- LIVRES MAI 2013 -
 
 




 


Pour mieux connaître le pape François

L’élection au pontificat du cardinal argentin Jorge Mario Bergoglio en a surpris plus d’un. Mais qui est-il ce pape qui en prenant le prénom d’un des saints les plus respectés même chez les non catholiques, s’impose tout un modèle de vertu. Le journaliste Andrea Tornielli est attaché au quotidien italien La Stampa et est collaborateur du site Vatican Insider. Il nous donne une biographie qui bien que publié chez Novalis d’obédience catholique, n’est pas complaisante. Il remet les pendules à l’heure sur les accusations démontrées fausses à savoir que du temps qu’il était en argentine, il se fit complice avec les autorités militaires pour dénoncer des collègues jésuites.

François le pape des pauvres. Andrea Tornielli. Novalis 177p.   www.novalis.ca

 




 


L’homme qui prit l’Arctique au nom du Canada

Amateurs de grands aventuriers, vous ne pourrez trouver mieux qu’avec Les mémoires de J.E. Bernier marin, explorateur et découvreur. Il a effectué 250 traversées de l’Atlantique et naquit presque sur un bateau. Il gravit tous les échelons, de mousse à capitaine. Son époque, 1852-1934 correspond à l’ère des derniers grands voiliers. Il a eu prit le temps de consigner ces observations que nous avons la chance de parcourir aujourd’hui, préfacées et traduite par Paul Terrien. Un héros des mers rien de moin.

Les mémoires de J.-E. Bernier. Presses de l’Université Laval 201p.   www.pulaval.com

 




 


Meurtre après la noce

Voici un thriller policier à la sauce anglaise. Comme son ombre de Val McDermid raconte le meurtre d’un homme quelques heures à peine après qu’il se fut marié. On retrouva son corps dans une rivière. La psychiatre Charlie Flint a du temps devant elle pour enquêter. Elle est d’autant plus curieuse que le crime s’est déroulé dans son alma mater, l’université d’Oxford. Et elle découvrira ce qui se cache derrière cet homicide crapuleux. Vous avez là les ingrédients recherchés dans la littérature du genre. Et aussi l’héroïne a des failles qui donnent du relief au personnage. Du bonbon.

Comme son ombre. Val McDermid. Flammarion 455p.    

 




 


Les coulisses du milieu universitaire

Quelle bonne idée de situer son roman dans le cadre du milieu universitaire. Un univers assez clos où la finance vient faire peser de tout son poids l’orientation des recherches. C’est une professeure, Claire Lanriel qui quitte l’Université Richelieu pour retrouver son poste à Montréal. Sa venue va susciter une montée de jalousie. Et des forces obscures vont tenter de lui mettre des freins. Ce qui n’aidera pas sa cause, elle qui se veut justicière contre la collusion entre industrie privée et recherche, c’est sa liaison avec un étudiant. J’attendrai le temps qu’il faudra de Jean-Philippe Bernié vous plaira énormément. Le romancier a certainement été inspiré par des faits propres au milieu universitaire.

J’attendrai le temps qu’il faudra. Jean-Philippe Bernier. La courte échelle 200p.    www.courteechelle.com

 




 


L’art graphique de la pin-up

La pin-up correspond à une période iconique de l’illustration américaine. Ces pépés de la Seconde guerre mondiale qui en dévoilait beaucoup à une époque pudibonde où paradoxalement on interdisait les baisers trop prolongés au cinéma. Taschen qui est la maison d’édition du patrimoine de l’illustration et de la peinture, consacre trois albums reliés dans un très joli coffret où vous redécouvriez cette manière de magnifier la femme d’une façon qui ferait bondir les féministes d’aujourd’hui. Il y a un texte descriptif très fouillé qui accompagne ces dessins hyper colorés. Un sacré travail de recherche sur une époque révolue.

Dian Hanson’s pin-up magazines. Taschen 3 volumes.

 




 


Des suggestions de cuisines à aménager

Au Québec, même si les mœurs ont grandement changées, la cuisine demeure encore le lieu de rassemblement. Ensuite et du fait de l’intérêt grandissant pour la création en cuisine, on tente de s’équiper du mieux possible à l’imitation des grands chefs. Aux éditions Massin Marie-Pierre Dubois Petroff présente Cuisines d’aujourd’hui. Avec plus de 35 réalisations. Elles sont résolument contemporaines et faites pour la plupart de nickel brillant. On appréciera aussi l’utilisation des espaces restreints. Pour tous les goûts. Certaines font vraiment rêver.

Cuisines d’aujourd’hui. Marie-Pierre Dubois Pétroff. Massin 95p.                                      www.massin.fr

 




 


Pourquoi les chinois s’intéressent à l’Afrique

Le contient africain était jusqu’ici la poubelle occidentale pour les occidentaux. Mais les chinois ont mené depuis plusieurs années une offensive économique de premier plan. C’est qu’ils sont avides de matières premières énergétiques et investissent massivement. L’Afrique des chinois de Philippe Richer décortique les intérêts chinois. Et ce n’est pas pour répandre l’idéologie communiste, loin de là. L’auteur est un diplomate de carrière est très au fait de cette géostratégie particulière.

L’Afrique aux chinois. Philippe Richer. Karthala 183p.  

 




 


Un traducteur et sa romancière suicidée

Lui, Giannatale, traducteur a été mis dans la confidence de bien des choses concernant Elisa l’écrivaine dont il est si proche et qui, le temps qu’elle mette à mourir après son suicide, échange sur ce qu’il faudra laisser d’elle après sa mort. Le confident est très tenté de s’approprier cette vie une fois qu’elle ne sera plus. C’est le beau duo que nous découvrons dans E.M. ou la divine barbare de Jean-Noël Schifano. Sous-titré étrangement « roman confidentiel ». Schiafano n’est pas n’importe qui puisqu’il est le traducteur d’Umberto Eco et auteur de plusieurs ouvrages dont une remarquable biographie de Lucchino Visconti.

E.M. ou la divine barbare. Jean-Noël Schifano. Gallimard 157p.  

 




 


Un regard sur l’environnement

André Beauchamp a présidé la Commission sur la gestion de l’eau au Québec. C’était en l’an 2000. Il n’a jamais cessé de se préoccuper du sort de la planète. Si on a dit et redit que pour la préserver il fallait changer nos habitudes, force reconnaît-il que c’est un échec en cours. Des épouvantails à moineaux, vrais ou faux brandit hier, il préfère de beaucoup le passage à l’action. Sa contribution présente est un essai Changer la société qui est une réflexion sur ce que nous disons et faisons en matière environnementale. Avec un grand sens du réalisme.

Changer la société. André Beauchamp. Novalis 172p.    www.novalis.ca

 




 


Sur Greta Garbo et un tas d’autres choses

Zadie Smith est échotière. Elle tient des chroniques dans diverses publications anglo-saxonnes. Gallimard a décidé de rassembler quelques unes d’entre elles dans un ouvrage qui a pour titre Changer d’avis. Beaucoup écrivent des rubriques dans ce style où vous avez carte blanche pour parler de tout. Or elle a pour elle une acuité extraordinaire pour saisir les êtres et les événements, et les mots pour le dire. Son credo est de vivre conscient, en adultes, jour après jour ».  A lire entre autres, son portrait saisissant du mystère Greta Garbo.

Changer d’avis. Zadie Smith 428p.  

 




 

De la paruline à ailes bleues au tyran huppé

Vous vous demandez que signifie ces noms ? Tout simplement deux oiseaux du Québec parmi les 366 espèces recensées par Suzanne Brûlotte dans sa nouvelle édition de son guide d’identification Les oiseaux du Québec dont nous avions amplement salué la sortie de l’édition originale. Encore une fois, pour chaque merveilleux volatile sa fiche signalétique complète avec des photos tellement belles. C’est assurément le livre de référence dans le domaine.

Les oiseaux du Québec. Suzanne Brûlotte. Broquet 576p.     www.broquet.qc.ca

 




 


Une Bible de Jérusalem accompagnée

Le livre le plus publié au monde, la Bible, n’a pas besoin de présentation. Une réédition de la Bible de Jérusalem qui fait autorité nous arrive en édition de référence avec notes augmentée de clefs de lectures. Guidé de la sorte, nous pouvons mieux saisir la portée de certains textes rédigés dans leur contexte historique.

Bible de Jérusalem. Mame-Cerf 2259p.   

 




 


Situation des sages-femmes dans la francophonie

Sous la direction de Marie-Hatem professeure agrégée de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, un groupe de chercheurs a récolté des données un peu partout dans la francophonie tant en Europe qu’en Afrique afin de connaître la situation des sages-femmes. Car leur activité permet bien souvent de réduire le taux de mortalité infantile. C’est aussi un constat sur la réalité des naissances et la situation des mères.

Les sages-femmes dans la francophonie. Collectif. Chu de l’hôpital Sainte-Justine 324p.      

 




 


Humour à la danoise

Flemming Jensen est humoriste dans son pays le Danemark et on le dit défenseur du Groenland. Il nous offre Maurice et Mahmoud qui nous fait découvrir deux potes bien dissemblables. D’abord Maurice, expert-comptable mis à la porte de son foyer après vingt-huit ans de mariage, qui va aller trouver refuge chez son ami Mahmoud, un jeune musulman. Et c’est l’occasion de se saisir de tous les chocs de la culture pour relever des situations comiques. Effectivement on s’amuse énormément.

Maurice et Mahmoud. Flemming Jensen. Gaïa Leméac 204p.    www.gaia-editions.com

 




 


Quatrième tome de Savannah

Sylvie Payette nous arrive avec le quatrième tome Le feu sacré des aventures de Savannah la fille de Pete et Lola. Savannah se retrouve avec ses amis dans la ville anglaise de Whitby où dit-on, Ðracula aurait séjourné. Elle et ses amis vont participer à la cérémonie du feu sacré au soir de l’Halloween. Est-ce que c’est vrai qu’il y a des fantômes présents ? Un roman charmant qui fait découvrir du coup les légendes du roi Arthur et celle de Dracula.

Savannah. Le feu sacré tome 4. Recto Verso 240p.   

 




 


Becky, quatorze ans, greffée du cœur

C’est une ado pleine de vie, Becky, surtout depuis qu’elle a un cœur neuf. Son comportement a aussi littéralement changé. Elle qui détestait le beurre d’arachides en est folle, joue au hockey avec ferveur et ne prend pas de quartier pour dire sa façon de penser, surtout que sachant son opération de greffée du cœur, des petits malins la surnomme Miss Frankenstein. Et puis son cœur va battre aussi la chamade pour un garçon. Elle voudra aussi tirer au clair certaines apparitions qui surviennent.

Un cœur pour deux. Laura Summers. Éditions de Mortagne 275p.   

 




 


Voir du pays à travers le regard des jeunes

Ce sont deux titres chez Mango jeunesse qui se présentent comme des journaux de voyages, Le journal de Lisa Manin à Venise d’Hector Cabello Reyes et Claire Dupoizat et Le journal de Nicolas Dorthiez à Londres de Xavier Mauméjean et Hélène Swynghedauw. Dans chaque cas de situation, nos jeunes narrateurs ont consigné toutes leurs observations. C’est un regard jeune, donc neuf sur les villes visitées. Même les adultes vont apprendre toutes sortes de choses utiles.

 




 


En poche cette semaine

Deux titres. 7 ans après de Guillaume Musso. C’est un couple divorcé, Nikki et Sebastien qui ne se sont pas vus depuis sept ans et qui se retrouvent à l’occasion de la disparition de leur fils. Et du coup renoue une intimité qui les surprenne eux-mêmes. Et Storyteller de James Siegel qui a été finaliste au Grand Prix des lectrices de Elles. Qui raconte les tribulations d’un ancien journaliste vedette de New York qui a vu sa carrière brisée quand on découvrir que ses juteuses histoires étaient inventées. Il se retrouvera dans un canard californien. Le hasard mettra sur sa route la révélation d’un cas de complot. Ce qui va raviver sa notoriété mais aussi des tueurs à ses trousses. Les deux
 






 


Le coin Miam miam

C’est un deux dans un que suggère Sylvie Khandjian avec Les bienfaits des petits fruits publié aux éditions du Caractère. C’est à la fois un ouvrage qui détaille leurs vertus au paln de la santé qu’ils soient antioxydants, détoxifiants, vitaminés et aussi parce qu’il est un livre de recettes comme ce poulet aux champignons et à l’argousier. Chez le même éditeur vous allez épater la galerie avec Cocktails infaillibles de Joseph Trotta. Vous serez virtuose avec le Pink Melba, le Bollywood lassi ou bien le Green dizzy. Même les barmen amateurs l’auront près d’eux pour y référer. Ceux qui pensent santé ou qui ont des régimes à suivre comme ceux qui par exemple ont des problèmes d’acide urique ou de diabète, vont bien aimer Délicieusement cru de Judita Wignall. Car les choix sont nombreux. On vous livre les techniques étapes par étapes. Que ce soient des soupes, des burgers, des pâtes et des salades, on a revisité bien des recettes pour les rendre encore plus goûteuses. C’est aux éditions Guy Saint-Jean. En terminant, le breuvage estival par excellence est sans conteste le smoothie. Il y a un livre de référence c’est Le grand livre des smoothies chez Broquet. Déjà l’illustration sur la jaquette donne le goût d’en boire un. Vous en avez de multitudes allant de celui à l’orange mandarine à la citrouille épicée en passant par celui tarte à la crème à la banane et à la noix de coco. C’est chez Broquet.   

 






 


Le coin jeunesse
Beaucoup de choses au menu de la section jeunesse. Aux enfants d’âge primaire vous avez chez Broquet les cahiers Épique. Des cahiers thématiques avec des autocollants, plus d’une centaine et des casse-tête excitants. Nous en avons reçus deux, dont un est consacré au cinéma. Ils ont pour but de faciliter les réflexes. Chez Mango, dans la collection « Qui sommes-nous ? » deux albums, Les robots de Claudine et Jean-Michel Masson. Ces robots qui jadis faisaient partie du folklore de la science-fiction et qui sont devenus des réalités, tant au plan domestique qu’industriel. Les auteurs nous disent tout à leur sujet. Et l’autre signé Jean-Baptiste de Panafieu est consacré aux Requins. Et on apprend qu’il y a toute une famille de requin, pas seulement le requin blanc. Que savez-vous du requin-renard doté d’une longue queue, du requin-tigre, le requin mako qui file à 70 kilomètres heures! Une mine de renseignements sur ces squales dont la terreur dépasse la réalité. Et deux petites histoires réunies en un seul livre de poche « Larouspiol » suivi de « Les enfants du ciel » de Diya Lim. Larouspiol c’est une planète à 60 années lumières de la Terre. Et la gentille petite narratrice si rend quand bon lui semble, surtout quand elle est triste. Elle en revient toujours joyeuse. L’autre récit, raconte la réunion d’un enfant pauvre et la fille d’un roi qui communiquent par télépathie et quittent le monde ainsi pour se retrouver sur Nexia. Nous sommes, vous l’avez vu, dans un univers fantastique. C’est aux éditions L’Interligne.  

 




 


Joseph Venne architecte bâtisseur de Montréal

Faites un vox pop sur la rue et demandez aux passants qui est Joseph Venne. La totalité des gens très certainement, hausseront les épaules. Et pourtant, quel bâtisseur extraordinaire de Montréal. Il est né en 1858 et est mort en 1925. Nous passons tous les jours devant ses 150 réalisations dont des édifices et des églises. Le plus fréquenté est sans doute l’immeuble qui abrite le magasin Archambault à l’angle des rues Saint-Denis et Sainte-Catherine. Vous avez le Monument National sur le boulevard Saint-Laurent. C’est lui qui a contribué à la rédaction du premier code du bâtiment à Montréal. Soraya Bassil, Michel Allard et René Binette ont accompli un travail titanesque pour nous livrer le fruit de son travail absolument colossal. Ce livre devrait être un incontournable pour tous ceux qui disent être amoureux de Montréal, pour vous aider à mieux saisir l’apport de cet homme qui n’a jamais manqué de travail.

Sur les traces de Joseph Venne. Collectif. Septentrion 272p.    www.septentrion.qc.ca

 








 


Le coin santé physique et psychique (1)

Pour Jean-Michel Weiss et Maurice Chavelli le corps humain est un clavier aux notes colorés. A eux deux ils ont rédigé Se soigner et guérir par les couleurs et les sons. Cette thérapie n’en st pas une à gogo, puisqu’elle était connue au temps de la Perse et de l’Égypte, jusqu’à l’Amérique précolombienne. Les effets de la couleur et des sons portent sur enveloppes sensibles de l’aura. La NASA traite ses astronautes de la sorte. Avec boutade les auteurs considère leur traité come un ouvrage en couleurs pour éviter de broyer du noir. C’est aux éditions Alphée.Jean-Paul Bertrand. Aux éditions Jouvence Frédéric Marquet signe A chacun son cerveau, à chacun sa réussite. Il offre de découvrir sa personnalité en découvrant les types psychologiques en passant par les travaux de Carl Jung et les approches en neurosciences, l’approche ActionTypes et la Neuro-harmonisation. L’idée étant de mieux gérer son stress. Vous avez à faire des exercices oculaires et des stimulations faciales ciblées. Sarâ Julia aux éditions ATMA y va De la loi d’attraction à la loi de résonance. On connaissait la loi d’attraction. L’essayiste et thérapeute nous dit que celle-ci fait partie d’un tout plus vaste qui est la loi de résonance. C’est une vision quantique du monde. Afin de devenir un créateur de sa vie. Les deux ouvrages qui suivent son aussi du même éditeur. Le secret des symboles et des rêves tome 3  de Sarah Diane Pomerleau nous apprend que l’inconscient nous parle par des symboles et des signes. Elle veut nous faire découvrir une méthode justement pour les interpréter. Question de mieux connaître les subtilités du langage de l’inconscient. Ici c’est un essai un peu provocateur de Diane Bolduc-Boutin « Et Dieu créa la femme…mais »  Cette naturopathe propose que la femme se réapproprie son corps. Elle a assisté beaucoup d’accouchements et parle de se désir d’être passeuse de vie mais qui se heurte à la vision hospitalière. Et qu’il y aurait une génétique de l’accouchement. Aux éditions FYP L’ethnographie au service de l’entreprise de mesdames Valérie Bauwens et Laure Kloetzer. Un guide pratique pour mieux comprendre les clients et les employés. Ce guide est destiné aux chefs d’entreprises, aux responsables de marketing, des ressources humaines. Bref, de tous ceux qui ont à gérer du personnel et de voir aux relations avec la clientèle.  

 








 


Santé physique et psychique (2)

Trois titres aux éditions ADA. Richard Webster veut nous faire comprendre notre moi éternel avec Vivre dans la lumière de votre âme. Il nous explique les sept rayons de puissantes énergies universelles qui ont eu de profondes répercussions sur l’âme. Pour sa part, Cyndi Dale donne des réponses extraordinaires pour trouver amour, destinée et équilibre dans votre vie grâce à La voyance au quotidien. Elle pose même une question troublante, nos enfants nous choisissent-ils avant de naître ? Karine Malenfant lance Le chemin de la guérison. C’est l’enseignement de l’Archange Raphaël. Selon ce super ange, nous serions des êtres complets et que nous avons tout pour nous avancés sur le chemin de la guérison. Le livre est accompagné d’un CD de méditation. Malvine Zalcberg a la double casquette de psychologue et de psychanalyste. Son essai Ce que l’amour a fait d’elle est un lever du voile psychanalytique sur ce qui recouvre les liens amoureux. On dit que ce sont les femmes qui sont à jamais les grandes responsables des rencontres possibles entre les sexes. Aux éditions Odile Jacob. Aux éditions Béliveau Karen Casey qui nous avait donné « Chaque jour un nouveau départ » récidive avec Changez votre façon de penser et votre vie changera. C’est un guide d’accompagnement au quotidien. Elle insiste davantage sur les solutions que sur les problèmes. C’est un ensemble de méditations pour se métamorphoser. Et si vous aimez cette vision de la vie, sachez qu’elle a écrit aussi chez Béliveau toujours Tout ce dont nous avons besoin, nous l’avons déjà. Ça ressemble beaucoup aux préceptes de l’Archange Raphaël. Là aussi ce sont des réflexions pour une vie paisible. Nous avons tous des kilos dont on se débarrasserait volontiers. Vous êtes alors le candidat idéal pour consulter Brûleurs de graisses de M. Grillparzer aux éditions Vigot. Ici il n’est pas question de s’affamer. Loin de là, mais surtout d’ingurgiter des aliments qui sont des brûleurs de graisse. La devise du livre est de ne pas priver son corps mais de le comprendre. Enfin deux titres aux Presses de l’Université Laval, Le confort au travail un collectif de chercheurs s’est demandé en quoi la psychologie peut aider à s’insérer dans les pratiques managériales. Et que nous apprend la psychologie environnementale. Le confort au travail est-il si incompatible avec la notion de productivité ?  Ensuite Ana Gherghel et la collaboration de Marie-Christine Saint-Jacques présentent La théorie du parcours de vie. Une approche interdisciplinaire dans l’étude des familles. En reconnaissant qu’au-delà des théories, chaque personne a un parcours individuel. 

 




 


Un prince gay dans la tourmente
Avec une plume alerte, Philippe Gimet nous plonge dans la France de la Restauration en 1915. Paris reçoit la visite impériale du Tsar Alexandre 1er de toutes les Russies. En coulisse se joue une autre histoire, car le prince Louis-Marie de Mondétour homosexuel va être au cœur d’une affaire qui ébranlera la Cour des Romanov.  Ce roman historique est nous le répétons, est écrit de main de maître et on verra comment les amours qui n’osaient dire leur nom étaient considérés à cette époque.

L’enfant de la comète. Philippe Gimet. H&0 276p.     

 




 


L’escapade vénitienne

Il était une fois une femme cocufiée, qui en plus doit subir les crises d’adolescence des siens. Clarisse n’en peut plus. Ses proches ont plutôt tendance à lui conseiller de passer outre, mais c’en est trop pour elle qui se voit anéantie. Elle va donc s’essayer à diverses expériences avec plus ou moins de succès. Toujours est-il qu’elle tente le grand coup en se rendant seule à Venise. Qui sait si la ville lagunaire saura lui procurer des joies inespérées ? Fugue vénitienne de Marie-Claude Gay serait qualifiée au cinéma de comédie dramatique. C’est vrai qu’il y a beaucoup d’humour. Mais on retiendra que la romancière se porte à la défense des femmes qui ont trop été dans le moule de ce qu’on d’elles et qui éprouvent un grand besoin d’émancipation. Un petit bijou dans le genre.

Fugue vénitienne. Marie-Claude Gay. De Borée 284p.   

 




 

Inspirée par Coco Chanel

Un romancier a ce privilège de s’inspirer librement d’une vie réelle pour prendre la peau d’un personnage et le vampiriser au niveau des sentiments. C’est un peu la démarche de Madeleine Mansiet-Berthaud qui a trouvé en Coco Chanel la matière d’un beau roman, Mademoiselle dite Coco. On sait que la célèbre couturière a pu jouir de solides protections pour se lancer dans la création. Mais ça ne se fera pas sans soubresauts. On a ici le portrait d’une époque et de la grandeur des sentiments. Bel exercice de style.  Chanel qui était la rigueur même aurait sans doute appréciée elle-même cet hommage.

Mademoiselle dite Coco. Madeleine Mansiet-Berthaud. De Borée 380p.   

 




 


Quand Rousseau pensait la Corse

C’est à un philosophe, en l’occurrence Jean-Jacques Rousseau, que les Corses demanderont qu’il s’attelle à la rédaction d’une Constitution sur mesure dans la perspective de leur indépendance.  L’homme du Contrat social se mettra à la manœuvre. Pierre-Olivier Maheux qui se spécialise dans l’histoire de Geneève au XVIIIème siècle, nous explique ce qui va se faire alors et comment Rousseau voudra confronter la théorie à la pratique. Ce sera en 1765 la naissance du Projet de constitution pour la Corse. C’est une œuvre qui demeurera hélas inachevée. L’historien nous explique le contexte de la commande et de la création.

Un philosophe au service d’un peuple. Pierre-Olivier Maheux. Presses de l’Université Laval 123p.    www.pulaval.com

 




 


Une relecture de la Bible décapante

Vincent Ramos est drôle comme trois petits singes parce qu’il a un art bien à lui de relever l’absurde. Il le fait magistralement avec La face cachée de Dieu. Il tente de répondre aux sempiternelles questions que nous nous posons à son endroit, dont son existence. Il a donc relut la Bible et ce qu’il souligne est d’une salutaire impertinence. Vous allez voir un Jésus intolérant, le même qui prêche de tendre la joue. Vous allez vite saisir que la Bible est un gros bouquin remplit de balivernes avec un niveau de violence inouï et une morale élastique que condamne pourtant l’Église, notamment au sujet de l’incceste. Nous vous le recommandons en priorité.

La face cachée de Dieu. Vincent Ramos. H&0 238p.   

 




 

Le coton ou l’amour

On a dit du roman Les roses de Somerset que c’était l’égal texan d’Autant en emporte le vent. Les lecteurs en décideront. Mais reste que Leila Meacham nous arrive avec un pavé qui est une fresque qui a pour toile de fond une plantation de coton. Et la saga que vous allez lire se déroule sur plusieurs générations.  Quand son paternel va mourir, Mary Toliver va hériter d’un grand domaine. Elle est en même temps amoureuse de Perry Warwick mais l’argent on le sait s’accommode mal de l’amour. De sorte que l’homme quittera l’État du Texas. Mais il sera toujours en elle par personne interposée car il lui a fait un enfant. Et de génération en générations, il y a comme un mal de vivre qui hante les Toliver. Serait-ce le prix à payer pour avoir privilégié la vie matérielle au bonheur amoureux ? C’est un grand roman avec aussi de très grands sentiments.

Les roses de Somerset. Leila Meacham. VLB 536p.     www.editionsvlb.com

 




 


Une troisième guerre mondiale

Laurent Artur du Plessis n’en démord pas, la troisième guerre mondiale serait bien et bel commencée. Ça d’ailleurs été le sujet d’un précédent essai en 2002.  Il avait alors prédit tout ce qui se passe sur l’échiquier géopolitique. Cet ancien du Figaro magazine s’avère un fin analyste. Il poursuit ses observations et prédictions dans Le monde s’embrase. Avec un tour d’horizon du Sahel, du Proche-Orient, de l’Iran, de la Chine et de la Russie.  Le portrait, nous tenons à vous en avertir, est assez inquiétant.

Le monde s’embrase. Jean-Cyrille Godefroy 307p.   www.editionsgodefroy.fr

 




 


Histoires du Grand Nord

Tout comme il y a eu des romans, des épopées la conquête de l’Ouest ou la ruée vers l’or, la littérature compte aussi des romans inspirés par le Grand Nord. Dans la collection Jardin de givre des Presses de l’Université du Québec on en donne une parfaite illustration en publiant La loi du nord de Maurice Constantin-Meyer. Il date de 1936 et n’est pas dénué de considérations propres à la morale du temps. Il est réédité avec un appareil critique de Nova Doyon et André Fauchon. On verra l’exploitation de tout un folklore approprié.  Dans la même veine mais plus d’actualité car tout juste publié, ce recueil de nouvelles de Lucie Lachapelle « Histoire nordiques ». Elle est allée plusieurs fois au Nunavuk, entre autres pour y enseigner. C’était en 1975. Elle décrit le monde nordique avec une palette d’impressions variées. Elle dit que son thème de prédilection est la rencontre de l’Autre. On voit aussi la richesse de cette culture encore trop méconnue.  Rappelons que c’est cette même Lucie Lachapelle qui nous avait donné chez le même éditeur il y a trois ans sa Rivière Mékistan qui raconte l’histoire d’une femme qui doit aller déposer en terre son défunt père itinérant en terre amérindienne.  Dans un premier plan elle n’y va que pour faire son devoir de fille éprouvée, mais finalement elle demeurera quelques jours pour apprivoiser sa culture ancestrale. C’est très beau.   

La loi du nord. Maurice Constantin-Meyer. Presses de l’Université du Québec 271p.     www.puq.ca
Histoires nordiques. Lucie Lachapelle. XYZ éditeur 133p.    www.editionsxyz.com

 




 


Toxicomanie en milieu bourgeois

Laurence Tellier-Loniewski est avocate. Une vie parallèle est son deuxième roman. Et vous verrez que c’est une réussite de bout en bout. S’est-elle inspirée d’un cas connu ou a-t-elle puisée dans les cas classiques du genre. Toujours est-il que son « héroïne » a pour nom Morgane Le Guhennec. Elle a vingt et un ans, n’a aucune profession et est toxicomane. C’est un pur produit de la petite bourgeoisie. La romancière a bien titré son livre Une vie parallèle car la main droite ignore souvent ce que fait la main gauche. Une dénonciation aussi de valeurs factices où le paraître règne.

Une vie parallèle. Laurence Tellier-Loniewski. Gallimard 214p.

 




 


New York 1924

Jilian Larkin serait sans doute folle de joie de pouvoir remonter dans le temps et pouvoir vivre son époque favorite,  celle des années folles. Le troisième tome Diva clôture sa trilogie « Cabaret». Nous nous retrouvons à New York en 1924. Qui s’ouvre par un mariage, celui d’un homme fortuné Marcus Eastman. Et il semblerait d’après les ragots qui circulent, que l’épousée serait vénale et que ce serait pour elle l’occasion de toucher le magot. Et on va tout faire pour la démasquer. C’est un théâtre élégant qui nous est proposé avec moult intrigues. Dommage que ça se termine ici. Sinon revenez aux deux premiers tomes « Ingénue » et « Vengeance ».

CabaretTome 3 Diva. Jilian Larkin. Bayard jeunesse 395p.   
www.cabaret-lelivre.fr

 




 


La République nous appelle

De la République en Amérique française est une anthologie pédagogique des discours républicains au Québec, une sélection qui a de 1703 à 1967 soit de la Nouvelle-France à la Révolution tranquille. Des textes lyriques ou littéraires qui reprennent dans toutes sortes de déclinaisons, les thèmes de justice et de fraternité, de liberté surtout. Nous devons ce travail de recherche à trois comparses Marc Chevrier professeur de sciences politique à l’Université du Québec à Montréal; Louis-Georges Harvey professeur au Département d’histoire de l’Université Bishop et Stéphane Kelly professeur de sciences sociales au cégep de Saint-Jérôme.  Chaque texte est précédé de sa mise en contexte historique.

De la République en Amérique française. Septentrion 529p.    www.septentrion.qc.ca

 




 


Enseigner en prison

Enseigner en prison est tout un contexte.  Et un outil de réinsertion sociale. Un droit qui semble t’il serait menacé si on en croit Yvette Grenier qui a passé quinze ans à enseigner en prison. Elle nous dit ce qu’il en est des conditions pédagogiques et de cette clientèle étudiante particulière. Cela donne Une enseignante en milieu carcéral un beau témoignage qui prouve que la connaissance libère au propre comme au figuré.

Une enseignante en milieu carcéral. L’éducation, la clé de la réinsertion sociale. Yvette Grenier. Presses de l’Université Laval 185p.     www.pulaval.com

 




 


L’éros d’un dominateur

Patrick Le Sage est à la ville un dominateur. Sa clientèle, en majorité des femmes soumises, souvent des bourgeoises, même de la petite noblesse. Qui adorent être avilies. Le journal d’un Maître est le récit de ses occupations. Et il a un art de trouver le mot juste pour décrire les jouissances et de ne jamais se répéter. C’est très excitant à lire. A mettre en toutes les bonnes mains qui ont décidé que la vie se conjuguait au mot plaisir.

Le journal d’un Maître. Patrick Le Sage. Tabou 207p.  
 www.tabou-editions.com

 




 


Les souvenirs de Jacques Laurin

Enseignant, linguiste, éditeur, Jacques Laurin a été le chien de garde de la langue française dans les médias. Il est à l’âge d’avoir des souvenirs et il se fait plaisir de les raconter dans un livre charmant comme l’homme qu’il est. Son expérience d’enseignant  à la CECM, la direction du Collège Lasalle, les éditions de l’Homme. On retrouve aussi cette préciosité qui fait aussi partie du personnage.  A lire pour découvrir aussi un Québec disparu.

Chroniques d’un homme heureux. Jacques Laurin. Les éditions de l’Homme 268p.  

 




 


Portrait de Serge Fiori

C’est le livre surprise de l’année. On ne la voyait pas venir cette biographie de l’artiste culte d’Harmonium, Serge Fiori. Il aura fallu le talent d’une ancienne amoureuse devenue sa confidente Louise Thériault pour nous livrer le parcours de cet homme exceptionnel à la psyché trouble pour cause de drogue. La biographe est à la ville psychothérapeute et c’est peut-être pourquoi elle nous montre l’homme avec toutes ces facettes, même les moins reluisantes. On apprend sur sa relation en dents de scie avec le Parti québécois qui l’a tant déçu lui le nationaliste pur et dur. Sa rupture avec René Lévesque, etc. C’est d’autant plus surprenant que la maison d’édition du Cram n’est pas connue comme spécialisée dans les biographies. Mais le succès est tel que ça va certainement lui donner le goût d’en publier d’autres.  Pour revenir à Fiori, même si on n’apprécie pas la musique d’Harmonium, le livre vaut la peine d’être lu pour la force du personnage, coloré et aussi de se rappeler de ce qu’était le Québec à l’ère de la contreculture.

Serge Fiori. Louise Thériault. Éditions du Cram 387p.     
www.editionscram.com

 




 


A lire à voix haute

L’autre jour à l’émission « La grande librairie » sur les ondes de TV5, le philosophe Michel Serres rappelait que ce n’est que récemment dans l’Histoire qu’on lit des livres à voix basses. Autrefois ils se lisaient à haute voix. C’est ce que nous propos en fin de compte Jean-François Beauchemin avec son recueil de poésie Fardeaux de mésanges. Extrait « ce n’est plus la peine qu’on me cherche et qu’on m’exonère je suis désormais près des troupeaux que confine la barrière dans l’empreinte de sabots où s’ébouriffe le verger ».

Fardeaux de mésanges. Jean-François Beauchemin. L’Hexagone 105p.    www.editionshexagone.com

 




 


Claude Jasmin ouvre un chapitre de sa vie amoureuse

Claude Jasmin pendant longtemps était l’invité des plateaux de talk-shows. On le recevait souvent en raison de sa faconde et surtout parce qu’il ne pratiquait pas la langue de bois. Maintenant qu’il a un âge respectable, il couche sur papier des instants de vie. Un peu comme le fait en ce moment un Jean-Claude Jasmin également bon conteur. Cette fois Jasmin raconte son béguin de jadis, du temps qu’il fréquentait l’École du Meuble. Elle s’appelait Anita, blonde aux yeux bleus, réfugiée d’Auschwitz. Elle était juive. Mais hélas pour elle, il y avait un antisémitisme latent à Montréal et elle en fera les frais. Surtout qu’il apprendra qu’au camp d’extermination elle avait été embrigadée pour servir de prostituée aux gardiens nazis. Quand notre narrateur apprend ça, tout s’écroule et il fuit. Il s’en voudra a posteriori.  Cet Anita une fille numérotée est en somme un exutoire.

Anita, une fille numérotée. Claude Jasmin. XYZ 185p.    www.editionsxyz.com

 




 


Sports et exercices de plein air

Aux éditions Broquet, vous avez une belle brochette d’ouvrages qui célèbre le sport et les exercices de plein air. Ils arrivent à point pour la belle saison. Skateboard de Ben Powell plaira à une jeune clientèle avide de mesurer son habileté sur deux pattes. Il donne tous les trucs pour se surpasser mais aussi de voir à se protéger, car c’est tout de même un sport extrême. De son côté Ian Osborne consacre le sien au Vélo de montagne. Il s’attache à détailler la bicyclette appropriée et les rudiments de base,. Steve Glidewell fait le tour de son côté pour ce qui touche le Patin à roues alignées. Encore là un exercice qui non exercé intelligemment put devenir casse-gueule. Ces titres sont dans la collection « Sports extrêmes ». Et Dany Coulombe nous livre une activité plus paisible mais tout de même exigeante pour les bras, c’est son Manuel technique du canot. Comment se débrouiller en eau calme, en eau vive, en solo ou en duo. Et on apprendra en quoi les aux calmes peuvent être dangereuses quand on est inexpérimenté.

 




 


  Le danger écologique planétaire
Deux essais se suivent ici L’adaptation au changement climatique de Philippe Eon et Risque et danger de Niklas Luhmann. Dans les deux cas une appréciation des dangers que courent la planète. Doit-on s’en préoccuper localement ou bien c’est empirique, voire global ? C’est dans la collection Inter-sophia des Presses de l’Université Laval.

 




 


Le sexe comme atout en business

L’affaire DSK a levé le voile sur un tabou, les liens étroits entre Sexe, business & politique qui est aussi le titre de l’ouvrage de Vanina Kanban en collaboration avec Bénédicte des Mazery. On savait bien que de tout temps, les hommes de pouvoir s’octroyaient des parties fines. Mais avec le cas DSK on a pu mesurer à quel niveau d’implication on s’est trouvé où se sont mêlés des représentants de la Justice. Ici on décortique les méthodes de travail. Les bons dossiers d’affaires ne se concluent pas qu’au restaurant…

Sexe, business & politique. Vanina Kanban avec la collaboration de Bénédicte des Mazey. Plon 179p.    www.plon.fr

 




 


Francoeur,  le poète des excès

Lucien Francoeur est plus souvent connu sous son patronyme qui est devenu sa marque de commerce. On dit Francoeur tout court pour désigner nul autre que le rockeur, le poète et l’animateur radio. Charles Messier nous offre sa biographie, celui qui haïssait sa famille à Repentigny et qui est allé faire des mauvais coups à Montréal. Il s’ennuie aujourd’hui de ne plus être se rebelle d’antan. Francoeur le rockeur sanctifié, se présente comme un scrapbook. Ça nous rappelle tellement de souvenirs. Une nature que vous allez découvrir ou redécouvrir.

Francoeur. Le rockeur sanctifié. Charles Messier. VLB éditeur 128p. 
www.editionsvlb.com

 




 


A la découverte des canaris de chant

D. Mario qui est un crac d’ornithologie en connaît un rayon, tout particulièrement sur Les canaris de chant au nombre de trois espèces qu’il décrit ici, le Harzer Roller, le Malinois Waterslager et le Timbrado espagnol. Ils sont les moins connus des canaris d’élevage. Si vous voulez en avoir à la maison son guide nous donne tous les conseils pour le logement, la reproduction, l’alimentation et l’hygiène. Ne reste plus qu’à vous laisser ensorceler par leur beau chant.

Les canaris de chant. D. Mario. Éditions De Vecchi 95p.   

 




 


Roman rural

Ces dernières années on a vu un mouvement pour trouver des femmes à nos agriculteurs célibataires. Car peu de femmes veulent vivre cette vie qui bien que devenue plus industrialisée n’en demeure pas moins terriblement exigeante. Alain Poissant qui a vécu sur une ferme sait bien de quoi il retourne quand il écrit Le sort de Bonté III. Ce dernier nom c’est celui d’une vache en fin de carrière.  Francis le propriétaire de la ferme laitière ambitionne d’avoir une compagne, tout comme de son côté Graziella mère monoparentale, cherche travail et amour. Ce sera la rencontre improbable. C’est superbement écrit et nous fait connaître une réalité qui nous échappe. En même temps c’est un hommage rendu à ceux dont le noble travail est de nous nourrir.

Le sort de Bonté III. Alain Poissant. Les éditions Sémaphore 92p.   

 




 


Le parfum

Non ce n’est pas une réédition du célèbre roman de Patrick Süskind mais le thème du numéro 137 de la revue Moebius. Piloté par Jean-Paul Daoust on a demandé à 34 personnes de nous dire en termes choisis ce que leur inspire le mot parfum. Beaucoup ont bifurqué vers le mot odeur. Car on se rend compte qu’on aseptise tout de ce côté-là.

Moebius. 137 Le parfum      www.revuemoebius.qc.ca

 





 


Le coin santé physique et psychique (1)

Beaucoup de titres cette semaine qui ont en commun de nous valoir du bien à l’âme et au corps. Deux titres pour débuter aux éditions du Dauphin Blanc. A la mémoire de…de Diane Boucher est un bel exercice de style. Cette ancienne préposée aux bénéficiaires, maintenant intervenante en soins spirituels, a eu l’idée d’un album dans lequel une personne se voit poser des questions par l’auteure sur ce qu’a été sa vie. Et il y a des espaces pour coucher des moments d’intimité. De sorte qu’à votre mort, vos proches sauront ce qu’a été votre vision de la vie réelle. Ce peut-être aussi un bel exercice thérapeutique pour vider son trop plein. De son côté le Dr. Jean Drouin qui a écrit ce livre à succès « Vieillir en jeunesse » nous arrive avec Le couple en pause. Où comment mieux comprendre ce passage en haute turbulence pour les gens confrontés à la ménopause et à l’andropause.  Aux éditions de l’Homme nous avons un beau témoignage, celui de Susan Spencer-Wendel atteinte par la maladie de Lou Gehrig. Elle était journaliste en Palm Beach Post. On sait que cette maladie dégénérative ne pardonne pas. C’est la fin inexorable. Aidé par l’auteur Bret Witter elle raconte ce qu’a été sa vie, ses derniers instants et sa réaction à l’annonce de la vie. Elle cherchera du positif jusqu’à la fin. Et elle trouve même le moyen de faire de l’humour.  Aux éditions du Cram deux titres coup sur coup de Daniel Eamer l’entraîneur privé de la bonne forme. Premier opus Les secrets du développement et du raffermissement musculaires une approche naturelle pour sculpter le corps souhaité. Et le second Les secrets des brûleurs de graisse préfacé lui par Charles Tisseyre. Surtout qu’en prévision de l’été on expose davantage son anatomie. Autant qu’elle soit à son meilleur.  Et le nourrisson est à l’honneur avec deux publications Univers de bébé aux éditions Marie-Claire  et Grossesse et allaitement aux éditions du CHU Sainte-Justine. On s’étonnera que le premier titre qui concerne les habits des enfants de 0 à 2 ans, se retrouvent dans cette rubrique. C’est que leur confort, leur fragilité, requièrent de bons vêtements. Ça fait partie des accessoires santé. Vous avez des patrons pour réaliser des tricots formidables.  L’autre qui est un pavé sur la grossesse et l’allaitement sous la direction de Ema Ferreira, Brigitte Martin et Caroline Morin est la réédition de ce guide thérapeutique qui touche à toute la question de l’obstétrique. C’est destiné aux professionnels de la question avec quatorze chapitres qui sont des données mises à jour des dernières avancées de la connaissance.     

 








 


Le coin santé physique et psychique (2)

Ils sont deux psychologues Francis Zuin aidé de Gerardo Arcaino qui ont écrit à quatre mains aux éditions Fernad Lanore Le Bien-être une façon d’exister à découvrir. Qui planche sur trois secteurs, le corps, le mental et l’émotionnel. Pour se réapproprier soi-même. Aux éditions Zen business c’est Heureux dans son job qui trouvera une résonnance chez plusieurs qui ont une hantise de leur milieu de travail. Écrit par Sophie Rowan. Sa méthode, forgée en dix étapes commence par une connaissance de soi-même jusqu’à l’optimisation de la carrière que vous avez choisi. Et surtout comment apprendre à gérer les relations difficiles.  Pour sa part Denis Grozdanovitch signe chez Denoël La puissance discrète du hasard. On lui doit chez le même éditeur ce titre fameux « L’art de ne presque rien faire ».  Il est destiné aux gros cerveaux rationnels qui vivent serrés dans leurs concepts de vie. Comment desserrer son cerveau pour être plus coulant dans la vie.  Et on appréciera au passage la belle érudition du narrateur.  Maintenant, les parents ne savent plus trop quelle attitude prendre envers les enfants, le mode autoritaire ou le copinage ? Brigitte Racine y va de ses recommandations avec L’autorité au quotidien publié au CHU Sainte-Justine. Cette infirmière spécialisée dans l’encadrement des enfants livre ses solutions aux situations problématiques. Paraît-il que les femmes seraient l’objet d’un grand bond en arrière si on en juge par le Dr. Odile Buisson qui écrit Sale temps pour les femmes chez Jean-Claude Gawsewitch. On encouragerait les femmes à accoucher sans épidurale, à la maison, telle une vague écolo. En réalité ce sont les administrateurs de la santé qui souhaitent plutôt faire des économies dans le budget. Situation que dénonce cette obstétricienne.  Enfin cinq titres chez Québec-Livres pour conclure. En duo, Line Saint-Pierre et Roger Régnier nous montre comment Surmonter l’épreuve du deuil. On sait que la mort est une épreuve à nulle autre pareille. Le second a été coordonnateur des personnes en deuil è l’Unité des soins palliatifs de l’Hôpital Notre-Dame, tandis que la première est travailleuse sociale.  Même cette épreuve peut-être surmontée. Le stress a été découvert par le canadien Hans Selye en 1936. Et depuis, on ne cesse de mesurer les ravages chez ceux qui en sont atteints à divers degrés. Raymonde Gosselin qui se dit vaccinée au bonheur a sa méthode bien à elle pour le circonscrire. On est nous-mêmes, dit-elle, les mieux qualifier pour prendre soin de nous.  De tous les régimes alimentaires, L’alimentation méditerranéenne et crétoise figure tout en haut du sommet. D’abord parce qu’on ne consomme que des aliments fraîcheur d’une part et aussi parce qu’elle a le grand mérite de créer la notion de satiété. C’est le régime d’entre les régimes. Géraldine Teubner fait dans un premier temps le tour des aliments qui le compose, et ensuite nous transmet quelques recettes de bas, souvent millénaire.  Alain J. Marillac prône l’autohypnose pour arriver à entrer en contact avec l’inconscient. Par ce procédé, on peut arriver à vaincre le stress ou l’insomnie.  Et si on fabriquait nous-mêmes notre pharmacie maison ? C’est en sorte la proposition que nous fait Daniel Lamarre avec Les propriétés médicinales des plantes de votre jardin. Car la pharmacopée a été historiquement été naturelle avant d’être chimique. Il nous détaille les plantes et leurs vertus curatives.   

 




 


L’après amiante

Mario Alberton est théologien de formation, a enseigné au niveau universitaire et travaille dans le milieu de la santé du Québec. Il nous arrive avec un premier roman en carrière Les roses de Black Lake. Qui est un prétexte pour lui de nous prendre à témoin de ce que nous faisons avec nos richesses naturelles. Et il donne l’exemple de ce lac, le Black Lake complètement asséché en marge de l’extraction de l’amiante. Et ces grands cratères laissés à l’abandon et ces collines de détritus. On aura compris que c’est un roman à teneur écologique. Et pour un premier pas dans la fiction, il se débrouille très bien notre homme et c’est un habile dialoguiste.

Les roses de Black lake. Mario Alberton. Les éditions GID 344p.   www.leseditionsgid.com

 




 


Cris et chuchotements

En feuilletant Désirs contrariés de Madeleine Couture-Baumgartner  il nous vient en pensée ce titre du film d’Ingmar Bergman. Car c’est ici un récit d’une vie d’une femme qui a fait carrière dans la publicité et qui a épousé un allemand Karl Baumgartner. Qui a été l’amour de sa vie, mais ça n’a pas été un jardin de roses tous les jours. Même qu’à un moment donné elle lui propose de le quitter temporairement. Car c’est un colérique qui en impose. Et elle veut reprendre le fil de sa carrière. C’est un livre d’une grande honnêteté qui nous dit qu’une union c’est vraiment pour le meilleur ou pour le pire. Et elle conserve à jamais sa bague, elle qui est ensuite devenue veuve. C’est une célébration de l’amour qui mérite le détour.

Désirs contrariés. Madeleine Couture-Baumgartner. Les éditions GID 365p.   www.leseditionsgid.com

 




 


Le réconfort de l’amitié

Béate comme tous les jeunes, jugent très sévèrement son milieu familial. Les parents ne sont pas tout à fait au rendez-vous de la maturité. Et elle a un frère schizophrène qui mourra tragiquement. La jeune fille s’en trouve déboussolée. Et à défaut d’une famille imposée, elle se fera la sienne en compagnie de Wu et du vietnamien du dépanneur, deux asiatiques donc en compagnie desquels elle trouvera la solidité qu’elle cherche. Voilà en résumé la toile de fond du premier roman parfaitement réussi d’Annie –Claude Thériault au titre évocateur Quelque chose comme une odeur de printemps.  C’est un court roman que nous considérons comme des gammes en vue d’un plus grand projet littéraire. C’est pourquoi surveillez bien ce nom.

Quelque chose comme une odeur de printemps. Annie-Claude Thériault. Éditions David 169p.    www.editionsdavid.com

 




 


En 1775, entre un francophone de souche et un américain

Nous sommes en 1775 donc après la Conquête. Nous retrouvons Hélène Clermont dotée de tout un tempérament. Elle n’en fait qu’à sa tête et notamment de soutenir les américains qui veulent s’emparer de Québec. Et il arrivera que son cœur sera heurté par ses convictions. Car comme tout comme le chantait Josephine Baker, elle a deux amours, un des nôtres, blanc francophone et catholique, Clément Gosselin et un américain, artiste de son état, Simeon Goodwin rencontré à Boston. Elle finira par choisir. On ne vous dira pas lequel. La rebelle et le yankee est un premier tome d’une saga signé d’une pointure Marcel Lefebvre le célèbre parolier à qui l’ont doit « Chante-la ta chanson » et « C’est dans les chansons »  interprétés par Jean Lapointe. Une façon d’appréhender l’histoire du Québec à travers une romance.

La rebelle et le yankee. Marcel Lefebvre. Libre Expression 225p.       www.edlibreexpression.com

 




 


Échanges en plein vol

 
Les huis-clos sont propices aux rapprochements. Long-courrier de Bernard du Boucheron nous amène à bord d’un avion où nous ferons connaissance avec deux passagers et une hôtesse de l’air. Et entre eux ils auront l’occasion de se connaître. L’agente de bord contrairement à bien d’autres femmes, est hautement satisfaite de ses atouts physiques. Vous avez, et là c’est marrant, un ingénieur n aéronautique qui a une peur bleue des avions. Enfin un français d’origine arabe, plein de récriminations. Mettez ces trois là dans un Moulinex, malaxez le tout et ça vous donnera ce roman tragi-comique de grande facture.

Long-courrier. Bernard du Boucheron. Gallimard 151p.   

 




 


Qui est Charles Sirois ?

Il est du milieu des affaires, l’éminence grise de la Coalition Avenir Québec dirigée par François Legault. Richard Le Hir qui s’est fait une spécialité des thrillers financiers, avec un portrait réussi des Desmarais, nous brosse un portrait décapant de Charles Sirois un de ces prédateurs du capitalisme, opportuniste plutôt qu’entrepreneur. Brutal et sans scrupule. L’homme ne sort pas grandi. Il a fait fortune avec la vente de Teleglobe à BCE. L’affaire du siècle pour lui qui va asseoir sa fortune estimée à un milliard de dollars. Mais étrangement il ne figure pas dans la liste des fortunes du pays. Ce sont les Paul Desmarais et Lucien Bouchard qui le pousseront à s’associer à François Legault pour fonder la CAQ. Un homme résolument discret sur qui Le Hir braque ses projecteurs.
Charles Sirois. Richard Le Hir. Michel Brûlé 219p.   www.michelbrule.com

 




 


Ginette Reno, une biographie en carrière

Surprise, sans qu’on s’y attende, une biographie de Ginette Reno surgit et pas celle promise par la chanteuse depuis Mathusalem. L’éditeur Michel Brûlé a d’abord tenté d’obtenir le concours de l’interprète. Ce fut oui dans un premier temps, puis elle déclara forfait sans crier gare. C’était mal connaître le bouillant éditeur qui est allé de l’avant en demandant à Michelle Chanonat de réaliser cette biographie non autorisée. Cette française d’origine qui œuvre dans la communication théâtrale, a réussi un petit miracle. De bien saisir la carrière et l’époque qui l’a vu naître. Ceux qui ont entendu les nombreuses entrevues de la chanteuse qui se répète beaucoup, n’apprendront rien de sulfureux.  La biographe s’attache surtout à retracer les étapes clés de la vie et la carrière de la Reno. Elle s’est très bien documentée. Et on voit bien ici qu’on ne guérit pas de son enfance et de ses complexes qui ont hypothéqué une carrière qui aurait été promis à plus d’envergure n’eu été le caractère entêtée de l’artiste. A lire ? Oui assurément.

Ginette Reno. Michelle Chanonat. Les Intouchables 444p.    www.lesintouchables.com

 




 


L’amour des jeunes garçons

Voici un petit roman homosexuel qui va donner des frissons d’indignations à certaines âmes. Car il y est question de l’amour des enfants. Jean-Baptiste Del Amo se met en scène ici, mais prend bien soin de qualifier son ouvrage titré Pornographia de roman. Peut-être veut-il s’éviter ainsi des ennuis. Car il aime bien décharger son foutre dans ces petites bouches qui en redemandent. Nous sommes ici dans un pays tropical, et les jeunes harponnés le font pour survivre. Il arrive parfois qu’une fille fasse parti du décor, mais le narrateur ne bande pas trop. Seuls les gitons trouvent grâce à ses yeux et sa bite. On appréciera diversement.

Pornographia. Jean-Baptiste Del Amo. Gallimard 142p.    

 




 


Une transsexuelle témoigne

Au départ c’était un beau garçon, architecte de son métier qui aimait les femmes, mais pas son corps. Il ne se sentait pas bien dans sa peau d’homme. Et il commencera par se travestir pour jauger le rapport aux autres. Il y aura de sacrées réactions. Mais il persiste et signe, jusqu’à en arriver au changement total de sexe dans une clinique en Thaïlande où le coût de l’opération est infiniment moins cher que dans son pays d’origine la France. Et elle marquera un moment historique dans l’histoire de la franc-maçonnerie,  en devenant  le premier  transsexuel  membre d’une Loge. Olivia Chaumont raconte son parcours singulier dans D’un corps à l’autre. Et vous savez quoi ? Elle est attirée par les femmes! Une mine de renseignements pour ceux et celles qui veulent tout savoir sur ce qui attend le transfuge de sexe.

D’un corps à l’autre. Olivia Chaumont. Robert Laffont 297p.    www.laffont.fr

 




 


Une sorte d’Harold et Maud

Ananda Devi a certainement aimée le film où la pièce de théâtre Harold et Maud. Puisque Les jours vivants qu’elle nous présente, met en scène une septuagénaire, Mary, londonienne qui vit dans le souvenir d’un amour de jeunesse.  Et il arrivera qu’elle va croiser Cub, un garçon de treize ans, dynamique comme tout, originaire de Brixton. Et il va lui redonner comme un second souffle. Ils vont même jusqu’à faire l’amour. On ne vous dévoilera pas la fin de cette association biscornue. Mais c’est bien ficelé et vous prendrez beaucoup de plaisir.

Les jours vivants. Anada Devi. Gallimard 183p.  

 




 


Frère André, témoignages de guérison

Même s’il a été élevé à la sainteté sur les autels, le Frère André fait encore l’objet de témoignages de gratitude pou des guérisons anciennes et récentes. Marc Larouche est journaliste au Soleil de Québec. Son père a été un de ces miraculés. Ils étaient tous ensemble dans la famille à la cérémonie de canonisation à Rome par Benoît XVI. Il a entrepris de recueillir autour de lui des témoignages de gens qui ont bénéficié de l’aura du saint homme.  Et même pour un sceptique c’est troublant.

Les messagers de Saint Frère André. Marc Larouche. Les éditions Gid 196p.   www.leseditionsgid.com

 




 


Une prof dynamique en milieu anglophone

Lise Paiement est une enseignante de métier qui n’a pas perdu une once de passion face à sa vocation de transmettre le savoir. Son expérience elle l’a réalisée en milieu franco-ontarien.  Il y avait un double défi qui l’attendait, d’abord celui qui est le lot de tous les enseignants, de parvenir à inculquer des notions aux jeunes et de garder la discipline. Mais surtout en milieu anglophone comment la minorité francophone peut-elle préserver son identité. Bref, elle a bâti sa méthode en sept points qui est devenu au fil du temps une référence. Tellement qu’elle est devenue une conférencière recherchée.

Une goutte d’eau à la fois. Lise Paiement. David 456p.     www.editionsdavid.com

 




 


Comment obtenir le chien idéal

On cherchait depuis longtemps un cours imprimé d’obéissance canine. Le voici. Un chien parfait en 7 leçons de Gwen Bailey est un apprentissage simple et naturel pour que votre gentil toutou n’en fasse pas à sa tête et puisse vous obéir au doigt et à l’œil. La mentalité canine attend est ainsi faite qu’elle est conditionnée à recevoir des commandements. Ce sont des méthodes douces et positives. Entre autres leçons très illustrées, comment un chien doit accueillir la visite, et non pas foncer sur elle.

Un chien parfait en 7 leçons. Gwen Bailey. Broquet  128p.   www.broquet.qc.ca

 




 


La vie d’un homme admiré

Son nom ne vous dira sans doute rien. Il s’appelle Claude Duguay. C’est un gars de Bathurst au Nouveau-Brunswick, solide hockeyeur, beau garçon en prime. La vedette du collège. Au terme de ses études il deviendra médecin puis se spécialisera comme ophtalmologiste.  C’est une trajectoire comme beaucoup en ont connu dan son domaine. Mais quand c’est un admirateur tel Renald Bérubé qui décide de montrer qu’il n’y a pas de vie ordinaire. Il a entrepris donc de raconter cette vie là. Et tout nous est dit, des frustrations professionnelles, de la fin tragique de sa sœur, de l’échec de son mariage, d’une époque où il menait grand train et où, malgré un traitement confortable, il réussit à s’endetter énormément. Au final, un homme un vrai qui fait l’estime de tous. Un esthète aussi. Du beau travail d’humanité.

Je raconte Claude Duguay. Renald Bérubé. Les éditions Gid 228p.   www.leseditionsgid.com

 




 


Peut-être pas de l’or mais…

Sonia K. Laflamme nous présente le troisième volet de sa saga Klondike « Entre chien et loup ». On se rappellera que Nicolas est sur la trace des frères Dubois, rendus au Klondike, ceux-là qui ont incendié sa maison familiale. A l’heure actuelle il se trouve banni du territoire du Yukon. Il arpente donc comme un errant des espaces froids et désertiques avec pour seuls compagnons de route, Zénon et Gustave. Ailleurs c’est Claire Lambert et Annie Kaminski, qui n’ont pas froid aux yeux et qui cherchent avec acharnement à trouver des pépites d’or. On sait que cette ruée vers l’or a créée beaucoup de désillusions. Mais si la richesse était finalement ailleurs ?

Klondike. T. 3 Entre chien et loup. Sonia K. Laflamme. Hurtubise 360p.   www.editionshurtubise.com

 




 


Rosemont, de 1959 à l’an 2000

Pierrette Beauchamp conjugue deux passions principales, l’histoire du Québec et les récits de voyage dans le temps. Avec son premier roman Voyageurs de passages elle se fait plaisir en incorporant ces deux éléments. Elle transporte son histoire dans le quartier Rosemont. Nous sommes en 1959. Un incendi prend naissance dans le refuge pour personnages âgées où Janine Provencher se trouvait après avoir fuit le foyer familial. Elle va échapper au pire en empruntant une voie souterraine qui relie le foyer…à sa maison honnie. Et sur place, cette jeune femme de 21 ans s retrouve projetée en l’an 2000. Et il va lui arriver pleins de choses invraisemblables. Elle tombera même amoureuse de l’ami d’enfance de son fils, prénommé Stéphane. On fait continuellement des allers-retours entre les époques et des considérations sur les valeurs respectives. Ça démarre bien pour la romancière qui est une habile narratrice, surtout qu’elle a augmenté son coefficient de difficultés avec le style choisi des flash-back.

Voyageurs de passages. Pierrette Beauchamp. Hurtubise 356p.    www.editionshurtubise.com

 




 


A saveur durassienne

Karine Lebert a certainement savouré « L’amant » de Marguerite Duras. Il y a des réminiscences de ce roman dans La dame de Saïgon. C’est une famille française, les Frémont, qui débarque à Saïgon. L’Indochine est encore colonie française à cette époque des événements. La jeune Marianne va en pincer pour le troublant Anh Dung. Et ils vont s’épouser. Un petit tremblement de terre en quelque sorte pour les familles respectives qui désapprouvent cette union. C’est une histoire d’amour exotique comme on en a déjà lu, mais ici, l’auteure y met un parfum particulier. On est ému par la beauté des sentiments des deux jeunes gens, qui transcende les cultures.

La dame de Saïgon. Karine Lebert. Éditions de Borée 265p.
 




 

Un document terrifiant volé au British Museum

Voici un roman dans la foulée du Da Vinci Code. Cette fois il s’agit d’un incunable du XVIIème siècle qui a pour auteur Johann Toller. Qui prédit des choses terrifiantes pour l’avenir du monde, dont la mort d’un million de personnes. Jusqu’à présent, aucun de ses sinistres présages ne s’est réalisé. Mais on ne prend pas de chances. C’est pour cela qu’on amis sur enquête Heather Kennedy. Elle avait quitté la police de Londres il y a quelques années, et elle reprend du service pour élucider ce cambriolage qui pourrait avoir des répercussions sans nom. Dans le genre les ingrédients classiques s’y trouvent.

Le code du démon. Adam Blake. Pôle Noir Ma éditions 418p.  

 




 

Une présentatrice télévisée perd la voix

Il n’y a pas plus pire handicap qu’une présentatrice des nouvelles télévisées, qui en raison d’une phobie en vient à perdre la voix. C’est ce qui est arrivé pourtant à Françoise Laborde qui a fait une association entre son symptôme et la maladie d’Alzheimer de sa mère. C’est toujours angoissant de vérifier que votre mère ne vous reconnaît plus. Elle témoigne de son drame personnel dans Muette qui en aidera certainement d’autres qui passent par le dur chemin de la confrontation avec cette maladie de la perte de mémoire.

Muette. Françoise Laborde. Jean-Claude Gawsewitch 251p.       www.jcgawsewitch.com

 




 

Mort suspecte d’un curé

Rosalie Lambert est infirmière dans un hôpital. Dans cet établissement où elle prodigue ses soins va mourir le curé Charles-Eugène Aubert dans des circonstances troubles. Ce décès va raviver en elle des souvenirs inquiétants. Car il y a vingt-cinq ans de cela, elle avait connu ce prêtre au dispensaire où elle travaillait. Elle le soupçonnait de crimes innommables en regard à sa vocation. Et cela lui était insupportable au point qu’elle avait quitté son boulot sans crier gare. Et voilà que le passé la rattrape. Et même pire, elle va être mise en accusation d’un crime dont elle est innocente. Pour ce qui est du climat en milieu hospitalier Claire Bergeron dont c’est ici une réédition à l’échelle européenne, a été elle-même infirmière.  Sous le manteau du silence fait beaucoup référence à l’obscurantisme d’une époque où le clergé était protégé dans ses exactions. Excellent.

Sous le manteau du silence. Claire Bergeron. Éditions de Borée 301p.   

 




 

Pour amuser les tout-petits

Les parents vont bénir Francine Boisvert, qui s’est donnée, la peine de colliger 125 activités pour les enfants. La tranche d’âge est ici de 6 à 15 ans. Pour chacune des activités décrites on vous donne le nombre de participants, le matériel dont il faut disposer, la durée de préparation, la durée du jeu, les aptitudes requises et la marche à suivre. De quoi ne pas voir les heures passées et de laisser souffler les adultes.

125 activités pour les enfants. Francine Boisvert. Québec-Livres 159p.    www.quebec-livres.com

 




 

A seize ans une possible peine capitale

Hannah Sheraton est dans de beaux draps. Elle comparaît au tribunal où elle a été formellement inculpée de la mort de son grand-père qui est juge au plus haut tribunal de la Californie. La mère de la jeune fille qui n’a tout juste que seize ans, lance un appel désespéré à une des anciennes relations à l’université, Josie Bates qui est avocate. Et la chose est sérieuse, car si elle est reconnue coupable elle risque tout droit la peine capitale qui lui sera appliquée au regard du rang social de la victime. Et on verra dans le récit des événements que la découverte des véritables faits pourrait disculper oui, Hannah, mais provoquer son anéantissement. La lecture vous dira pourquoi. Témoin hostile est un thriller judiciaire que Rebecca Forster mène à un train d’enfer.

Témoin hostile. Rebecca Forster.  Pôle roman MA éditions 418p.    www.ma-editions.com

 




 


L’Île d’Anticosti, le rêve fou d’Henri Menier

Peut-on imaginer une seconde que l’Île d’Anticosti a été un domaine privé acheté par le français Henri Menier. De 1895 à 1913 il va régner en seigneur du domaine dépensant 15 millions de dollars pour des aménagements. Il se trouvait en fait le plus grand propriétaire terrien de l’époque. Sa villa surdimensionnée en jetait plein la vue. Et pour sa décoration il est allé chercher les meilleurs artisans. Rémy Gilbert raconte cette folle aventure. La publication tombe à point puisque Hydro-Québec conjointement avec la pétrolière Pétrolia, sont sur le point d’annoncer de gros investissements, car le sous-sol de l’île contiendrait des milliards en barils de pétrole.

Mon île au Canada. Anticosti t son histoire sous Henri Menier 1895-1913.  Rémy Gilbert. Les éditions Gid 386p.       www.leseditionsgid.com

 




 


Dans quelles maisons vivent les architectes

L’idée de Gennaro Postiglione n’était pas bête. De demander à cent architectes de nous faire voir les maisons qu’ils se sont faits construire pour eux-mêmes. Et cela donne un gros album d’art La maison de l’architecte. La majorité des habitats sont de conception contemporaine. Et pour chacune des résidences, un ensemble de photos éclairantes quand au style de vie de l’hôte de même qu’une courte monographie de chaque architecte. Et c’est comme toujours l’habile utilisation de l’espace qui étonne.

La maison de l’architecte. Gennaro Postiglione. Taschen 480p.   www.taschen.com

 




 

L’humour au golf

Il y a les blagues sur les blondes, les blagues salaces, celles sur les blondes. Mais nous ne savions pas qu’il exista des histoires entourant le golf. C’est ce que nous apprend Claude Rénault. Un exemple, la différence entre le point G et une balle de golf ? Le golfeur est prêt à passer vingt minutes pour trouver la balle de golf…

Blagues sur le golf. Claude Rénault. Québec-Livres 128p.   
www.quebec-livres.com

 




 


Serial killer de blondes

Il est connu que les tueurs en série signent leurs crimes de manière particulière. Celui là, québécois, désigné comme le Chasseur, a une particularité, il a une fixation pour les blondes authentiques. Celles qui le sont de partout…Et il accumulera les crimes. Olivier Lacoursière décrit les dérives de ce malade qui ne s’arrête jamais et qui a même son tableau de chasse. Un bon thriller qui déjoue les standards habituels du genre.

Chasseur de blondes. Olivier Lacoursière. Québec-Livres 230p.  www.quebec-livres.com

 




 


Cultiver sur une butte

Certains qui font du jardinage et qui ont un terrain accidenté ou comprenant une butte, doivent composer différemment.  Richard Wallner de la ferme expérimentale Au petit colibri propose une méthode innovante pour la culturesur butte. Cette culture est avantageuse à plus d’un titre car elle ne requiert ni labour, ni pesticide, ni herbicide non plus, pas d’apport d’engrais. La configuration presque parfaite en somme. Son Manuel de culture sur butte est le partage généreux de son savoir.

Manuel de culture sur butte. Richard Wallner.  Rustica 223p.     www.fleuruseditions.com

 




 


Il était une fois le Royal 22e Régiment en photos

Serge Bernier est un expert de notre histoire militaire. Lui-même officier et historien il a été professeur au collège militaire de Kingston et directeur du service historique de la Défense nationale. Aujourd’hui il est professeur associé à l’UQAM. Le Royal 22e Régiment fête ses cent ans. Une riche histoire que l’historien a décidé de raconter par l’image. C’est un joli album avec une photo évocatrice du régiment à travers différentes époques, de 1914 à l’Afghanistan. Les vignettes sont souvent anecdotiques. C’est un régiment prestigieux, canadien-français et qui a de hauts faits d’armes.  A découvrir. Sa devise est la même que celle de la Province de Québec « Je me souviens ». Et ce beau livre est justement réalisé pour qu’on n’oublie pas.

Le Royal 22e Régiment. Serge Bernier. Les éditions GID 214p.    www.leseditionsgid.com

 




 


Les états d’âme d’un coureur

Le bien connu chroniqueur de La Presse, Yves Boisvert s’est mis tardivement à la course à pied. Ce sont toutes sortes de considérations concernant cette activité, de ses maladresses des débuts jusqu’à ses préparations de marathons. Il nous dit entre autre bons conseils que des souliers de courses trop rembourrés confèrent un sentiment de sécurité et de confort mais qu’en réalité ils affaiblissent le pied et peuvent être sources de blessures. Et toutes sortes d’autres trucs racontés à la façon que l’on sait pour qui le suivent à la télé.

Pas. Chroniques et récits d’un coureur. Yves Boisvert. La Presse 222p.  

 




 


Tout sur la plus belle conquête de l’Homme

Si on vous parle de Chincoteague, de Clydesdale, de Falabella, vous ne saurez pas trop à quoi on fait référence. Eh bien à des chevaux et des poneys. Les éditions Broquet leur consacre un bien joli album Chevaux et poneys. De très belles illustrations. Que ces quadrupèdes sont mignons. De quoi nous donner le goût de galoper sur leur dos. Pour chacune des 50 races décrites, une petite fiche signalétique.

Chevaux et ponys. Broquet 120p.    www.broquet.qc.ca

 




 


350ème anniversaire de l’arrivée des Filles du Roy

A ne pas manquer, les commémorations marquant cette année, le 350ème anniversaire de l’arrivée en Nouvelle-France des Filles du Roy. Un « Institut » fondé par Colbert pour envoyer chez nous des filles récalcitrantes avec le projet qu’elles refassent leur vie ailleurs, un second départ. Colette Piat qui est une championne du roman historique raconte Les Filles du Roy un roman qui met au premier plan MarieArnault, une jolie blonde qui n’a pas voulu céder aux charmes du roi. On l’enverra donc outre-mer. Elle devra survivre à de rudes conditions. Mais l’amour sera comme un baume sur cette vie d’exigences.

Les Filles du Roy. Colette Piat. Les éditions Québec-Livres 259p.     www.quebec-livres.com

 




 

Strictement aux fans de One direction

Parents, si vous comptez parmi vos adolescentes des fans inconditionnelles du quintette de jeunes chanteurs One direction vous allez leur faire un plaisir sans nom avec ce guide qui dit tout sur leur trajectoire avec des photos qui raviront les admiratrices. C’est signé Sarah-Louise James.

One direction. Le guide ultime des fans. Broquet

 






 


Filmographies complètes de Truffaut et Fellini

Taschen fait un superbe cadeau aux cinéphiles avec deux beaux grands albums qui colligent la filmographie complète de François Truffaut et Federico Fellini. Deux géants à leur façon. Ça été sans doute un travail astreignant de sélectionner les photos emblématiques pour chacun des films qui ont composé pour leur carrière. Chaque photo tirée d’une scène est brièvement commenté. De quoi donner le goût de voir ou revoir ces immortelles du 7ème art.

 




 


A la découverte du photographe Edward Weston

Edward Weston (1886-1958) a été le photographe chef de file d’une école en photographie qu’on a surnommé la « Straight photography ». Il a d’abord fait dans la photo dite pictorialiste mais il a durant les trois décennies des années 20, 30 et 40 trouvé son style qui magnifiait les objets ou les êtres croqués par sa lentille, en noir et blanc. Des photos d’il y a 90 ans et qui donnent l’impression d’avoir été réalisées il y a peu. A découvrir pour ceux qui aiment trouver les pionniers de l’art photographique.

Edward Weston. Terrence Pitts. Taschen 224p.   www.taschen.fr

 










 


Le coin santé physique et psychique (1)

Cette semaine c’est un déferlement de titres qui ont tous en commun de vouloir notre bonheur mental et notre santé physique. Il y a Alain Leboeuf qui sait combien ce peut-être difficile pour beaucoup d’entamer leur journée. C’est pourquoi il y ava de ses petits conseils 30 jours de petits bonheurs à tartiner chez le Dauphin Blanc. Il part du principe que la vie est moins compliquée qu’on ne le pense et qu’on s’en met beaucoup sur l dos. C’est un mélange de recettes et de pensées. Ailleurs c’est la psychologue Julie Leduc qui sait à quel point l’anorexie est un désordre mental sournois. Surtout que toute l’industrie de la beauté ne cesse de proclamer les vertus de la minceur. L’anorexie chez la femme : s’en sortir chez Béliveau éditeur. Elle met de l’avant une réalité que la personne atteinte de ce mal est la première concernée par sa guérison. Avec un historique de cette maladie et comment s’en sortir. Chez le même éditeur Christine Dubois nous fait partager son expérience de la dépression. Elle en a été atteinte et s’en est sortie. La dépression le plus beau cadeau de ma vie où elle dit en sous-titre qu’elle a enlevé son masque pour devenir et être celle qu’elle voulait être et qui l’est devenue. Et en passant, cet ouvrage a suscité de si bonnes réactions qu’elle a enchaînée aussitôt avec Partie pour la gloire où il est question de maladie mentale. En somme c’est de pouvoir affronter ses peurs, s’en débarrasser et vivre à plein ses rêves. C’est un peu la même thématique qu’exploite à sa façon Louise Reid avec Tarir la source de l’anxiété. Elle prétend que tous nos troubles partent d’une source infectieuse mentale. Une fois qu’elle est identifiée, on peut ensuite travailler à sa construction personnelle positive. C’est chez Québec-Livres. Avez-vous entendu parler du « gender ». C’est une théorie qui consiste au plan ontologique à ne pas voir de différences entre l’homme et la femme. Marguerite A. Peeters qui est une spécialiste en éthique et en « gender’s study »  donc consigné dans Le gender une norme mondiale ? chez Mame, un essai sur le discernement entre les sexes. Peut-être ce petit bouquin permettra de résoudre la sempiternelle guerre des sexes. Le prochain livre publié ici chez Guy Trédaniel est étonnant de par la qualité de son auteur, le Dr. Jean-Jacques Charbonier qui est anesthésiste. Il ranime des corps après opération. Mais ici il déborde de son champ habituel pour nous montrer comment on peut surmonter et se réanimer après des deuils épouvantables comme la disparition d’un être cher. Les 3 clés pour vaincre les pires épreuves de la vie viendra en aide à plusieurs personnes c’est assuré.  

 








 


Le coin santé physique et physique et psychique (2)

La vie après la vie ? C’est une curiosité métaphysique qui est consciente ou non. Mais l’humain est toujours un tant soit peut curieux de ce qu’il advient après la mort physique. Des éléments de réponse nous arrive avec la médium Lisa Williams qui signe coup sur coup deux titres publiés chez Le Dauphin Blanc Ma vie parmi les morts et L’âme est éternelle. Le premier est plutôt de nature autobiographique où elle raconte la découverte de son pouvoir particulier, tandis que le second répond aux questions que nous nous posons sur les fins dernières. La question est posée par le sociologue André Turmel, qu’est-ce qu’un enfant normal ? Il a étudié l’évolution de l’éducation d’un enfant ces deux derniers siècles en France, aux États-Unis et en Grande-Bretagne. Une sociologie historique de l’enfance aux Presses de l’Université Laval fait la démonstration que malheureusement on élève les enfants selon des critères de standardisation sociale. Comment aider les victimes souffrant de stress post-traumatique est l’objet du livre de la psychologue clinicienne Pascale Brillon. Ce guide est destiné d’abord aux thérapeutes, mais rien n’interdit à quiconque n’est pas rebuté par des lectures exigeantes de voir ce qu’elle préconise pour se sortir d’impasses psychologiques à la suite d’un grand drame. Le cœur a ses raisons dit l’adage. La psychothérapeute Marie Lise Labonté y croit car en compagnie de Jérôme Angey elle consacre un essai, Les portes du cœur dans lequel elle fait des analogies entre le cœur et la psyché. Elle a développé une méthode qu’elle a nommé « Méthode de libération des cuirasses » qui est une approche globale du corps. Son credo est de ne jamais s’écarter de l’essentiel. C’est chez Guy Trédaniel éditeur. Et enfin deux ouvrages chez Broquet, Le grand livre de la méonpause sous la direction du Dr. Robin N. Phillips. C’est un livre multidisciplinaire qui fait intervenir des gynécologues, psychologues, sexologues, nutritionnistes, éducateurs en gymnastique. Donc on le voit, tous les aspects de la ménopause, ce grand bouleversement endocrinien est passé en revue. L’autre, Je vis ma grossesse et le développement de mon bébé aborde la conception jusqu’à l’âge de trois ans. Encore là, un travail collectif qui donne au final un livre de référence pour et surtout la première maternité, toujours plus inquiétante pour la néophyte.



 








 


Le coin voyages et villégiatures

C’est une petite collection chez Ulysse qui a pour titre « Escale à… » suivi du nom de la ville que nous sommes invités à découvrir. Les trois derniers opus touchent les villes de Boston, Los Angeles et Toronto. On trouve pour chacun un répertoire de lieux à visiter, d’endroits où se restaurer et dormir. Ce sont de petits ouvrages qui se glissent bien dans la poche du voyageur. Les endroits cités ne le sont pas par ordre d’importance ou de coûts, mais bien de coups de cœur. Si vous avez le goût de vous faire une tranche géographique des États-Unis, pourquoi ne pas entreprendre une odyssée du côté Est du pays. Fabuleuse côte Est américaine est un survol des états de la Nouvelle-Angleterre en descendant vers le Sud, la Floride. Photos et textes vous donneront le désir de vous y rendre dès que possible. Publié chez Ulysse, vous avez pour chaque ville des plans de quartiers avec des points de chute à ne pas manquer. Par contre si vous ne voulez-pas vous éloigner trop et demeurer au Québec, le même éditeur lance trois titres Guide du Montréal créatif, qui nous montre que la métropole est un lieu de création unique dans le monde. Même pour les montréalais ce sera une foule de choses à voir dont ils ignorent pour la majorité, l’existence. Faite confiance à votre guide pour l’occasion Jérôme Delgado. Vous avez aussi Le Saint-Laurent guide de découverte. Signé Thierry Ducharme c’est la remontée du majestueux fleuve avec des dizaines de suggestions d’hébergement, de boustifailles, d’activités récréo-touristiques. Si vous voulez par contre vous centrez sur deux régions spécifiques de la Belle Province, Ulysse nous présente  dans sa collection Le Québec authentique les régions de Lanaudière et de la Mauricie. Il y a des trésors qui ne demandent qu’à vous être révélées. Et c’est un coin de pays baigné de nombreux lacs et rivières. Une réinterprétation majestueuse du mot champêtre. Dans un autre registre ce sont deux amoureux de la Ville de Québec, Henri Dorion et Pierre Lahoud qui ont trouvé un angle original pour nous faire découvrir la Vieille Capitale, c’est-à-dire à travers la toponymie. Québec et ses lieux de mémoires rassemble des noms d’hier et des surnoms d’aujourd’hui. En même temps qu’on en apprend sur la désignation des rues, ça donne le désir de les fouler du même coup. Faire du tourisme intelligent en somme. C’est aux éditions GID. Voici le Guide récréo-touristique du Québec 4 saisons de Paul Théorêt. Il établit le répertoire de 22 régions en ciblant les parcours touristiques culturels, les campings et pourvoiries, les lieux gustatifs et les auberges. C’est chez Broquet. Et dans le même esprit et chez le même éditeur, dans une nouvelle édition revue et augmentée, les Coups de cœur pour découvrir le Québec de Michel Julien. C’est le livre qui a inspiré la série télévisée « Coups de cour pour le Québec » à Canal Évasion. Et pour clore ce chapitre, un beauceron Pierre C. Poulin ajoute chez le même éditeur un fleuron à la fameuse collection « 100 ans noir sur blanc » dont le principe est de raconter une ville par l’image. Et ces albums, qui sont des pans de vie de mondes oubliés, nous vont droit au cœur. Il a choisi de nous présenter par la photo la ville de Saint-Georges. Ce spécialiste en géographie historique nous avait déjà donné pour cette même collection « La Beauce, un esprit de famille ».  L’esprit d’entrepreneur des beaucerons est parfaitement illustré.   

  

 






 


Pour se chauffer les méninges

Mario Fortier est peut-être un peu sadique. Il présente ses Grilles de mots croisés pour connaisseurs. Genre à la verticale, « quand la femme l’est, ça lui fait une belle jambe ». Ce n’est pas à la portée des débutants c’est bien certain. On trouvera 120 grilles originales du genre. De quoi occuper vos heures.

Grilles de mots croisés pour connaisseurs. Mario Fortier. Québec-Livres
www.quebec-livres.com

 




 


Ornithologues, voici de quoi voir et lire

Le hasard a voulu la sortie simultanée de trois ouvrages consacrés aux oiseaux, tous édités chez Broquet. C’est Le livre Affiches des oiseaux familiers du Québec. Vous avez 30 superbes affiches d’assez bonnes grandeurs, représentant des oiseaux de toutes sortes, que vous pouvez encadrer. Ça va du Merlebleu de l’Est au Tangara écarlate, en passant par le Pluvier kildir. Tous de jolis volatiles. La photographe Suzanne Brûlotte les adorent nos oiseaux, elle y consacre deux albums. Le premier Les oiseaux une passion! Regorge de superbes clichés où ils sont saisis dans leur intimité. Et cet autre Les oiseaux, au fil des saisons conçu dans le même esprit, comme quoi le sujet est inépuisable avec une collaboration aux textes, prestigieuse, Gilles Vigneault.

 




 


L’âme des ruelles de Montréal

Les ruelles de Montréal. Qui pouvait penser qu’il y avait là matière à inspirer un photographe. Et pourtant c’est ce qu’à fait Maxime Lefin qui s’est baladé dans nos ruelles caméra en main. Et ce qu’il en rapporte dans Ruelles de Montréal est bourré de poésie. Vous avez en complément des textes de Nicole Lacelle. Vous ne verrez plus les ruelles de la même façon. Celles qui sont surplombées d’arbres qui se rejoignent sont vraiment mignonnes et évocatrices.

Ruelles de Montréal. Maxime Lefin et Nicole Lacelle. Broquet 144p.   www.broquet.qc.ca

 






 


Le coin Miam Miam

Il a officié dans les cuisines du Crillon à Paris. Maintenant il a son propre restaurant à l’Hôtel Thoumieux. Son nom Jean-François Piège qui signe un manifeste L’art de bien manger aux éditions Autrement. Il y a bien quelques recettes dans son livre, sans quoi que serait un chef de cuisine. Mais ce sont surtout ses considérations sur ce que c’est que l’acte de se nourrir, surtout si on le fait dans un établissement. Et il a demandé à une cohorte de personnalités venue de tous les horizons, de dire eux aussi ce qu’ils pensent de la grande cuisine. Ici on est en plein cœur de la philosophie du savoir-vivre dans son sens large. Puis c’est au tour de Sarah Morino aux éditions de l’Interdit qui nous arrive avec 40 recettes aphrodisiaques pour pimenter l’amour. Découvrez ainsi le Tartare de saumon puritain(sic) et la Verrine de velours folichons du lupanar…Tout un programme en perspective. Et notre gloire sommelière François Chartier y va de ses Papilles pour tous, saison d’été. Ce sont 200 recettes aromatiques créées en collaboration avec Stéphane Modat. On réinvente des plats classiques en ajoutant des ingrédients nouveaux. Et l’alcool vient ajouter sa touche magique. Aux éditions La Presse.

 




 


Libérer la belle ondée

Sébastien Larabée propose le second tome de la saga « Le cycle de Varandinn ». Au centre de l’histoire vous avez la belle Ondée qui est l’héritière de la lignée royale d’Almurienn qui est captive. Le preux Ruidant va tout tenter pour la libérer. Mais c’est sans compter la méchante Lysandre. Il va donc retrouver le monde moderne où il va fomenter une manière de réussir sa mission salvatrice. Mais Lysandre ne lâche pas le morceau. 
Le Cycle de Varandinn. T. 2 L’enfant des flots. Québec Amérique 440p.   www.quebec-amerique.com

 




 


Analyse du mort-vivant

Vous n’avez pas faux, les zombies sont bien d’actualité. Avec tous ces médias sociaux qui nous isolent les uns des autres, vous avez l’impression de côtoyer des robots. Amélie Pépin retrace dans ce premier livre, un essai la part du Zombie le mort autopsié dans notre civilisation. Ils sont bien une réalité sociologique. Elle est en plein dans une certaine mouvance, car d’autres ouvrages sur cette thématique sont parus entretemps. Mais son essai en fait l’historique dans la culture.

Zombie le mort-vivant autopsié. Amélie Pépin. Les Intouchables 122p.    www.lesintouchables.com

 






 


Tricot et couture

Trois livres sortent cette semaine consacrés à la couture et au tricot. Tricoter en attendant bébé tombe à point nommé au moment où on assiste à un certain baby boom. Nikki Van De Car a réalisé pour les futures mamans 28 modèles simples. Vous pouvez faire votre trousseau presque au complet, pull, gilet, pantalons, moufles, bonnet, chausson, manteau, jupes et robes et même un bavoir. Chez Fleurus. Et deux titres sur la couture chez Mango. De Chloé Owens c’est Couture & appliqués brodés. On trouve 25 propositions de décoration. Ça va des housses d’ordinateur aux fanions et guirlandes. Les techniques comme le piqué libre sont détaillés en fin d’ouvrages. Et d’Eline Pellinkhof vous avez Dans la maison d’Eline. Ce sont plus de 45 créations de couture et broderie pour la maison, un peu dans le même esprit que le précédent ouvrage. Elle a la particularité de s’emparer d’un bout de ci et de ça et de les transformer en motifs ravissants. Une noble manière de tuer le temps.

 




 


Poterie et sculpture

Aux mains créatrices en sculpture et peinture, voici deux titres incontournables. Les deux titres chez Fleurus. On réédite de façon revue et augmentée La poterie sans tour de Jacqui Atkin avec des photos en coupe pour bien comprendre la position des mians. Cet art ancestral est bien expliqué par ce maître. Comme le titre l’indique, pas besoin de tour pour façonner des objets uniques issus de vos mains habiles. Les photos illustrent étape par étape ce qu’il faut faire du colombinage au modelage, l’assemblage des plaques et le moulage. Tandis que de leur côté, les duettistes Gilles Cours et Jean-Pierre Lamérand participent d’une même démarche de vulgarisation en dessin avec Les modèles du peintre. Vous n’avez pas dix ou vingt, mais 600 modèles présentés. Tout y est, des planches d’anatomie aux règles des proportions.

 

ARTICLES ANTÉRIEURES


2013 :
janvier : fevrier : mars : avril
2012 :
janvier : fevrier : mars : avril : mai : juin : juillet et août : septembre : octobre : novembre : décembre
2011 :
janvier : février : mars : avril : mai : juin: juillet : août et septembre : octobre : novembre : décembre