrière débutent toujours par des refus. C’est la loi du genre. Il faut donc ne pas se laisser rebuter par une ou des réponses négatives. Il faut savoir jouer avec les gens et les systèmes. Gilbert Morency nous enseigne comment faire sauter les obstacles qui se dressent devant notre ambition.

Apprendre à transformer le non en oui. Gilbert Morency. Les éditions Quebecor 136p.   www.quebecoreditions.com


 
 

 

 


Histoires érotiques au féminin

Julie Bray a ce talent de mettre en perspective la jouissance au féminin. Et son art littéraire se double quand il est question d’amours lesbiens. C’est un cliché bien connu que deux femmes qui font l’amour entre elles excitent l’imaginaire masculin, mais aussi maintenant celui des femmes. Donc notre romancière déploie toute sa connaissance des blasons du corps féminin dans des textes enlevés.

Lesbos. Julie Bray. Les éditions Quebecor 143p.   www.quebecoreditions.com


 
 

 

 


Trois titres en format poche

Nous portons à votre attention trois sorties en format poche. Commençons tout d’abord par Ritournelle de la faim de J.M.G. Le Clézio le nobélisé de 2008. Qui raconte, autour de l’exposition coloniale à Paris en 1931 le rapport fantasmagorique entre Ethel, une toute jeune fille et son grand-oncle. Sur le thème de la faim et de la violence sourde de l’Histoire à l’horizon. Chez Folio, Ailleurs, on n’a pas fini de gloser sur les différences, quand ce ne sont pas carrément les antagonismes entre les hommes et les femmes. Françoise Héritier. C’est un petit précis sur l’histoire de la différenciation sociale. A la fin de l’ouvrage il y a un chapitre questions-réponses. L’essayiste dit entre autres croire à une possible égalité des rapports entre les deux sexes. Que le mouvement en ce sens est en marche. Publié chez Bayard.

Pour conclure une biographie du peintre Cézanne dans la collections « essais » chez Folio. Le peintre impressionniste a dit un jour de façon élitiste, c’est à voir, que l’art ne s’adresse qu’à un nombre restreint d’individus. Dans son cas, si on lit sa vie comme la raconte si bien Marcelin Pleynet cela contribuera à s’intéresser démocratiquement à son œuvre.


 
 

 

 


Cinq titres mignons chez Boomerang

Les jeunes ont de quoi faire une bonne ration de livres. Cinq titres chez l’éditeur Boomerang. Allons-y en rafale : Danger à la maison hantée de Nathalie Gamache. Vous verrez qu’Olivier et Olivia n’ont pas perdu ce goût des émotions fortes. Des jumeaux sympathiques au possible en quête d’un trésor. Et Nadine Poirier y va d’un Commando de la flaque d’eau. C’est très drôle. Voyez Justine et la drôle de mère agitée qui est la sienne. Un peu de suspense avec Détective inc. De Véronique Dubois. On verra Rathson et Gabriel traquant un criminel dangereux. Tournons nous maintenant du côté des Contes d’Elliot d’Émilie Rivard. Il est question de la réparation d’un livre abîmé. Elliot se met au travail de restauration, mais si mal. Et enfin sous le nom de Mika on lit avec bonheur Pigeons, Polka et cie. Faites connaissance avec l’apprentie journaliste Alexandrine la fouine. Il est question d’une enquête sur un vol dans une animalerie.


 
 

 

 


Inspirations poétiques provenant de peintures

Voilà le mariage idéal entre poésie et peinture. La rencontre des toiles de Teymour Toutounji avec la poétesse bien connue Mona Latif-Ghattias. Le fruit de cette association donne Miniatures sidérales. Des poésies miniatures, aussi sensibles que les touches du pinceau de Toutounji. Beauté dans la simplicité.

Miniatures sidérales. Éditions du Noroît 62p.  www.lenoroit.com


 
 

 

 


Quatre opus chez Tisseyre

Cette semaine est une belle cuvée pour la littérature jeunesse. Entre autres quatres titres chez l’éditeur Pierre Tisseyre. Il y a d’entrée de jeun Le crâne de la face cachée de Gaëtan Picard. C’est la quête exploratrice d’une énergie nouvelle trouvée sur la lune l’hélium-3. Mais un mal mystérieux viendra contrecarrer les plans. Une sorte de musique lancinante qui rend dingue. Puis Claire Daigneault nous présente Jérôme et l’effet boomerang. En clair, elle nous dit à quel point le boomerang sert à toutes les sauces. L’objet le plus précieux de Jérôme. Roger Marcotte de son côté poursuit sa saga La malédiction des Ferdinand avec un tome intitulé « L’ouvreuse de portes ». Comment détourner une malédiction qui prédit la mort d’un jeune qui ne doit pas dépasser ses treize ans. Une conjuration du destin. Et Yves Steinmetz qui a sa saga à lui « Chroniques de Bois-Rouge » nous offre La malédiction du Grand Carcajou. Il y est narré des voyages dans le temps et dans des contrées diverses sur un coup de rabot magique. Plus fantastique que ça…


 
 

 

 


Réfléchir sur l’histoire des idées

La métaphysique est-elle dépassée ? Son utilité à tout le moins a été remise en question, même un temps par l’auteur d’un docte essai, Éric Méchoulan qui lui redonne ses titre de noblesse dans D’où viennent nos idées ? Avec en sous-titre « Métaphysique et intermédialité ». Il s’attache dans son ouvrage à la problématique de la transmission des idées au fil du temps avec moult exemples pris dans l’Histoire. Une lecture exigeante mais qui fait du bien dans ce laisser-aller actuel de la pensée.

D’où nous viennent nos idées ? Éric Méchoulan. VLB éditeur coll. Le soi et l’autre 288p.  www.edvlb.com


 
 

 

 


Médiumnité et art d’aimer

Pierrette Dotrice après nous avoir donné un premier tome sur les Hantises amoureuses enchaîne avec une suite. Le principe d’écriture en ce qui la concerne passe à travers la réalisation d’un journal dans lequel elle montre que la médiumnité peut avoir un rapport sur l’art d’aimer.

Les hantises amoureuses. Tome 2. Pierrette Dotrice. AdA 772p.  www.AdA-inc.com


 
 

 

 


Une histoire d’amour complexe

On connaissait Christine Bravo comme animatrice rigolote à la télé française. Elle est aussi romancière à ses heures. Dans la vie de tous les jours, l’auteure est une femme torturée. Et elle a eu le loisir d’en faire la confession dans une entrevue télévisée. Elle sait donc bien exprimer le tourment des âmes. Elle se sert de cette sensibilité particulière dans Foudre une histoire d’amour qui met en scène un homme et une femme dans le Sud des États-Unis. Ele sait bien traduire les sentiments humains Mme Bravo, Eh bien excusez-le jeu de mots faciles, mais…bravo!

Foudre. Christine Bravo, X0 éditions 282p.  


 
 

 

 


L’esprit de Salem

Katherine Howe est à la ville historienne et spécialiste en sorcellerie. Une de ses ancêtres, Elizabeth Howe, figurait parmi celles que l’on a surnommées « Les sorcières de Salem ». Elle est fascinée par cette thématique au point d’en avoir fait la toile de fond de son premier roman. L’ensorcelée de Salem. Une jeune femme qui vide l’appartement de sa grand-mère défunte. Et qui trouve un livre mystérieux avec une clé à l’intérieur. Et il y a aussi un mot « Deliverance Dane ». Des mots mystères lourd de sens. Il lui arrivera des aventures à cette Connie en raison de sa trouvaille.

C’est une belle réussite pour Mme Howe à sa première incursion en littérature.

L’ensorcelée de Salem. Katherine Howe.X0 éditions 360p. 


 
 



 

 


Pour les habiles de l’aiguille à coudre ou tricoter

La jeune génération des femmes avait un peu délaissée les travaux de couture. Mais un mouvement se dessine pour un retour aux ouvrages faits mains. Peut-être entre t’il là-dedans des considérations économiques. Ou encore le fait d’être fière d’avoir réalisé une création vestimentaire ? En tout cas pour ceux qui veulent s’y mettre deux titres paraissent en librairie aux éditions Fleurus : Couture simple pour enfants sages d’Emma Hardy. On propose 25 réalisations, de la naissance à l’âge de cinq ans. Vos petits seront parés de vos créations et fiers. L’autre, plus substantiel c’est L’encyclopédie du tricot de Katharina Buss. Un ouvrage de référence. Comme le précédent il est abondamment illustré.


 
 

 

 


Recettes gourmandes et harmonie des vins

La réputation du maître sommelier François Chartier n’est plus à faire, lui qui s’est signalé entre autres comme le magicien par excellence des accords entre les mets et les vins. Avec son complice le chef Stéphane Modat il nous gratifie d’un livre de recettes qui se base sur les arômes. Vous dire tout ce qu’on y trouve est renversant, tels ces baklavas de bœuf en bonbons, miel de menthe à la lavande et eau de géranium à la viande de grison. Avec les vins correspondants. Miam! Miam!

Les recettes de papilles et molécules. Franôis Chartier et Stéphane Modat. Les éditions La Presse 240p.


 
 

 

 


Faire un film pour les nuls

Attention malgré le titre qui coiffe cette recension, le livre dont il va être question, ne fait pas partie de la célèbre collection à jaquette jaune et noire des éditions First. Faire un film…comme un pro, vous dispense de vous farcir les cours de l’Inis, si jamais vous souhaitez devenir un futur Pasolini ou un…Dolan. Michel Gélinas fait son cinéma à sa façon en nous racontant par le menu comment se fait un film, qui sont les composantes de l’équipe etc. Bref, vous pouvez grâce à lui devenir un réalisateur autodidacte. Dans ce guide tout l’essentiel s’y trouve et c’est expliqué avec un souci de vulgarisation. Un ouvrage de référence en partant.

Faire un filml…comme un pro. Michel Gélinas. Les 400 coups 450p.  


 
 

 

 


Des forces cosmiques sinistres

H.P. Lovecraft disait d’un livre ancien « Nécronomicon, un livre qu’il ne vaut mieux pas mentionner, écrit par l’Arabe dément Abdul Alhazred ». Qu’il n’avait jamais vu, mais à qui il prêtait de terribles messages. C’était au début du XXème siècle que Lovecraft faisait cette mise en garde. Un siècle plus tard c’est Donald Tyson qui récupère le grimoire sulfureux à sa façon en lui incorporant des cartes de Tarot. Au final, nous avons chez AdA qui l’édite, un coffret avec le livre du Nécronomicon et un jeu de cartes de Tarot adapté. Un beau cadeau à offrir aux amateurs de parapsychologie.

Tarot du Néconomicon. Donald Tyson. Illustrations Anne Stokes. AdA   www.AdA-inc.com


 
 

 

 


La biographie de Consuelo de Saint-Exupery

L’épouse de Saint-Exupery, Consuelo était tout un personnage. Elle aura été l’inspiration de Saint-Ex pour le Petit Prince, rien de moins. Elle a été mariée trois, cette femme qui avait la triple qualité d’être peintre, sculpteur et écrivaine. C’était une des muses de la vie intellectuelle et parisienne de l’entre deux-guerres. C’est en 1930 qu’elle va rencontrer Saint-Exupery à Buenos-Aires. Le professeur de civilisation hispanique Marie-Hélène Carbonel nous trace un portrait de cette femme d’exception qui fut le dernier amour de l’écrivain qui s’abîma en mer en 1944. Mme Carbonel a travaillé en tandem avec Martine Fransioli Martinez l’épouse du légataire universel de Consuelo. C’est dire que les biographes ont eu accès à des archives de première main. Une biographie riche en anecdotes et qui se lit hélas trop vite.

Consuelo de Saint-Exupery. Marie-Hélène Carbonel et Martine Fransioli Martinez. Les éditions du Rocher 571p.   www.editionsdurocher.fr


 
 

 

 


La chatte Cléo

Les récits animaliers en général nous vont droit au cœur. Si c’est votre genre littéraire, courez vous procurer Cléo et Sam. C’est un récit authentique d’Helen Brown. Elle a eu la douleur de perdre un petit garçon, répondant au prénom de Sam. Il a été renversé mortellement par une voiture. Or quelques temps auparavant il avait manifesté le désir de ramener un chaton à la maison. Refus de la maman. Quand le drame va survenir, et pour consoler l’autre fils restant en vie, elle accueillera la chatte Cléo à la maison. Et comment la présence du petit félin agira comme un baume sur le frère éploré.

Cléo et Sam. Helen Borown. Jean-Claude Gawsewitch éditeur 411p.    www.jcgawsewitch.com


 
 

 

 


Romance chinoise autour d’une cithare

C’est un roman qui tient du conte. Signé Shan Sa « La cithare nue » c’est le récit dans un premier temps d’une jeune aristocrate chinoise au Vème siècle. Elle mourra bien sûr. Cette chinoise raffinée aura eu le temps de pratiquer la cithare. Grand saut deux siècles plus tard, tandis qu’un jeune luthier va chaparder du bois du sarcophage trouvé dans un monastère en ruine. Avec ce bois il va réaliser une cithare. Dont le son va réveiller le fantôme d’une princesse assassinée, duquel il va s’éprendre. Quel programme!

La cithare nue. Shan Sa. Albin Michel 325p.  


 
 

 

 


Dialogue fructueux sur les accomodements raisonnables

La première, pakistanaise Taslima Nasreen, écrivaine et militante contre l’intégrisme. L’autre Caroline Fourest est chroniqueur au Monde. Ensemble elles parlent de tout, mais surtout pas de rien. Au contraire, au menu des conversations il est surtout question du fanatisme islamiste. Cette rencontre édifiante arrive au moment ou les thèmes de la religion, les femmes, l’intégrisme et la liberté d’expression font l’actualité.

Libres de le dire. Taslima Nasreen et Carolie Fourest. Flammarion 304p.     www.editions.flammarion.com


 
 

 

 


Bill Clinton, propos secrets

 Les présidents américains ont ce souci de vouloir laisser une postérité. Dans le cas de Richard Nixon il y eu ces fameux enregistrements qui contribuèrent à sa perte. On apprend avec Taylor Branch que Bill Clinton également a procédé à des enregistrements de conversations sur à peu près tous les sujets. Branch se présentait périodiquement à la Maison-Blanche et engageait avec Clinton des entretiens passionnants. Ces enregistrements, Clinton les avait laissé dans une commode de son bureau présidentiel. Branch les ressort avec non pas une transcription mot à mot, mais un compte-rendu des propos.

Le passage entre autre captivant c’est comment se passent les premiers jours d’un Président au lendemain de l’investiture.

Les enregistrements secrets. Bill Clinton et Taylor Branch. Flammarion 386p.   www.editions.flammarion.com


 
 

 

 


L’influence maternante chez le philosophe

Serez-vous surpris de cette évidence, que les philosophes ont aussi des mamans ? Imagine t’on un Michel Foucault pendu au téléphone en demandant à sa maman ce qu’elle pense de ce qu’il vient d’écrire ? Jean-Louis Cianni explore un champs peu investi auparavant les rapports des grands penseurs à leur génitrice. Absolument fascinant! De Socrate à Simone de Beauvoir, Cianni nous dit ce que furent les rapports de ces philosophes avec leur maman. Et c’est écrit de façon vivante, loin de tout hermétisme.

La mère et le philosphe. Jean-Luis Cianni. Le bord de l’eau éditions 252p.    www.editionsbdl.com


 
 

 

 


L’art visuel comme une nécessité pour l’humanité

Après les quarante dernières décennies l’art visuel a été la cible de tous les maux venant des bien-pensants. On l’accablait d’être tombé dans le n’importe quoi, alors qu’il témoignait simplement des errements de notre époque. Hervé Fischer revient sur un essai qu’il avait publié en 1981 et qui s’intitulait « L’Histoire de l’art est terminée ». Avec L’avenir de l’art il amène une réflexion sur l’utilité plus que jamais de la peinture pour le futur de l’humanité. Il y aurait plus de cohérence maintenant dans la démarche artistique. Et à propos de l’abstraction il revient sur l’évidence de l’instinct de création chez l’Homme, rappelant que ce n’est pas parce qu’on ne peut pas l’expliquer que nous pouvons le nier.

L’avenir de l’art. Hervé Fischer. VLB éditeur 224p.   www.edvlb.com


 
 

 

 


Au sujet de la rectitude et de l’éthique

Le Dr. Axel Kahn a toujours été de ceux qui pensait par lui-même n’en déplaise à ceux qui sont happés par les idées dans l’air du temps. Avec Un type bien ne fait pas ça…il passe en revue des sujets d’une éternelle actualité comme les progrès de la génétique, l’euthanasie, la prostitution, le port du niqab etc Sur certains thèmes il se montre assez conservateur. Par exemple il est contre l’homoparentalité chez deux hommes en regard de ce que l’enfant du couple aura à vivre d’oppression au plan social comme structure encore non véritablement acceptée. Par contre il passe très vite sur le sort d’un enfant aux mains d’une mère célibataire négligente, comme étant une autre histoire…Il ne développe pas assez sur la notion d’amour qui a la primauté avant toute chose d’où qu’elle vienne.

Un type bien ne fait pas ça. Axel Kahn. Nil 277p.   www.nil-editions.fr


 
 

 

 


Aux hommes qui se croient médicalement invulnérables

Les humains ont inconsciemment la prétention de se croire éternels. D’où l’étonnement devant une maladie qui surgit « sournoisement ». Le Dr. Harold Dion qui œuvre depuis vingt ans à la réputée clinique l’Actuel publie La santé au masculin qui est une mise en garde aux hommes qui se croient à l’abri de tout. A sa façon il nous rappelle que nous vivons sur du temps emprunté.

La santé au masculin. Dr. Harold C. Dion. Les éditions La Presse 128p.  


 
 

 

 


Le scénario de Contre toute espérance

Si vous avez aimé le film Contre toute espérance de Bernard Émond sachez que le scénario est maintenant mis en vente et qui vous permettra de relire des répliques percutantes. Car ce film s’inscrit dans une trilogie sur des thèmes métaphysiques. C’est un couple acculé à des problèmes sans fin, économiques et de santé. Le mari meurt, mais l’épouse jouée se bat contre l’adversité jusqu’à la limite. Elle n’abdique jamais.

Contre toute espérance. Les 400 coups.


 
 

 

 


La nouvelle guerre froide

On coiffe de la sorte les intérêts en compétition au sujet de l’Arctique. La fonte de la banquise estivale qui permet maintenant de se frayer un chemin maritime à l’année longue, ouvre des perspectives intéressantes au vu des richesses que laissent entrevoir son sous-sol. Un collectif de connaisseurs du domaine a été rassemblé par Frédéric Lasserre pour établir les enjeux géopolitiques d’une région en mutation comme l’indique en sous-titre l’essai,

Passages et mers arctiques. Collectif. Les Presses de l’Université du Québec 489p.   www.puq.ca


 
 

 

 


Un tour d’Europe en bouchées et apéros

Voyager aide à conserver la jeunesse dit-on. A mettre en pratique à notre époque marquée par le jeunisme. En tout cas Carolyn Parent nous donne le goût de faire comme elle. Imaginez qu’elle a fait un périple de plus d’une dizaine de grandes villes d’Europe. Elle en a rapporté non seulement des impressions qu’elle partage généreusement avec nous, mais aussi des recettes de bouchées et d’apéros. Avec ce qu’il y a de plus typique pour chacune de ces cultures. Un bel album qui se regarde bien avec ses nombresues photos.

Ambiances urbaines d’Europe. Carolyn Parent. Guy Saint-Jean éditeur 96p.  www.saint-jeanediteur.com


 
 

 

 


Le couple mode longue durée

C’est une vérité admise, les couples ne se marient plus pour la vie. Robert Dupras veut donner une chance aux unions avec des propositions et des tests pour jauger la solidité d’un couple. Ce sont des « outils de travail pour couples ».

Vivre en couple à long terme dans un monde de divorce. Robert Dupras. Les éditions Quebecor 272p.   www.quebecoreditions.com


 
 

 

 


Vivre longtemps et en santé

C’est la proposition à laquelle nous convient la naturopathe Sylvie Asselin et l’infirmière convertie à la méthode PNL Germaine Picotin. Les deux dames nous parlent des Quatre piliers de la vitalité. Retrouver en sorte l’équilibre du corps et de l’esprit. Tant du côté de l’alimentation que des émotions.

Les quatre piliers de la vitalité. Sylvie Asselin et Germaine Picotin. Les éditions Quebecor 256p.   www.quebecoreditions.com


 
 

 

 


Deux livres disques chez AdA

Les enfants sont les gâtés de l’édition. Il n’y a pas une semaine qui se passe sans qu’on nous livre des titres à profusion destinés aux jeunes. Chez Ada, deux titres sous forme livres disques : La terre du bonheur un texte d’Isabelle Lavoie sur des illustrations de Mylène Villeneuve. L’autre c’est dans la même collection L’oiseau Arc-en-ciel ou le yoga enseigné aux petits. Le tout signé par Sophia Cantardi.


 
 

 

 


Quatre titres dans la collection Connais-tu ?

Aux éditions Michel Quintin quatre opus enrichissent la collection encyclopédique Connais-tu ? Du côté animalier Les marmottes et Les tigres. A quoi s’ajoutent des biographies en synthèse avec deux personnalités dont Marco Polo et Erik le Rouge. Ces petits bouquins, mignons comme tout, devraient se retrouver dans toutes les bibliothèques scolaires de niveau primaire.


 
 

 

 

Quatre stagiaires enquêteurs

Ils sont cinq jeunes stagiaires enquêteurs de police, des ados, qui devront élucider la mort sordide d’une des leurs. Ils vont être confrontés durement à la réalité d’une enquête sur le terrain en plus de révélations insoupçonnées!

CSI. Enquête sur la scène d’un crime. Sekou Hamilton. AdA 157p.   www.Ada-inc.com


 
 

 

 


Essayer de voir venir le futur

Jadis on référait aux oracles pour savoir de quoi aura l’air l’avenir. Maintenant les repères pour prédire les lendemains sont plus diffus. Deux universitaires, professeurs au campus d’Edmundston de l’Université de Moncton, Blanca Navarro Pardinas et Luc Vigneault explorent la pensée d’un grand philosophe espagnol contemporain Daniel Innerarity. Il est beaucoup question des espaces territoriaux moins hermétiques qu’auparavant.

Lire Daniel Innerarity. Clés pour le XXIème siècle. Blanca Navarro Pardinas et Luc Vigneault. Les Presses de l’Université Laval 52p.    www.pulaval.com


 
 

 

 


L’Au-delà et ses signes

Doreen Virtue poursuit sa croisade pour nous faire prendre conscience de la présence des anges ou de l’Au-delà. Dans un passage des Signes de l’Au-delà elle raconte qu’un jour qu’elle passa son bras autour d’une amie désoeuvrée, elle en profita pour lui dire que Dieu l’aimait. Quand au même moment un avion passant dans le ciel fit des cercles laissant un message à l’arrière qui indiqua effectivement que Dieu nous aimait. C’est la tonalité du livre.

Les signes de l’Au-delà. Doreen Virtue et Charles Virtue. AdA 194p.   www.AdA-inc.com


 
 

 

 


Pour les fous du chocolat

Le chocolat a des adeptes à ce point, que de par le monde se tient des salons d’expositions que sur cette divine sucrerie. Pour les mordus du chocolat, particulièrement le noir, un livre de recettes paraît exclusivement consacré au chocolat noir. C’est fou ce que l’imagination est au pouvoir, particulièrement ici. Et notons les belles illustrations de France Ruffenach. Un beau cadeau aussi à offrir à ceux et celles qui aiment bien tâter de la pâtisserie maison.

L’essence du chocolat noir. Sara Perry et Jane Zwinger. AdA 195p.    www.AdA-inc.com
 
 

 

 


Être soi-même pour devenir irremplaçable

Tous les traités antérieurs de relations de travail indiquaient au travail de se conformer aux us et coutumes d’une culture de travail. Et on ne se gênait pas de vous rappeler que vous n’étiez pas indispensable, à peine un numéro d’assurance sociale dans un budget. Seth Godin balance tous ces concepts en l’air. L’ancien vice-président marketing de Yahoo prône au contraire d’être constamment soi-même. Et on paiera pour votre originalité. Il va même jusqu’à dire qu’en cas de licenciements vous serez le dernier auquel on pensera vous remercier de vos services. C’est rafraîchissant à lire.

Devenir indispensable. Seth Godin. Les éditions Transcontinental 253p.    www.livres.transcontinental.ca

 
 

 

 


Côtoyer des affreux au boulot

Qui n’a pas connu ou connaît encore cette situation hautement désagréable de devoir croiser chaque jour au travail un être foncièrement désagréable. Du genre vous avez beau le flatter, le crocodile qu’il est veut toujours vous mordre. Eh bien Roy Lilley a ses petites idées là-dessus. Une des règles prescrites, est de ne pas entrer dans le jeu des gens qui hurlent à tout propos. Il ne faut pas faire leur jeu. C’est plein de gros bon sens pratique. Et quoi de mieux, il paraît qu’avec d’infinies subtilités vous risquez de vous les mettre dans la poche.

Travailler avec des malcommodes. Roy Lilley. Les éditions Transcontinental 179p.   


 
 

 

 


Le sudoku dans toutes ses déclinaisons

C’est en 1979 que le sudoku fit son apparition comme nouveau jeu, mais d’abord connu sous le nom de « Number Place ». C’est quand il fit son arrivée au Japon que son nouveau nom de baptême s’instaura pour de bon. Et depuis ce jeu de patience a fait des millions d’adeptes. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec cette sorte de grille, Charles Timmerman vous offre un cours d’initiation en 30 minutes. Allez-y. Vous avez aussi une version en quinze minutes d’apprentissage.

Tout sur le sudoku en 30 minutes. Charles Timmerman. AdA 271p.    www.AdA-inc.com


 
 

 

 


Un club privé pas mal spécial

Un club privé porte le nom de « Dirty Secrets Club ». Il a ceci de particulier que ses membres se dévoilent, racontant à la ronde des actes inavouables commis ou des pensées du même ordre. Une sorte de défi leur est imposé en guise de rédemption. Pour l’une des membres l’affaire a mal tourné. L’enquêteuse sur l’affaire est Jo Beckett, psychiatre médico-légale.  Il s’avèrera d’autres fins étranges. Il lui faudra mettre fin rapidement à ces crimes, au risque d’y passer elle-même. Voilà la toile de fond de ce roman enlevant de Meg Gardiner. Ce pourrait faire un sacré bon film. Et dire qu’Hollywood serait en panne de scénarios. Savent-ils lire au moins ?

Le dirty secrets club. Meg Gardiner. Fleuve Noir 412p.  www.fleuvenoir.fr


 
 

 

 


En s’inspirant des animaux

Si l’humain a désappris à vivre, il pourrait se tourner du côté de la gent animale. Il y a peut-être des leçons à en tirer. En tout cas c’est la proposition faite par Eckhart Tolle. Il établit des parallèles avec les comportements animaliers qui peuvent inspirer les humains en quête de croissance personnelle, qui veulent des repères solides.

Le tout est présenté sous forme d’un album de bandes dessinées.

Gardiens de l’être. Eckhart Tolle. Illustrations Patrick McDonnell. Ariane 115p.   www.ariane.qc.ca

 
 

 

 


Des nouvelles « chaudes »

Martin Laliberté ne s’embarrasse pas de conventions quand vient le temps de décrire toutes les postures sexuelles qu’elles soient autorisées ou non. Parfois, la littérature érotique est mal servie par des phrases convenues. Ici comme dans son dernier recueil de nouvelles L’appétit vient en mangeant Laliberté se démarque par le style. Et il sait même se mettre habilement dans la peau des femmes en rut. Seul bémol, la typographie trop pâlotte qui rend la lecture assez difficile. Hou! Là!Là!.

L’appétit vient en mangeant. Martin Laliberté. Editions Quebecor 224p.   www.quebecoreditions.com


 
 

 

 


Cours Messmer 101

Il nous fascine le Grand Messmer, cet hypnotiseur qui fait de nous ce qu’il veut sous son emprise. Saviez-vous que nous pouvons nous aussi, pour peu d’assimiler les techniques, devenir hypnotiseur. Qui est aussi un mode de communication surprenant. Thomas Vézina nous dit comment y parvenir.

Convaincre et communiquer grâce à l’hypnose. Thomas Vézina. Les éditions Quebecor 136p.   www.quebecoreditions.com


 
 

 

 


Guérir d’un traumatisme par la parabole

La résilience est un concept, beau en théorie, mais que ne parviennent pas à intégrer des personnes qui traînent toujours un traumatisme comme un boulet. Et qui ne voient pas comment s’en défaire. Deux psychologues ont donc imaginé un conte mettant en vedette un écureuil. Et à travers lui on pourra voir de quelle façon se fait la reconstruction d’un être. Rien de tel qu’un exemple facile à saisir. C’est d’une finesse aussi. Jésus ne parlait-il pas lui-même en paraboles pour bien se faire comprendre ?

L’écureuil qui voulait redevenir vivant. André Benoit et Lucie Pétrin. Les éditions Quebecor 144p.   www.quebecoreditions.com


 
 

 

 


Il suffisait d’un instant

Certains hommes d’affaires reconnaissent qu’ils doivent leur prospérité à un coup de chance. D’autres, des artistes par exemple sont redevables d’une rencontre qui a transformé leur destin. Nicolas Vollaire, le rédacteur en chef adjoint à TV magazine, pour son premier livre, a recensé des exemples pris dans diverses disciplines pour illustrer la dimension d’un rencontre qui peut tout faire basculer. Cela va de Johnny Depp et Tim Burton en passant par Pierre Bergé et Yves Saint-Laurent et d’autres associations mythiques.

Une minute pour la légende. Nicolas Vollaire. Éditions du Rocher 319p.   www.editionsdurocher.fr

 
 

 

 


Pour bien maîtriser la lumière en photographie

Les snobs qui vous parleront photographie avec des noms d’appareils branchés, envoyez-les paraître. Les grands chefs-d’œuvre du légendaire photographe anglais Cecil Beaton ont été réalisés avec un simple petit kodak carré. Mais à la différence de tous les autres, il savait maîtriser la lumière. Tout est dans cette appropriation de cet élément naturel. Chris Bucher nous enseigne dans un album remarquable tout ce qu’il faut connaître de la lumière et s’en faire une amie.

Jouer avec la lumière. Chris Bucher. Dunod 277p.   www.dunod.com


 
 

 

 


Se sécuriser davantage

La crise économique n’aidant pas, elle favorise l’augmentation des délits criminels. C’est la course à l’argent coûte que coûte. Et les moyens que prennent certains parfois ne vont pas nécessairement faire votre affaire. Le niveau de victimisation est telle, soit par fraude, cambriolage et quoi encore, qu’il est impératif de revoir les niveaux de sécurité qui composent notre vie au quotidien. Lucie Dupuis enseigne justement la gestion sécuritaire au niveau universitaire. Elle a dressé une liste exhaustive de choses à mettre en pratique pour accroître sa sécurité personnelle et celle de ses biens.

La sécurité pour tous. Lucie Dupuis. Les éditions Quebecor 200p.  www.quebecoreditions.com


 
 

 

 


Livres pour la cuisine

Deux livres retiennent notre attention du côté cuisine. Pour commencer un ouvrage qui tombe à point nommé quand on connaît le coût en hausse des denrées alimentaires. Initiative de La Tablée des Chefs 140 recettes à petits prix qui allie le plaisir de manger sans s’étriper côté budget. Et attention ce ne sont pas des recettes tristounettes. Au contraire. Le titre ? Cuisine de famille à petits prix. Aux éditions La Presse. Et dans un tout autre registre un livre de recettes qui rend hommage aux légumes. C’est publié aux éditions Modus Vivendi sous le titre Légume et signé Francine Bélanger. Et si les légumes connus occupent la majorité des pages, il y a une section consacrée à ceux qui le sont moins. Des légumes marinés rôtis au four, pourquoi pas ?


 
 

 

 


Une femme et son destin

La littérature nous a fait connaître un homme et son péché, en paraphrasant, on pourra dire que maintenant on a une femme et son destin. Flora Martin est née de l’imagination de Denise Dufour-Clément qui a consacré de nombreuses année dans l’enseignement. Cette Flora vit dans le Québec de la fin du XIXème siècle. Dans ses veines coule un mélange de sang acacien et écossais. Ceux qui prônent l’émancipation des femmes vont adorer ce personnage qui a appris à se libérer mentalement des diktats de son époque. Une brave femme attachante au possible.

Flora Martin. Denise Dufour-Clément. Flammarion Québec 224p. 


 
 

 

 


Double jeu

L’écrivain et diplomate Jean-Christophe Rufin nous fait vivre un roman rien de moins que captivant qui mêle la mouvance islamique au Maghreb et les questions éthiques. Al-Qaida veut étendre son influence dans une région donnée. Un émissaire d’une agence de renseignements va faire la découverte de Jasmine, attachée au Quai d’Orsay qui ne faisait pas beaucoup parler d’elle jusqu’à présent. Elle servirait deux maîtres. Vous allez savoir pourquoi. Connaissant les arcanes de la diplomatie, Ruffin nous entraîne dans les méandres de la politique étrangère. Un bijou de roman.

Katiba. Jean-Christophe Ruffin. Flammarion 391p. 


 
 

 

 


Les enjeux Nord-Sud

En septembre 2008 se tenait à l’Université du Québec en Outaouais un colloque sur le thème « Initiatives des communautés et État social au Nord et au Sud, les défis de la prochaine décennie ». Qui réunissait alors des participants venus des milieux communautaires, des agriculteurs, travailleurs, des mouvements de coopération internationale, etc. Ensemble il s ont regardé la situation des rapports Nord-Sud et comment le mouvement communautaire peut jouer un rôle décisif pour une optique de changement. Les actes de ce colloque sont aujourd’hui disponibles.

Les défis d’une mondialisation solidaire. Louis Favreau, Lucie Fréchette et Renée Lachapelle. Les Presses de l’Université du Québec 157p.   www.puq.ca


 
 

 

 


Une fée et deux amours

Les histoires de fées sont toujours séduisantes. Surtout quand elles sont signées Aprilynne Pike. Qui parle Laurel, une fée qui vit dans sa condition humaine un amour pour David. Mais qui en pince pour Tamani une consoeur charismatique dit-on. Que faire ? J’ai deux amours chantait Joséphine Baker. C’est un peu cela ici dont il est question.

Sortilège. Aprilynne Pike. AdA 460p.   www.AdA-inc.com

 
 

 

 


La magie celte qui devient pratique

Vous ne le saviez sans doute pas mais vous avez le pouvoir de lancer des sortilèges. En tout cas c’est ce que soutient D.J. Conway qui nous fait pénétrer au cœur de La magie celte et comment elle peut influencer notre vie. Au cœur d’une livre, une énumération sous forme de dictionnaire des principaux dieux et acteurs de la mythologie celte. De quoi s’inspirer pour écrire de nombreux romans.

La magie celte. D.J. Conway. AdA 267p.   www.AdA-inc.com


 
 

 

 


Méditations pour écouter sa voix intérieure

Jon Kabat-Zinn est docteur en biologie moléculaire et professeur émérite à l’Université du Massachusetts. C’est un scientifique qui croit aux vertus de la méditation au point d’avoir rédigé des pensées que l’on peut lire d’une part. Mais aussi la publication de celles-ci s’accompagne sur CD de douze méditations lues par nul autre que le talentueux acteur Bernard Giraudeau à la voix si prenante. Un beau cadeau de vie à s’offrir à soi-même.

Méditer. Jon Kabat-Zinn. Les arènes 158p.     www.arenes.fr  


 
 

 

 


Pamphlet en forme de strophes

Manon des Ruisseaux nous avait gratifié d’un essai sur « les diktats du libre marché ». C’était son premier livre. Encouragée par la réception faite à ce titre, elle enchaîne avec une réflexion sur des forces sociales qui selon elles, ont voulues délibérément alimenter la guerre des sexes. Sous formes de strophes elle déballe ses vérités. C’est une femme qui ont le voit à la lecture, a une longueur d’avance sur son époque. Beaucoup de ses propositions sont avant-gardistes. Pour au final vouloir un rapprochement harmonieux entre les hommes et les femmes.

Entre nous, le pari du rapprochement. Manon des Ruisseaux. Louise Courteau éditrice 387p.   


 
 

 

 


Dialoguer philo avec les très jeunes

Le philosophe français bien connu Roger-Pol Droit est d’avis que les jeunes adorent la philo sans le savoir, suffit d’en faire avec eux. Et il a écrit pour les parents et intervenants auprès des touts jeunes un guide d’apprentissage à l’intention de ces enfants. Ce peut être une discussion par exemple sur ce qui est beau et ce qui est laid. Vous voyez un peu le contexte ? Les pédagogues devraient s’en inspirer.

Osez parler philo avec vos enfants. Roger-Pol Droit. Bayard 171p.   www.editions-bayard.com
 
 

 

 


Le détachement du corps chez les philosophes

Le rapport dominant-dominé a été abordé par une pléiade de philosophes. Comment parvient-on à livrer son corps à l’autre pour qu’il en fasse sa chose, se l’approprie ? Deux auteures Judith Butler et Catherine Malabou analysent ce thème chez des esprits aussi divers que Hegel, Foucault, Derrida et Kojève.

Sois mon corps. Judith Butler et Catherine Malabou. Bayard 127p.  www.editions-bayard.com


 
 

 

 


Madame Ben Laden et un de ses fils parlent d’Oussama…

Quelqu’un a déjà dit que si vous voulez savoir le pire d’un homme, allez frapper à la porte de son ex-épouse vous allez être servi. Ce n’est pas ce qui se passe vraiment avec les témoignages de la première des cinq femmes d’Oussama Ben Laden et un de ses fils. C’est un portrait assez objectif du personnage le plus recherché dans le monde. On s’entend pour dire que comme musulman il était de la stricte observance et que là-dessus il n’entendait pas à rire ce rigoriste. Maintenant au fil de sa vie, il transportera sa tribu des palaces saoudiens aux campements en Afghanistan. Pas facile de s’adapter à de si abruptes conditions de vie. C’est à lire pour ceux et celles qui veulent saisir l’individu.

Oussama Ben Laden. Najwa Ben Laden et Omar Ben Laden. Avec la collaboration de Jean Sasson. Portrait de famille. Denoël 415p.   www.denoel.fr


 
 

 

 


Les sondages servent-ils bien la démocratie ?

Il y a quelques années les Presses de l’Université Laval publiaient Les sondages et la démocratie essai de deux professeur en science politique de la même université. Qui devint vite un livre de référence pour qui veut savoir comment fonctionne les sondages, la méthodologie, leurs coûts etc. Avec le temps, la pratique des sondages a connu des chambardements. Une réédition remise à l’ordre du jour est donc disponible. La question en toile de fond, récurrente tout au long du livre est de savoir si les sondages servent bien la démocratie.

Les sondages et la démocratie. Vincent Lemieux et François Pétry. Les Presses de l’Université Laval 206p.   www.pulaval.com


 
 

 

 


Quand on vous accuse faussement d’un crime

Ce que vous allez lire dans Acquitté une vie recommence est une histoire abracadabrante que vous ne souhaiteriez pas même à votre pire ennemi. Le cas d’un homme accusé faussement d’agression sexuelle par une jeune femme et qui se retrouvera en prison pour cela. Jusqu’à ce que la Cour d’appel veuille revoir la cause et l’innocente par la suite. Mais entre l’accusation et l’acquittement, quel cauchemar. D’autant plus que Paul-André Giguère victime de cette erreur judiciaire est un théologien reconnu par ses pairs. Il a une longue feuille de route en enseignement. Il va donc retirer de cette expérience hautement négative, des analyses sous l’angle théologique, spirituel. On ne doit pas passer à côté de ce qu’il nous livre comme réflexions d’une rare profondeur.

Acquitté une vie recommence. Paul-André Giguère. Novalis 318p.   www.novalis.ca


 
 

 

 


Identifier les facteurs clés de succès en entreprise

Disons le d’emblée, Les tableaux de bord de la performance de Patrick Iribarne s’adresse à un lectorat pointu en gestion. Il essaie de définir comment traduire et avec quels outils de gestion si la compagnie dont vous assuré la destinée est performante. Le théoricien a développé pour ce faire une approche en cinq étapes.

Les tableaux de bord de la performance. Patrick Iribarne. Dunod 279p.   www.dunod.fr


 
 

 

 


Les sensibilités n’ont pas de sexe

Anne Cherret de la Boissière nous révèle dans un essai fort intéressant Leadership au masculin et au féminin que lorsqu’on interroge indistinctement les hommes et les femmes, la grande majorité répondent que beaucoup d’hommes peuvent avoir une sensibilité féminine et inversement des femmes être dotées d’une sensibilité masculine. A partir de ce constat, un gestionnaire avisé en ressources humaines peut favoriser la mixité en entreprise pour exploiter au mieux ces ressources enrichissantes.

Leadership au masculin et au féminin. Anne Cherret de la Boissière. Dunod 224p.    www.dunod.com


 
 

 

 


L’apprentissage de trois langues en même temps!

Dans le créneau des livres pour les plus jeunes enfants, un ouvrage tout en images pour définir celles-ci en français, anglais et espagnol. Plus ils sont jeunes, c’est connu, et plus ils sont comme des éponges.

Mon premier imagier. Texte et illustration de Mika. Boomerang.  www.boomerangjeunesse.com


 

ARTICLES ANTÉRIEURES


2010 :
janvier - février - mars - avril - mai
2009
: janvier - février - mars - avril - mai - été 09 - septembre - octobre - novembre - décembre